Actualité banque

Qu’est-ce qu’un code Swift ?

Qu'est-ce qu'un code Swift ?

Vous avez besoin d’effectuer un transfert d’argent vers l’étranger et votre banque vous demande de fournir un code Swift ? Voici un petit guide pour vous expliquer de quoi il s’agit.

A quoi correspond le code Swift ?

Le code Swift est le numéro d’identification international d’un établissement bancaire.

Le terme anglais Swift signifie « rapide » ou « prompt ». Il correspond en réalité à un acronyme anglais désignant le nom de l’entreprise qui enregistre les codes Swift : « Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication ». Il s’agit d’un organisme fondé à Bruxelles en 1973 aux fins de faciliter les échanges transfrontaliers entre les banques (paiements, virements, vente de valeurs mobilières…).

L’organisation Swift est aujourd’hui constituée d’un réseau sécurisé au sein duquel plus de 10 000 institutions financières dans 212 pays différents sont autorisées à envoyer et recevoir des informations sur les transactions effectuées entre elles de façon standardisée.

A quoi ça sert ?

Le code Swift permet d’identifier un établissement bancaire lors d’une transaction internationale. C’est pourquoi lorsque vous souhaitez effectuer un virement vers l’étranger, votre banque vous demande de lui communiquer un code Swift. Ce dernier permet d’identifier le pays, l’établissement bancaire et la succursale où le compte bénéficiaire est détenu. Ces informations sont indispensables pour que votre virement soit transféré à la bonne destination.

A quoi ressemble un code Swift ?

Un code Swift est composé de 8 ou 11 caractères alphanumériques.

Ils s’alignent dans l’ordre suivant : AAAABBCCDDD.

  • AAAA = le code banque (lettres)

Il identifie ainsi l’établissement bancaire du compte bénéficiaire.

  • BB = le code pays (lettres)

Le code pays correspond au code ISO du pays. Par exemple, FR pour la France ou IT pour l’Italie.

  • CC = le code d’emplacement (lettres et chiffres)

Il permet de localiser la succursale/agence dans le pays.

  • DDD = le code branche (lettres et chiffres)

Ce code permet d’identifier la succursale/agence de la banque. Il est facultatif.

Ainsi, lorsqu’un code Swift compte seulement 8 caractères, cela signifie qu’il désigne le siège central national de l’établissement.

Un exemple ?

Pour y voir plus clair, prenons un exemple.

Dans le cas du Crédit Agricole de Neuilly-sur-Seine, le code Swift sera : AGRIFRPPNEU.

AGRI = Crédit Agricole

FR = France

Lire aussi :  Intrum Justitia : qu’est-ce que c’est ?

PP = emplacement géographique de l’agence

NEU= l’agence, ici celle de Neuilly-sur-Seine

Où trouver le code Swift ?

Pour effectuer votre transfert d’argent vers l’étranger, il vous faut donc fournir le code Swift qui identifie l’établissement bancaire du bénéficiaire.

Pour le trouver, votre bénéficiaire ou vous-même avez plusieurs possibilités.

A partir d’un relevé d’identité bancaire (RIB)

Les banques affichent généralement leur code Swift sur les relevés d’identité bancaires de leurs clients (RIB). Ainsi, pour vous fournir le code Swift de sa banque, le bénéficiaire pourra simplement se procurer le RIB de son compte bancaire. Pour ce faire, il peut :

  • En faire la demande au guichet de son agence
  • L’imprimer à partir d’un distributeur automatique de sa banque
  • Le consulter en se connectant sur son compte bancaire en ligne

Via le site web de la Banque

Vous ou votre bénéficiaire avez la possibilité de consulter le site internet de la banque puisqu’il se peut que le code Swift y soit indiqué. S’il y en a une, consultez la FAQ de la banque, en particulier les questions relevant des paiements internationaux. Par ailleurs, vous pouvez également taper « code Swift » dans la barre de recherche du site internet.

Par une recherche en ligne

De nombreux sites internet recensent les codes Swift des établissements bancaires par pays. Il vous suffit donc de taper « codes Swift » suivi du pays de la banque de votre bénéficiaire dans la barre de votre moteur de recherche.

Le transfert Swift : comment ça marche ?

Supposons que Lucie veuille faire un virement de 50€ à partir de son compte bancaire en France (banque F) vers le compte de Manon détenu auprès d’un établissement bancaire canadien (banque C), le déroulement du transfert dépendra de la relation entretenue entre les banques.

Lorsque la relation interbancaire est directe

Si les banques entretiennent une relation directe, en d’autres termes si la première détient un compte commercial chez la seconde et réciproquement, la transaction se déroulera ainsi :

  1. La banque F envoie un message SWIFT à la banque C via le réseau Swiftnet pour l’informer de l’ordre de paiement
  2. Une fois le message reçu, le transfert des fonds pourra être opéré entre les deux banques
  3. Une fois le transfert effectué, la banque C créditera le compte bancaire de Manon de 50€

La relation étant directe entre les deux banques, le transfert des fonds est facilité. Ce qui a pour conséquences d’accélérer l’opération et de réduire les frais de transfert au minimum.

Lire aussi :  Prélèvement SPB : qu’est-ce que c’est ?

Lorsque le transfert nécessite une banque intermédiaire

Dans le cas où les deux banques n’ont aucun lien direct, l’opération nécessite un ou plusieurs établissements intermédiaires dans lesquels elles ont toutes les deux des comptes commerciaux.

La transaction se déroulera ainsi :

  1. La banque F envoie un message SWIFT à la banque C via le réseau Swiftnet pour l’informer de l’ordre de paiement
  2. Swift se charge de trouver une banque intermédiaire (banque X) pour effectuer le transfert
  3. La banque F débite le compte de Lucie de 50€
  4. La banque F se tourne vers la banque X pour qu’elle débite son compte commercial (banque F) de 50€ et crédite le compte commercial de la banque C
  5. La banque X déduit une commission sur la somme transférée (0,40€) et crédite le compte commercial de la Banque C
  6. La banque C crédite le compte de Manon de 49,60€

Comme ce transfert implique des opérations supplémentaires, il en ressort plus coûteux et plus long. Dans notre exemple, n’a été sollicitée qu’une seule banque intermédiaire. Mais il arrive que certains transferts nécessitent plusieurs intermédiaires, ce qui augmente les frais et délais de réception (jusqu’à 5 jours).

Code Swift et code BIC : peut-on les confondre ?

Le code BIC est un acronyme anglais qui signifie Bank Identifier Code. Comme le code Swift, il désigne donc l’identifiant international d’un établissement bancaire. Un code BIC est donc identique à un code Swift. En somme, ils ont un nom différent mais désignent la même chose.

Quelles sont les différences avec le code IBAN ?

Tout comme le code Swift, l’IBAN (International Bank Account Number) est un élément essentiel pour les opérations bancaires réalisées à travers les frontières nationales.

Néanmoins, ils ne désignent pas la même chose. En effet, un code Swift permet d’identifier une banque à l’échelle internationale, tandis que le numéro IBAN désigne un compte en banque. Il permet ainsi de sécuriser une transaction bancaire effectuée d’un compte à un autre.

Toutefois, même s’ils ne désignent pas la même chose, le code Swift et le numéro IBAN ont été créés aux mêmes fins : uniformiser et simplifier les virements et prélèvements internationaux en réduisant le risque d’erreurs de transcription.