Portage salarial : une solution intermédiaire qui séduit

media intermediaire solution salarial portage seduit

Le monde du travail est en perpétuel mouvement. Aujourd’hui, de nouvelles formes d’emploi apparaissent pour s’adapter à la réalité du terrain. Parmi ces nouveaux modes de travail, le portage salarial séduit le plus. Pour rappel, le portage salarial est un mode d’emploi qui met en relation trois acteurs : le salarié porté, le client et l’entreprise de portage salarial. La société de portage se charge des démarches administratives relatives à l’activité du salarié porté qui va à la recherche du client. Une fois que le contrat entre le porté et le client est réalisé, le travailleur doit verser une commission à l’entreprise de portage. Si vous n’avez jamais entendu parler du portage salarial, il est tout à fait normal que vous vous demandiez pourquoi et comment opter pour cette forme de travail.

Comment devenir salarié porté ?

Devenir travailleur porté est assez simple. Il faut d’abord trouver une entreprise de portage sérieuse et discuter des modalités d’intervention avec vos clients. À la fin de cet échange, vous signerez un contrat de travail avec la société.

Ensuite, vous devrez rechercher une mission à réaliser. Une fois que vous avez négocié le prix du contrat de prestation avec le client, vous pourrez effectuer votre travail en tant que consultant porté. Toutes les autres missions que vous choisirez seront aussi réalisées dans les mêmes conditions et dans le respect des modalités de votre accord de travail.

Lire aussi: Les différences entre portage salarial et salarié

Comment calculer sa rémunération avec une société de portage salarial ?

Si vous décidez de devenir un salarié porté, l’un des principaux points à maitriser est celui du salaire. Pour connaitre votre rémunération en tant que consultant porté, vous devez savoir comment il est défini.

Lorsque vous négocierez un contrat avec une entreprise cliente, le montant de votre contrat constitue votre salaire brut. Une fois que le client paie la facture, l’entreprise de portage salarial effectue le prélèvement des charges sociales et de différents frais. En règle générale, la rémunération nette d’un travailleur porté correspond à 45 % du chiffre d’affaires qu’il effectue.

Si vous souhaitez connaitre votre rémunération définitive en tant que salarié porté, la meilleure solution est d’utiliser un outil de simulation. En choisissant une plateforme de simulation qui vous permettra de savoir quel sera votre salaire en tant que travailleur porté, vous pourrez mieux calculer vos prévisions financières. Vous pourrez aussi évaluer les frais prélevés sur votre salaire brut.

Lire aussi: Portage salarial informatique : comment devenir freelance sans contraintes ?

Les frais de gestion

Les frais de gestion constituent la rémunération de la société de portage salarial pour l’accompagnement qu’elle vous offre. Le taux de ces frais varie d’une société à une autre. Vous trouverez donc des entreprises qui proposent un taux de 5 % tandis que le pourcentage pratiqué dans d’autres structures tourne autour de 10 %.

Le chiffre d’affaires est également un élément qui impacte le taux des frais de gestion. Plus le CA du salarié est élevé, plus le pourcentage est bas. Il s’agit donc d’un taux dégressif.

travailleur indépendant, portage salarial, simulateur de salaire

Les cotisations sociales

À l’instar de tout autre salarié, le salarié porté doit s’acquitter des cotisations sociales. C’est l’entreprise de portage qui se charge des formalités administratives et qui les verse aux organismes concernés.

La société de portage salarial qui joue le rôle de l’employeur paie également les charges patronales. Les cotisations sociales, prélevées sur la rémunération brute du salarié porté, correspondent aux allocations familiales, à l’assurance maladie, à la cotisation chômage et à la CSG.

Lire aussi: Avantages de contracter une assurance pour votre bureau à domicile

Les frais de fonctionnement

Les frais de fonctionnement correspondent à tous les frais relatifs à l’activité du salarié. Cela concerne les dépenses réalisées pour effectuer la prospection commerciale et pour acheter des outils de travail (ordinateur, smartphone, etc.). Les déplacements professionnels dans le cadre de la négociation des contrats avec les clients sont aussi considérés.

La société de portage salarial prend donc en charge toutes ses dépenses et les prélève du chiffre d’affaires réalisé par le travailleur indépendant. Cependant, les frais de fonctionnement peuvent être restitués à hauteur de 30 % de la rémunération brute si le salarié présente les justificatifs à l’entreprise de portage.

salarié porté, frais de fonctionnement, chiffre d'affaires, prélèvements

Quels sont les avantages du portage salarial ?

Le portage salarial est un statut intermédiaire qui présente de nombreux avantages pour le travailleur indépendant.

Restez indépendant et profitez d’une protection sociale

Le premier bénéfice du statut de salarié porté est la possibilité d’associer l’autonomie du statut de travailleur indépendant avec la protection sociale dont profitent les salariés. Autrement dit, le travailleur porté mène son activité comme bon lui semble. Il détermine seul son offre de prestation et négocie ses tarifs. Il décide également, en collaboration avec l’entreprise cliente, des modalités d’exécution et d’organisation de son travail. Il définit aussi le temps qu’il consacrera à cette mission et décidera de son lieu de travail.

En considérant son organisation du travail, on peut penser que le salarié porté ne profite pas des mêmes avantages qu’un salarié simple. Ce qui est totalement faux. Le salarié porté a également droit aux mêmes privilèges qu’un salarié : assurance maladie, complémentaire santé, chômage, retraite…

Lire aussi Portage salarial : voici 4 raisons de choisir ce statut en 2022

Déléguez les tâches administratives à la société de portage

L’autre avantage qui rend le portage salarial aussi intéressant est que le travailleur porté ne s’occupe pas de toutes les formalités administratives relatives à son activité. Tout est pris en charge par l’entreprise de portage salarial. Ainsi, la création de la structure juridique essentielle pour la réalisation de ses missions, la rédaction du contrat commercial entre le client et le consultant, le paiement des impôts et le suivi de comptabilité sont des tâches réalisées par la société de portage salarial.

Par ailleurs, le consultant est soutenu et accompagné dans l’exercice de ses fonctions. L’entreprise portage lui offre le suivi nécessaire pour la concrétisation de son projet ou le développement de son activité. Le salarié porté a aussi accès à des formations adaptées à sa profession. Ces ateliers lui permettront de trouver des solutions aux nombreuses difficultés qu’il peut rencontrer sur le marché.

Pour finir, le salarié porté bénéficie d’une sécurité juridique accrue. En effet, grâce à la convention collective de branche signée en mars 2017, les besoins des consultants portés sont pris en compte. La sécurisation de leurs parcours professionnels est donc effective.

Lire aussi: Comment obtenir un prêt immobilier avec une situation instable ?

5/5 - (14 votes)