Que déduire des impôts ?

0
236
que deduire des impots

On est tous dans l’obligation de payer ses impôts. Pourtant il existe des niches fiscales qui peuvent permettre une réduction d’impôt. Ce ne sont pas toutefois toutes les charges qui sont déductibles. Elles sont énoncées dans différentes catégories décrites par la loi. Quelles sont alors ces charges déductibles ? Que déduire des impôts ? Découvrez l’essentiel pour payer moins d’impôts !

Les différentes charges déductibles

Le gouvernement offre de nombreuses possibilités de nos jours pour qu’on puisse bénéficier de plusieurs avantages fiscaux. Parmi ces avantages, savez-vous qu’il existe diverses charges pouvant être déductibles des impôts ? Voici une liste exhaustive de ces différentes charges déductibles :

  • Les pensions alimentaires
  • Les dons et soutiens financiers
  • Les investissements immobiliers réalisés dans les conditions des lois en vigueur sur la défiscalisation
  • Les cotisations pour l’épargne retraite
  • Les charges afférentes aux immeubles historiques
  • Les dépenses d’entretien, de réparation et d’amélioration du logement
  • Les avantages en nature agréés aux personnes âgées de plus de 75 ans
  • La fraction déductible de la contribution sociale généralisée sur les revenus du patrimoine et de placement
  • Les primes d’assurance
  • Les versements pour la retraite mutualiste du combattant…

À titre d’information, la liste des charges déductibles est donnée dans le code général des impôts. La première condition pour bénéficier cependant de cette réduction de certaines charges est d’habiter en France, ou du moins, d’y percevoir l’essentiel de son revenu imposable. N’oublions pas d’ailleurs qu’une charge déductible se présente en tant que charge pouvant être déduite du revenu global imposable. Elle est déduite avant le calcul de l’impôt sur le revenu.

que deduire des impots avis

Investissement dans l’immobilier pour payer moins d’impôts

Différentes solutions existent pour réduire ses impôts sur le revenu avec un investissement immobilier. Il faut cependant savoir bien choisir le dispositif qui pourra s’adapter davantage à son patrimoine, à son niveau d’imposition, mais aussi par rapport à ses objectifs. Entre les SCPI fiscales, la loi Malraux, investissement en nue-propriété, déficit foncier, le Cosse et Denormandie ou encore loi Pinel, entre autres, vous pourrez faire aisément votre choix.

Auparavant, la loi Duflot permettait d’obtenir des réductions d’impôt sur les logements. De nos jours, c’est la loi Pinel qui apporte des changements en offrant la possibilité de payer moins d’impôt sur le logement neuf sous certaines conditions. Précisons d’ailleurs que cette réduction d’impôt est à hauteur de 12 % sur une location de 6 ans et de 21 % sur une durée plus longue de 12 ans. Afin de profiter de cette déduction d’impôt en investissement locatif de la loi Pinel toutefois, vous devrez avant tout vous baser sur les revenus du foyer familial locataire en fonction de sa composition, ainsi que de la zone de résidence (A, A bis, B1, B2). Par ailleurs, la location du logement doit être réalisée en qualité de résidence principale.

Avec un statut LMPN ou loueur en meublé non professionnel ou encore avec un investissement immobilier en zone protégée, vous pourrez aussi obtenir des réductions d’impôts selon les détails des lois sur la défiscalisation immobilière.

que deduire des impots conseils

Les banques : les frais et charges déductibles

Autant le dire tout de suite, les frais bancaire déductibles des impôts s’avèrent des plus limités. En effet, ne sont pas déductibles les commissions d’interventions, les agios, les frais de tenue de compte ou encore les frais bancaires pour impayés, entre autres.

Cependant, lorsque vous allez remplir votre déclaration fiscale, vous trouverez une case sur les réductions des frais de la banque.

Elles sont des plus spécifiques et ne concernent la plupart du temps que les gens possédant des PEA ou des comptes-titres. Ainsi, elles s’appliquent particulièrement sur les frais de garde des titres, les dépenses en location de coffres, mais aussi les frais d’encaissement des coupons. Plus rares sont les déductions apportées aux commissions de vérification des tirages et pour certaines primes d’assurances.

En ce qui concerne cependant les revenus de capitaux mobiliers, qui présentent les différents placements financiers tels que l’assurance-vie  et le plan d’épargne logement, vous devrez y porter une attention particulière. En effet, ils doivent non seulement figurés sur les documents que vous aurez remplis à la banque, mais aussi sur votre déclaration d’impôt afin que vous puissiez diminuer votre fiscalité.