Comment choisir une action avec l’analyse fondamentale ?

analyse fondamentale pour choisir une action

L’analyse fondamentale est une méthode utilisée pour déterminer si l’entreprise dans laquelle on souhaite investir est en bonne santé. Elle s’appuie sur l’étude approfondie des facteurs liés à son environnement et va donc bien au-delà d’une simple approche par variation des cours. Comment donc utiliser l’analyse fondamentale pour choisir une action ? Nos experts vous expliquent.

Quelles sont les données nécessaires à l’analyse fondamentale d’une action ?

Pour mettre son analyse en œuvre, le trader fondamental se base sur les valeurs relatives à la santé économique et financière de l’entreprise : les fondamentaux. Ces derniers varient selon qu’il s’agit d’une action cotée ou non cotée en bourse.

Pour les actions non cotées en bourse

Les fondamentaux comprennent :

  • Le cash-flow ;
  • Le cours de l’action ;
  • Les capitaux propres ;
  • Le taux d’endettement ;
  • Le bénéfice net par action ;
  • Le chiffre d’affaires généré par l’entreprise.

Bien évidemment, d’autres éléments peuvent s’ajouter à la liste en fonction de la profondeur de l’étude. Par exemple, BDLCM, société experte dans l’analyse fondamentale, intègre également les critères ESG (environnementaux, sociaux et de bonne Gouvernance) à son approche.

Pour les actions cotées en bourse

Les données nécessaires à l’analyse des actions cotées sont disponibles dans les bilans publiés par les entreprises concernées. Les principaux indicateurs à considérer sont :

  • Le chiffre d’affaires (CA) ;
  • Le bénéfice par action (BPA) ;
  • L’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) ;
  • Le levier financier ou leverage : rapport entre dettes et bénéfices bruts ;
  • Le Return On Equity ou ROE : mesure du bénéfice rapportés aux fonds propres.

En complément à ces critères, l’investisseur peut intégrer à son analyse : le PER, le PEG et les paramètres ESG. Le PER (Price to Earnings Ratio) permet de définir si l’action est estimée à sa juste valeur, si elle est sous-évaluée ou encore surévaluée. Quant au PEG (Price Earnings to Growth), il est centré sur la croissance à long terme des bénéfices.

Que l’action cible soit ou non cotée en bourse, son analyse fondamentale n’a de sens que dans le cadre d’un secteur d’activité précis. En effet, comparer des sociétés évoluant dans des secteurs différents n’est pas vraiment judicieux.

Comment choisir les bonnes périodes d’achat/vente d’une action avec l’analyse fondamentale ?

Sélectionner une action intéressante ne suffit pas pour réussir son investissement. Il est également crucial de savoir quand acheter et quand vendre pour réaliser des profits intéressants. Pour cela, l’analyse fondamentale permet de déterminer si l’action est sous ou surévaluée.

Action surévaluée

Une action est considérée comme surévaluée lorsqu’elle se retrouve temporairement au-dessus de ses fondamentaux. Autrement dit, il y a de fortes chances que l’actif retourne tôt ou tard à sa valeur moyenne. Une période de surévaluation est donc propice à la vente et non à l’achat de l’action.

Action sous-évaluée

Contrairement à la surévaluation, la sous-évaluation caractérise une action se trouvant en dessous de ses fondamentaux. Une remontée des cours est donc fortement envisageable et c’est une période intéressante pour acheter.

Cependant, avant de prendre une décision, il est conseillé de vérifier les raisons justifiant cette sous-évaluation :

  • Endettement ;
  • Mauvais résultats ;
  • Chute de la rentabilité ;
  • Carnets de commandes vides ;
  • Apparition d’une nouvelle concurrence sur le marché, etc.

Cela permet d’étudier la probabilité pour l’entreprise de remonter la pente et donc de générer des profits à court, moyen ou long terme.

Lire aussi : Quel est le prix de vos diamants ?

4.7/5 - (12 votes)
Article précédentIntérêts intercalaires : fonctionnement, calcul, avantages et inconvénients
Article suivant4 choses à savoir sur le droit pénal de l’entreprise