Zoom sur les assurances dédiées aux professionnels

Que vous travailliez dans le secteur libéral, de l’immobilier, de l’industrie ou encore de l’informatique, il est important de sécuriser tous les aspects de votre entreprise. Chaque métier est exposé à des risques différents, nécessitant une couverture spécifique. Afin de pérenniser votre activité et mieux protéger vos biens, le choix de l’assurance n’est pas à prendre à la légère. Pour vous assurer la meilleure protection, pour vous, mais aussi pour vos collaborateurs et vos locaux, on vous présente les assurances dédiées aux professionnels.

Les assurances obligatoires pour une entreprise

Certaines assurances d’entreprises sont directement exigées par la loi, afin de protéger les employés ainsi que le bon fonctionnement de l’activité. Le prix de ces assurances dépend de plusieurs critères, notamment du nombre de salariés, du domaine d’activité et du chiffre d’affaires de l’entreprise. Puisqu’il s’agit d’une obligation légale, un défaut de souscription peut conduire la société à diverses poursuites pénales. Pour en savoir davantage sur les différents types d’assurance professionnelle, rendez-vous sur mes-assurances-pro.com, le 1er site de France dédié aux assurances professionnelles.

assurances dédiées aux professionnels

La responsabilité civile professionnelle

Il s’agit d’une assurance obligatoire, destinée à toute profession réglementée. L’assurance responsabilité civile est surtout dédiée aux professionnels du droit : huissier, avocat ou encore notaire. Il concerne également les professionnels du bâtiment, de l’immobilier, les experts-comptables, les agences de voyage et les professionnels de santé. Que vous soyez médecin généraliste, médecin spécialisé, infirmier ou sage-femme, vous devez donc y souscrire.

Cette assurance est divisée en 3 catégories bien distinctes. On distingue notamment l’assurance de l’activité, qui assure les incidents et dommages pendant la réalisation de l’activité. Elle peut couvrir la responsabilité juridique, civile et environnementale de l’entreprise. Les biens de l’entreprise sont également garantis avec l’assurance de la responsabilité civile professionnelle, que ce soit le mobilier, l’immobilier, le matériel informatique, les véhicules, le matériel de production, etc.

La troisième catégorie concerne l’assurance de personne. Il peut s’agir de la prévoyance, de la protection sociale, de la retraite et des déplacements professionnels. La responsabilité civile professionnelle prend en charge tous les dommages que votre activité peut causer aux autres, que ce soit pendant votre prestation, après la livraison du produit, ou suite à un article défectueux. Elle couvre également tous les incidents qui peuvent impacter le client, suite à une blessure dans vos locaux, un incendie, ou encore une intoxication alimentaire suite à un achat de produit dans votre établissement.

Certaines informations relatives à la souscription de cette assurance doivent être indiquées dans les devis et factures de l’entreprise. Le type d’assurance professionnelle souscrite par l’entreprise doit en effet être mentionné, et ce, en indiquant les coordonnées de l’assureur, ainsi que du garant. La couverture géographique du contrat avec les garanties doit également être mentionnée.

L’assurance décennale

L’assurance décennale est également obligatoire pour toute entreprise travaillant dans le secteur la construction. Il peut s’agir des entrepreneurs, des lotisseurs, des promoteurs immobiliers, des architectes, des maîtres d’œuvre, des bureaux d’études ou encore des techniciens du bâtiment. Cette assurance assure en grande partie la réparation des dommages qui peuvent impacter un ouvrage. Elle est valable jusqu’à 10 ans après la réception de l’ouvrage.

Si votre activité tourne autour de la construction, vous devez impérativement remettre soit à votre maître d’ouvrage, soit à votre client, un justificatif prouvant que vous détenez une garantie décennale. Cette pièce est à fournir dès le début des travaux. Le coût de cette assurance est assez élevé comparé aux autres. Il dépend de la taille de votre entreprise, de l’étendue des garanties et des procédés de mise en œuvre.

L’assurance juridique

La protection juridique est également l’une des assurances obligatoires pour les professionnels. Elle ne concerne en revanche que certaines activités. Elle est ainsi indispensable pour les entreprises exerçant des activités qui peuvent impliquer certains risques de conflit suite à un accident ou un incident. L’assurance juridique est par exemple obligatoire pour la profession de guide en montagne, de moniteur de ski, de chauffeur de taxi ou de traiteur.

L’assurance multirisques pro ou multirisque professionnelle

L’assurance multirisques pro est une assurance qui couvre la majorité des dommages auxquels une entreprise peut être exposée. Il peut s’agir d’un vol, d’un incendie, de dégâts des eaux, de vandalisme ou encore d’incidents électriques. Elle s’applique surtout aux entreprises travaillant dans l’immobilier, le bâtiment et le matériel informatique. Cette assurance peut être étendue avec une garantie supplémentaire, notamment l’assurance de responsabilité, les pertes d’exploitation, l’assurance des locaux, la protection informatique, la protection juridique et les dommages causés aux tiers.

Son prix varie en fonction de plusieurs critères, notamment du secteur d’activité de la société, du type de biens assuré, des valeurs de ces derniers et de la nature du local professionnel (location, propriété). Le coût de l’assurance dépend également de la localisation de l’entreprise, des moyens de protection en place pour se protéger des sinistres, comme l’antivol, l’alarme incendie, etc. Le niveau de risque de l’entreprise est également étudié.

A lire aussi : Assurances et sécurité : préservez vos biens

Les assurances non obligatoires

Certaines assurances ne sont pas obligatoires pour une entreprise. Elles sont néanmoins fortement recommandées pour profiter d’une protection optimale.

L’assurance perte d’exploitation

Elle couvre tous les frais indispensables au redémarrage d’une activité suite à un sinistre. Il peut s’agir d’un incendie, de dommages aux biens, de dommages corporels, etc. L’assurance perte d’exploitation peut également être incluse dans l’assurance multirisques pro. Il faut savoir que même si cette dernière prend en charge tous les frais de réparation des dégâts, elle n’assure pas l’indemnisation des pertes d’exploitation. D’où la nécessité de souscrire ce contrat d’assurance.

L’assurance perte d’exploitation indemnise la location d’un nouveau local pour que vous puissiez continuer votre activité, en attendant la réparation et la rénovation de votre local. Cette assurance vous permet également de couvrir vos charges fixes, ce qui vous aidera à limiter l’impact d’un sinistre sur votre situation financière, en évitant de mettre l’activité en suspens.

assurances non obligatoires en entreprise

L’assurance automobile

Cette assurant vous couvre en cas d’accident. Si vous vous déplacez fréquemment en transportant des équipements valeureux, cette assurance vous permet de recevoir une indemnisation des dommages causés, ainsi que des dommages du véhicule en cas d’accident. Elle garantit également la perte de stock et du matériel transporté au moment de l’accident. Il est toutefois à noter que l’assurance voiture professionnelle est plus coûteuse que celle d’un véhicule personnel.

L’assurance des biens

Cette assurance n’est pas non plus obligatoire, mais fortement conseillée pour les bailleurs professionnels. Elle permet de couvrir ses biens immobiliers contre tous types de risques, qu’ils se trouvent dans vos locaux professionnels ou dans votre espace de stockage.

Lire aussi: Pourquoi souscrire une assurance pour son association ?

Article précédentGestion locative déléguée : pourquoi et comment choisir son agence ?
Article suivantComment faire pour bien préparer un bon déménagement ?