Comment obtenir un prêt immobilier avec une situation instable ?

immobilier situation instable obtenir comment

Tout le monde s’accorde pour dire que pour obtenir un prêt immobilier auprès d’une banque, il faut disposer de solides garanties. Les clients préférés des institutions financières sont donc les salariés en CDI qui ont statistiquement un risque de défaut de paiement moins élevé que les autres. Toutefois, le contexte économique évolue et aujourd’hui, vous pouvez obtenir un prêt immobilier, même si votre situation professionnelle parait instable.

L’obtention d’un crédit immobilier sans CDI : les critères requis

S’il est vrai que le statut de fonctionnaire ou celui de salarié travaillant sous contrat à durée indéterminée est un critère idéal pour faire un emprunt, il ne s’agit pas d’une condition indispensable. Il est tout à fait possible de faire la demande d’un prêt immobilier sans CDI auprès d’une banque. Au-delà du statut professionnel, il y a plusieurs critères qui sont pris en compte par les organismes financiers pour accorder des crédits immobiliers.

Monter et présenter un dossier de demande de prêt solide

Vous devez notamment présenter un dossier de demande de prêt irréprochable. Que vous soyez intérimaire, en CDD, en freelance, micro-entrepreneur, travailleur libéral ou autre, vous devez veiller à ce que votre dossier démontre que vous maintenez une situation stable. Ainsi, nous vous recommandons de mettre en valeur vos points forts et de trouver des garanties.

Par exemple, en tant que micro-entrepreneur, vous pouvez insérer des avis d’imposition d’au moins deux années successives, ainsi que deux bilans positifs de votre structure. Appuyez-vous par ailleurs sur les critères suivants pour monter un dossier solide.

obtention crédit immobilier sans CDI

Avoir un revenu régulier et bien gérer ses comptes

Il s’agit d’un critère essentiel, car il détermine le montant que vous pourrez emprunter. Il faut savoir que selon les dispositions de la loi, les mensualités à payer à la banque ne peuvent dépasser 35 % de vos revenus nets avant impôt. La banque sera plus favorable à vous accorder votre prêt si votre revenu mensuel est conséquent.

Une bonne gestion de vos comptes est également essentielle si vous souhaitez obtenir un crédit immobilier. Ainsi, il est conseillé d’anticiper votre demande en :

  • évitant les découverts bancaires ;
  • optant pour un train de vie moins onéreux ;
  • mettant en place une épargne régulière, etc.

Soignez votre gestion afin de prouver à l’organisme financier que vous êtes un partenaire de confiance.

Honorer le taux d’endettement

Le taux d’endettement représente la portion de vos revenus qui est mensuellement allouée au remboursement de prêt. Il se calcule à l’aide de la formule suivante :

Taux d’endettement = charges + mensualités/revenus

Autrefois plafonné à 33 %, le taux d’endettement est passé à une limite de 35 % depuis janvier 2021 suivant les recommandations du HCSF. C’est une information importante pour les emprunteurs qui peuvent de ce fait solliciter l’emprunt de sommes plus importantes pour les mêmes revenus qu’avant.

En calculant ce taux, la banque s’assure que l’emprunt que vous souhaitez contracter est compatible avec votre niveau de vie. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est recommandé d’éviter d’avoir des prêts à la consommation en cours, lorsque vous faites une demande de crédit immobilier. En effet, la présence de crédits existants réduit votre budget immobilier et vous empêche d’obtenir un meilleur taux d’emprunt.

Disposer d’un apport personnel

Pour favoriser une réponse positive des banques, un apport financier de votre part est souhaitable. Ce dernier est une preuve de votre sérieux à épargner et bien gérer vos comptes. Avoir un apport suffisant vous permettra de payer les frais liés à la transaction (qui représentent environ 10 % du prix du bien à acquérir), sans entamer le montant de votre emprunt.

Il faut préciser qu’il est recommandé d’avoir un apport correspondant à au moins 10 % du montant à emprunter. Plus le pourcentage de votre apport est élevé, mieux c’est. Notez que l’apport personnel peut provenir de sources variées (don, épargne personnelle, placements, argent obtenu après la vente d’un bien, etc.).

