Actualité banque

Piratage carte bancaire : que faire et comment l’éviter ?

Piratage carte bancaire : que faire et comment l'éviter ?

Avec le développement des achats par carte bancaire, les fraudeurs se sont adaptés à ce nouveau mode de paiement. Les modes de piratage de la carte bancaire sont donc plus nombreux qu’on ne le pense. Une certaine vigilance s’impose. Comment réagir en cas de fraude sur votre carte ? Quels sont vos recours ? Décryptage.

 

Qu’est-ce que le piratage de carte bancaire ?

Le piratage de carte bancaire correspond à l’utilisation frauduleuse d’une carte bancaire, à l’insu de son détenteur.

On détermine qu’il s’agit d’un piratage à partir du moment où :

  • Le détenteur de la carte bancaire n’est pas à l’origine des opérations passées en débit
  • Son code secret et/ou les chiffres présents sur la carte bancaire ont été recopiés

Les opérations passées frauduleusement sur le compte peuvent être de différentes nature :

  • Paiement ou retrait avec code secret (en direct chez un commerçant ou dans un automate de retrait) : c’est le cas lorsque la carte a été volée mais non opposée. Ou bien lorsque qu’elle a été récupérée par un subterfuge, ainsi que le code secret. C’est notamment le cas par un distributeur truqué.
  • Paiement sans code secret (paiement par internet ou paiement sans contact)
    Avec le développement des paiements sans contact, il devient très facile de passer des paiements sans avoir le code secret. Les paiements par internet sont également une des fraudes à la carte bancaire les plus courantes.

La prise en charge des conséquences d’une fraude sur carte bancaire dépendra directement du type d’opérations passées à l’insu de son détenteur.
La banque devra vous rembourser le montant débité dû fait de l’opération frauduleuse. C’est une obligation de sa part, en vertu des articles L.133-24 et L133-18 du Code Monétaire et Financier.
La seule exception à cette prise en charge serait le fait que la banque soit en mesure de prouver que vous avez fait preuve d’une négligence manifeste ayant conduit à cette fraude.

Quelles précautions prendre pour éviter la fraude ?

Au quotidien

  • Conserver votre carte bancaire dans un lieu sûr : éviter de la ranger dans une poche de pantalon, la laisser traîner sur la table du restaurant ou terrasse de café, dans votre véhicule, …
    Dans l’idéal, si celle-ci est équipé du sans contact, rangez là dans un étui protecteur. Celui-ci évite la copie des données. Renseignez vous auprès de votre banque.
  • Ne communiquez jamais votre numéro de carte bancaire par internet ou téléphone, sauf si vous êtes à l’origine de l’appel et connaissez votre interlocuteur (achat via un site de vente par correspondance que vous avez vous-même appelé).Une technique très répandue pour récupérer les coordonnées des cartes bancaires s’appelle le phishing ou hameçonnage. Celle-ci consiste à récupérer vos coordonnées bancaires par le biais d’un faux mail, utilisant l’identité visuelle d’un organisme reconnu.
  • Surveillez régulièrement votre compte bancaire. Certains fraudeurs commencent par passer des petites opérations, de faible montant, afin de « tester » votre vigilance.
    Notez bien que JAMAIS votre banque ou un autre organisme de vous demandera vos coordonnées bancaires par mail. Au contraire, transférez votre mail au service client qui le fera suivre au service fraude.
    En cas de doute sur un paiement, n’hésitez pas à interroger votre banque. Retrouvez nos conseils dans cet article.

Pour vos opérations « en direct »

  • Faites un état des lieux rapide du distributeur de billets avant de l’utiliser. Des fausses façades, équipées d’une caméra pour filmer le code secret et récupérer la carte sont en effet installées en quelques secondes. On appelle cette technique le skimming.
    Si, à l’issue de l’opération votre carte est retenue, comme avalée, prévenez immédiatement votre banque et faites opposition sur votre carte. Il est également conseillé de privilégier les distributeurs situés à l’intérieur du hall de l’agence bancaire. Ce dernier étant équipé de caméra.
  • Placer toujours votre main ou votre portefeuille au-dessus du clavier lorsque vous composez votre code secret. Très utile pour éviter les coups d’oeils indiscrets des voisins ou de la caméra dissimulée.
  • Ne laissez pas un commerçant partir avec votre carte bancaire. Le paiement doit toujours avoir lieu sous vos yeux.

Pour vos achats à distance

  • Évitez de faire vos achats en vous connectant via un Wifi public. Il n’y a rien de tel pour récupérer les données envoyées.
  • Privilégier les systèmes de paiement sécurisé type 3D Secure avec Mastercard. Ce système vous évitera de retaper le numéro complet de votre carte bancaire. Seul le cryptogramme visuel sera à saisir.
    Certaines banques proposent des systèmes complémentaires pour protéger vos opérations :

    • Carte bancaire virtuelle, à usage unique
    • Service d’alerte SMS ou mail à chaque paiement effectué par carte bancaire à distance
  • Toujours vérifier que l’url du site internet (son « adresse ») au moment du paiement soit bien en https.

 

Quels sont vos recours en cas de fraude ?

Si malgré tous ces principes de vigilance vous êtes tout de même victime d’une fraude sur votre carte bancaire, voici ce que vous devez faire, le plus rapidement possible.

  • Faire opposition sur votre carte bancaire
    • En contactant directement votre banque
    • En appel un serveur interbancaire national au 0 892 705 705 (0,34€/minute). Attention, il vous sera demandé votre numéro de carte bancaire à 16 chiffres et la date d’expiration de votre carte. Si vous ne les aviez pas notés au préalable, vous devrez voir avec votre banque. Appelez tout de même pour prendre date de la date et l’heure de votre déclaration.
  • Déclarer la fraude via le site du gouvernement dédié : Perceval
    Ce service est accessible uniquement si :

    • Vous êtes toujours en possession de votre carte physique
    • Vous n’êtes pas à l’origine des opérations passées en débit
    • La carte bancaire a déjà été opposée auprès de votre banque.
      La demande saisie sera alors directement traitée par la gendarmerie nationale qui vous fera suivre, en quelques heures, un accusé de réception.
      A préciser : vous pouvez accéder à la plateforme Perceval à partir de votre ordinateur, tablette ou Smartphone.
  • Confirmer la fraude par courrier recommandé auprès de votre banque
  • Surveiller attentivement votre compte bancaire pour signaler les opérations frauduleuses. Si présence d’opérations frauduleuses, les signaler immédiatement à votre banque.
    A noter que vous avez le droit de vous opposer à une opération frauduleuse jusqu’à 13 mois en arrière (sauf paiement hors zone euro : ce délai sera ramené à 70 jours).

 

Le conseil d’ilbi.org

Utiliser sa carte bancaire est devenu un réflexe pour des millions de personnes. Moyen de paiement simple et rapide, il n’en demeure pas moins sensible. La meilleure des protections étant toujours le principe de précaution, appliquez nos conseils et tout devrait se passer au mieux !

Si vous souhaitez vous tranquillisez, optez pour une assurance complémentaire auprès de votre banque pour être prévenu dès utilisation de la carte à distance. Un moyen utile pour protéger votre carte au quotidien et non pas uniquement lors d’une opération ponctuelle.

A propos de l'auteur

Karine Girardin

Karine Girardin

Après 12 ans dans la banque en tant que conseiller financier (dont 6 ans en tant que conseillère spécialisée en financement habitat), j'ai souhaité partagé mes connaissances au plus grand nombre. C'est ainsi que j'exerce, depuis fin 2018 en tant que rédactrice web freelance.