Actualité crédit

Comment financer sa voiture ?

Comment financer sa voiture ?

Vous avez pour objectif d’acheter une voiture neuve ou une voiture d’occasion ? Cette berline vous fait de l’oeil depuis quelques mois ? Analysons comment financer cet achat.

Prix d’achat et prix de revient : attention aux frais

Vous avez remarqué un Duster d’occasion qui correspond parfaitement à vos attentes et vos habitudes. Vous avez en tête le prix de vente qui est généralement affiché sur une pancarte sous le pare-brise. Vous avez sûrement calculé votre moyen de financement par rapport à ce prix. Mais attention, il faut également avoir à l’esprit les autres frais liés à une voiture. Rien ne doit être négligé. Le mieux est d’établir une liste avec tous les postes de dépenses que vous avez :

  • Le prix de vente,
  • L’essence : renseignez-vous sur les évolutions prévues dans le temps : est-ce plus intéressant pour vous d’acheter une essence, un diesel, une hybride ou une électrique ?
  • L’assurance : renseignez-vous si vous êtes détenteur d’un malus ou d’un bonus, si le nombre de chevaux fiscaux n’est pas trop important pour votre situation (exemple : jeune conducteur), etc.
  • Les frais d’entretien : révisions, contrôle technique, pneus, travaux potentiellement à venir, etc.
  • Le coût du stationnement.

Le calcul de ces montants est très différent entre l’acquisition d’une voiture neuve ou d’occasion. Pour un véhicule neuf, le coût de départ est plus élevé mais les frais d’entretien sont moindres les premières années. Aussi, il est recommandé d’assurer le véhicule « tous risques » afin de protéger le véhicule mais également le conducteur.

L’achat d’un véhicule d’occasion a des montants différents pour ces postes. Le prix d’achat est moins élevé et en choisissant une assurance « au tiers », le montant de la prime d’assurance baisse. Toutefois, il faut s’assurer que le véhicule est certes d’occasion mais qu’il a été parfaitement entretenu et que toutes les réparations nécessaires ont été effectuées pour la mise en vente.

Lire aussi :  Peut-on faire un prêt après un rachat de crédit ?

Les différents financements possibles

Le financement doit être adapté, pas uniquement à votre budget, mais également au mangeur de kilomètres que vous êtes. Il faut donc définir son profil conducteur : changez-vous souvent de voiture, aimez-vous avoir la même voiture pendant des années, faites-vous beaucoup de kilomètres par an, sur quels types de routes utilisez-vous principalement votre voiture, etc.

L’achat comptant

L’achat comptant est le fait qu’une personne ait la liquidité nécessaire pour acquérir une voiture. Il n’y a donc pas besoin de souscrire à un crédit ou avoir des frais supplémentaires. Cette méthode de financement est beaucoup plus courante pour les achats de voitures d’occasion où les sommes sont généralement moins élevées qu’une voiture neuve.

L’achat à crédit

Souscrire à un crédit à la consommation est particulièrement appréciée et adaptée aux gros rouleur qui ont besoin d’une véhicule leur appartenant de suite ». Il est important de calculer le montant des mensualités que le ménage est en mesure de supporter chaque mois.

Il existe deux types de crédit à la consommation :

  • Le crédit à la consommation classique : une somme d’argent prêtée puis remboursée par des mensualités avec un certain taux d’intérêt.
  • Le crédit à la consommation affecté : Option plus souvent privilégiée, elle permet de relier l’enclenchement du crédit à l’achat du véhicule. C’est-à-dire que si l’acquisition ne se concrétise pas ou si toutes les conditions ne sont pas réunies, le crédit est annulé. Pour obtenir ce type de crédit, il vous faut fournir des pièces justificatives comme la facture ou le bon de commande de la voiture.
Lire aussi :  Crédit auto ou LOA : le match

La location avec option d’achat (LOA)

La LOA, ou leasing, permet de louer une voiture neuve en contrepartie du paiement d’un « loyer », identique tous les mois. Son montant varie en fonction de différents critères :

  • Le prix initial du véhicule
  • La durée du contrat
  • Le kilométrage annuel
  • L’apport minimal qui a valeur de dépôt de garantie et récupérable en cas de non-acquisition.

Il est impératif d’être vigilant avec le nombre de kilomètres autorisés. Il est généralement fixé à 15.000 km/an pour un véhicule essence et 25.000 km/an pour un diesel. En cas de dépassement ou de restitution en mauvais état, il faut s’acquitter de pénalités.

 

La durée de la location est compris entre deux et six ans. Le coût total est plus élevé qu’un crédit mais la LOA permet d’avoir accès à des véhicules plus haut de gamme et de bénéficier de nombreux services comme l’entretien.

La location longue durée (LDD)

Comme son nom l’indique, la LDD permet de louer un véhicule sur une période déterminée à l’avance. Elle est généralement comprise entre un et six ans. Pendant ce laps de temps, le kilométrage est limité. Le montant mensuel est déterminé en fonction des mêmes critères que la LOA.

Lorsque le prêt arrive à échéance, une nouvelle voiture en location est proposée. Ce système permet de changer régulièrement de voiture et de limiter les frais d’entretien.

A propos de l'auteur

Frederic Rossan

Frederic Rossan

Ex directeur d'une grande banque française, j'ai décidé de quitter mon poste afin de me consacrer à mon propre projet. Fondateur du site ilbi.org, j'ai crée ce portail afin d'aider les lecteurs à répondre à de nombreuses questions autour des banques et son utilisation.