Assurer son logement locatif : quelles garanties choisir ?

assurer son logement locatif

Afin de se prémunir efficacement contre les risques liés à la location et profiter de ses loyers en toute sérénité, il est vivement recommandé d’assurer son logement locatif. Mais quelles garanties choisir ? Quelles sont les garanties obligatoires et celles optionnelles ? Mise au point et conseils !

Quelles sont les garanties obligatoires pour assurer son logement locatif ?

Bien qu’il soit communément répandu que l’assurance d’un logement locatif soit principalement le fait du locataire, il est important de faire quelques mises au point. Il existe en effet quelques subtilités à prendre en compte.

L’assurance habitation pour les copropriétés

Depuis l’adoption de la loi ALUR en 2015, les propriétaires de logements compris dans une copropriété ont l’obligation de souscrire au minimum une assurance responsabilité civile.

Cette garantie couvre les aléas comme les sinistres dus aux vices de construction et les dommages subis ou ceux causés à des personnes tierces, les voisins par exemple.

Il est également possible d’opter pour une protection avec des solutions comme celles offertes par les garanties de l’assurance habitation de Groupama.

L’attestation d’assurance obligatoire à la signature du contrat de bail

Tout propriétaire doit imposer à ses locataires de souscrire à une assurance habitation avant la signature du contrat de bail. Le but étant de couvrir les occupants contre les éventuels dommages qui peuvent affecter le logement ou des tiers au cours de la durée de location.

Pour s’en assurer, le propriétaire est dans le droit d’exiger une attestation d’assurance avant la remise des clés, ainsi qu’à chaque date anniversaire du bail.

Dans le cas où le locataire ne fournit pas cette attestation, le propriétaire peut souscrire une assurance et répercuter le montant de la prime sur le montant du loyer. Par ailleurs, si le contrat de bail prévoit cette clause, le défaut d’assurance du locataire peut être un motif de résiliation.

Lire aussi : Assurance responsabilité civile : qu’est-ce que c’est ?

Assurer un logement locatif, les garanties facultatives

Les garanties suivantes ne sont pas obligatoires, mais sont recommandées aux propriétaires d’un logement locatif :

L’assurance propriétaire non-occupant

Connue sous l’appellation d’assurance PNO, l’assurance propriétaire non-occupant prend en charge les sinistres qui surviennent pendant que le logement est inoccupé.

Imaginons par exemple que votre logement soit vacant pendant plusieurs semaines.

Si un incendie se déclare au cours de cette période, l’assurance propriétaire non-occupant prendra en charge les réparations afin de vous permettre de remettre votre bien en bon état au plus vite.

Par ailleurs, l’assurance PNO offre la même couverture qu’une assurance multirisque habitation. Elle peut donc venir en complément à l’assurance habitation souscrite par le locataire au cas où la couverture s’avère insuffisante.

Notons également que l’assurance PNO peut être personnalisée en fonction de vos besoins et de votre budget.

L’assurance contre les loyers impayés, la garantie GLI

L’assurance contre les loyers impayés est une garantie complémentaire utile pour tout propriétaire d’un logement locatif.

En y souscrivant, si un locataire cesse de payer son loyer, l’assureur prend le relais pour vous éviter une baisse de revenus. Cette garantie est particulièrement utile pour les propriétaires qui remboursent un crédit immobilier. Elle leur permet de continuer à payer leurs mensualités de remboursement même si aucun loyer n’est perçu.

De plus, avec la garantie GLI, vous n’avez plus besoin de demander un garant au locataire. Il est d’ailleurs interdit de cumuler garant et GLI, sauf si le locataire est un étudiant ou un apprenti.

Lire aussi : Le fonctionnement de l’assurance loyer impayé

4.2/5 - (20 votes)