Quelques solutions pour obtenir un prêt immobilier sans CDI

Outre les critères évoqués plus haut, il existe certaines situations qui favorisent l’accord venant de la banque pour les crédits immobiliers.

Le travail en CDD dans la fonction publique

Contrairement aux salariés en CDD dans le privé qui doivent justifier d’une ancienneté d’au moins 24 mois pour bénéficier d’un crédit immobilier, les contractuels en CDD dans la fonction publique n’ont pas cette obligation. Les banques se montrent donc plus aptes à accepter de financer les projets de ceux-ci, quelle que soit leur ancienneté.

La réduction de la somme empruntée

Étant donné que la somme que vous empruntez détermine les risques pris par la banque, il est fort probable que les financiers soient plus enclins à vous accorder votre prêt si vous sollicitez l’octroi d’un montant peu élevé, ou que vous augmentez considérablement votre apport. Si vous aviez un autre crédit en cours, pensez au rachat de crédit.

La réduction du taux d’endettement

Améliorez votre dossier en réduisant votre taux d’endettement. Pour cela, il convient de réduire vos crédits en cours et autres charges telles qu’une pension alimentaire, etc. Le regroupement de crédit (qui consiste à rassembler tous les prêts en cours en un seul) ou le remboursement anticipé sont deux options qui peuvent vous être profitables.

De plus, nous vous conseillons de faire vos calculs en fonction du Taux Annuel Effectif Global, qui tient compte de l’ensemble des frais occasionnés par la souscription du crédit immobilier. Il s’agit entre autres des frais de dossier, des frais de garantie, des frais de notaire, etc. Grâce au TAEG, vous pourrez comparer diverses offres de prêt afin d’emprunter au taux le plus avantageux.

crédit immobilier situation instable

Le portage salarial

Tout comme les travailleurs en CDD du privé, les professionnels indépendants ont pour obligation de justifier d’au moins deux ans d’ancienneté. Toutefois, ils peuvent conserver leur indépendance tout en bénéficiant des aspects avantageux du salariat en CDI. Pour cela, ils doivent opter pour le portage salarial. Avec cette stratégie, ils sont libres de choisir leurs missions et la manière de les exécuter, mais ils peuvent fournir des fiches de paies et leur contrat en CDI.

Le nantissement d’épargne

Il s’agit d’un contrat relatif à une opération qui consiste à utiliser comme garantie de votre emprunt immobilier une épargne importante établie comme un placement fiscal (une assurance-vie par exemple). Le nantissement se substitue alors à une caution, une assurance de prêt ou encore une hypothèque. Notez que dans la mesure du possible, une hypothèque est aussi envisageable pour bénéficier d’un prêt immobilier intéressant.

Recourir aux services d’un courtier spécialiste

Pour réaliser le montage de votre dossier et vous accompagner dans votre demande de financement, vous pouvez recourir aux services d’un professionnel spécialisé : le courtier. Les courtiers immobiliers jouent le rôle d’intermédiaires entre les banques et les particuliers qui sont à la recherche d’un crédit immobilier pour financer un projet d’achat de bien.

Leurs connaissances et expériences seront mises à votre service afin de vous aider à obtenir les meilleures conditions pour le crédit immobilier. Faisant partie de réseaux de professionnels et travaillant en collaboration étroite avec les organismes financiers, ils peuvent négocier en votre nom :

  • une baisse du taux de crédit :
  • une baisse du montant des mensualités ;
  • des modalités de remboursement plus adaptées à votre profil ;
  • de meilleures garanties, etc.

Ils sont aussi habilités à négocier le coût de l’assurance emprunteur en votre faveur. Il existe de nombreuses sociétés de courtage en ligne sur lesquelles vous pouvez vous renseigner. Enfin, une simulation de prêt immobilier peut vous aider à y voir plus clair dans votre situation afin de redresser les points défavorables de votre dossier avant de l’envoyer définitivement à la banque.

4.1/5 - (34 votes)
Article précédentBanque Laydernier : services, tarifs et souscription
Article suivantCrédit sans justificatif : avantages et conditions d’obtention