Comment réduire ses impôts : 3 astuces pour payer moins

reduire ses impots

Savez-vous qu’il est possible de réduire ses impôts en toute légalité ? En effet, l’administration fiscale a prévu un certain nombre de mécanismes et de dispositifs permettant aux citoyens de se constituer un patrimoine tout en défiscalisant. Nous vous proposons de découvrir trois d’entre eux dans cet article.

Investir dans l’immobilier pour réduire ses impôts

Grâce au dispositif Pinel, vous pouvez faire baisser le montant de vos impôts en investissant dans un bien immobilier. La principale condition à respecter est de louer le logement sur une période minimale de 6 ans. Mais ce n’est pas tout, il existe également d’autres dispositifs permettant de défiscaliser avec l’immobilier :

La loi Bouvard

En louant un bien immobilier meublé à un particulier, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôts allant jusqu’à 11%. De plus, en tant que loueur meublé non professionnel, vous avez la possibilité de facturer la TVA.

Un conventionnement avec l’Anah

Ce dispositif permet de bénéficier d’une réduction fiscale comprise entre 15% et 70%. Pour en profiter, il faut louer le logement pendant une période minimale de 6 ans. La durée est étendue à 9 ans si vous bénéficiez d’aides aux travaux. Le logement doit être économe en énergie et non meublé. Il peut être dans l’immobilier récent ou ancien, avec ou sans travaux.

Le dispositif Denormandie pour réduire ses impôts

En rénovant un bien ancien dégradé dans l’un des quartiers éligibles à ce dispositif, vous avez droit à une baisse d’impôts allant de 12% à 21%. Après les travaux, vous devez louer le bien à un ménage à faible revenu à un loyer plafonné sur 6, 9 ou 12 ans.

Pour choisir le dispositif qui vous convient le mieux et vous faire accompagner dans l’évaluation et la constitution de votre patrimoine, faites confiance à la plateforme evovi.

Lire aussi : Quels sont les différents types de bail applicables à un logement meublé ?

Faire des dons à des organismes d’intérêt général

Vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 75% en faisant un don à une association reconnue d’utilité publique ou d’intérêt général. L’organisme bénéficiaire doit respecter trois conditions :

  • Avoir un but non lucratif ;
  • Présenter un caractère social avec une gestion désintéressée ;
  • Ne pas être au profit d’un nombre restreint de personnes.

Le don peut être en numéraire, en nature, sous la forme de titres ou encore d’un abandon de revenus. Il doit par ailleurs être effectué sans contrepartie directe ou indirecte.

Pour les versements inférieurs ou égaux à 1 000 € effectués en 2021 et en 2022, la réduction d’impôt est de 75% de la somme donnée. Au-delà de ce plafond, la réduction est de 66% dans la limite des 20% du revenu imposable. Précisons par ailleurs que le plafond change chaque année.

Investir dans un plan épargne retraite

En plus de vous aider à mieux préparer vos vieux jours, les produits d’épargne retraite donnent droit à une réduction d’impôts. Les sommes que vous y épargnez chaque année sont déductibles de votre revenu imposable dans la limite de 10% de la somme des revenus de l’année précédente.

Le plafond annuel à ne pas dépasser est fixé chaque année par l’administration fiscale. Pour 2022, il est de 32 908 euros avec une déduction minimale de 4 114 euros pour les ménages aux revenus modestes.

De plus, vous avez la possibilité de cumuler les soldes non utilisés au cours des trois dernières années avec le plafond de l’année en cours. Plus intéressant encore, si vous êtes marié ou pacsé, vous pouvez ajouter le plafond de déduction de votre partenaire ou de votre conjoint de l’année en cours si ce dernier ne l’a pas utilisé.

Lire aussi : Que déduire des impôts ?

4.3/5 - (24 votes)