Actualité banque

Que peut-on faire avec un numéro de compte bancaire ?

Que peut-on faire avec un numéro de compte bancaire ?

Vous vous demandez si le fait de communiquer votre numéro de compte bancaire comporte un risque ? Ou vous l’avez égaré et craignez que quelqu’un s’en serve à des fins frauduleuses ? Pas de panique ! Dans cet article, nous vous expliquons les risques que vous pourriez rencontrer, ainsi que les solutions qui existent pour les éviter.

Peut-on prélever de l’argent avec le numéro de votre compte bancaire ?

Si vous transmettez votre numéro de compte, le destinataire pourra vous virer de l’argent à condition de disposer également des autres informations renseignées sur votre relevé d’identité bancaire, telles que (pour un virement national) :

  • Le code guichet
  • Le code banque
  • La clé RIB

Cependant, pour prélever de l’argent, un simple numéro de compte bancaire ne sera pas suffisant. Il faudra, en plus des informations renseignées sur votre Relevé d’Identité Banque (RIB), un mandat de prélèvement signé par le titulaire du compte bancaire.

L’usurpation d’identité : un risque à ne pas négliger

Certes, un simple numéro de compte ne permet pas à lui seul de retirer de l’argent sur votre compte bancaire. Néanmoins, s’il tombe entre les mains d’une personne malveillante qui a accès à vos renseignements ou documents personnels et confidentiels (carte d’identité, passeport, permis de conduire…), elle peut tenter d’usurper votre identité et ainsi effectuer des prélèvements, paiements et retraits d’argent sur votre compte bancaire. Faites donc preuve d’une grande vigilance lorsque vous communiquez vos informations personnelles.

Prendre garde au Phishing

Le Phishing est une technique de piratage à distance. Elle consiste en le fait de vous envoyer un mail en se faisant passer pour un établissement bancaire ou un fournisseur d’énergie, en vous demandant de payer une fausse facture ou d’effectuer un virement sur un faux RIB. Vérifiez donc toujours l’authenticité d’un mail avant d’y répondre.

Lire aussi :  Comment changer de banque ?

Comment se prémunir contre la fraude au prélèvement ?

Afin de se prémunir contre la fraude au prélèvement, voici quelques conseils à appliquer au quotidien.

Consulter votre compte de façon régulière

Il vous est conseillé de consulter régulièrement le solde de votre compte bancaire ainsi que les dernières opérations qui y ont été effectuées. De cette manière, cela vous permettra de réagir rapidement si vous constatez un ordre de paiement douteux ou prélèvement frauduleux.

A savoir : sachez que les banques sont tenues par l’obligation de vous prévenir de l’ordre d’un nouveau prélèvement par mail, SMS ou tout autre type de notification.

Effectuer le listing de vos créanciers

Pour vous prémunir des risques de fraude, vous pouvez également établir la liste des créanciers autorisés à effectuer des prélèvements sur votre compte bancaire. Dans un second temps, vous pourrez éventuellement dresser une « liste noire » comportant les demandes de prélèvements des créanciers que vous souhaitez bloquer.

Faire le point sur vos prélèvements automatiques

Pour maîtriser au mieux les sorties d’argent sur votre compte bancaire, faites régulièrement le point sur vos prélèvements automatiques et leur fréquence. Il vous est d’ailleurs conseillé d’en limiter le nombre si possible. Cela afin d’établir plus facilement le lien entre vos prélèvements et vos factures.

Est-il possible de demander le remboursement d’un prélèvement frauduleux ?

L’article L.133-18 du Code Monétaire et Financier dispose que les banques ont le devoir de rembourser un prélèvement que vous considérez comme frauduleux, et ce même s’il s’avère justifié par la suite. N’hésitez donc pas à demander le remboursement d’un prélèvement qui vous parait douteux.

Lire aussi :  Les plafonds de retrait des cartes Visa : de quoi s’agit-il ?

Dans le cas où vous avez signé un mandat de prélèvement en faveur du créancier, vous pouvez en demander le remboursement à votre établissement bancaire dans un délai de 8 semaines à compter de la date du prélèvement. Si, au contraire, aucun mandat de prélèvement n’a été conclu, vous disposez d’un délai de 13 mois pour formuler votre demande de remboursement.

Conclusion

Si un organisme vous demande de communiquer votre numéro de compte, ou si vous l’avez égaré, ne vous inquiétez pas. Il y a très peu de risque que l’on puisse détourner de l’argent sur votre compte bancaire. Cependant, soyez vigilant lorsque vous communiquez vos informations personnelles. Cela afin d’éviter le risque d’usurpation d’identité. Enfin, n’oubliez pas de consulter votre compte de façon régulière pour prévenir d’éventuels prélèvements douteux.

A propos de l'auteur

Anais Peresson

Anais Peresson

Je m’appelle Anaïs et suis titulaire d’une Maîtrise de Droit Economique et des Affaires. J’ai l’habitude de traiter de multiples sujets, des plus légers aux plus complexes, particulièrement dans les domaines du Droit et de la Finance.