Quel est le prix de vos diamants ?

media diamants quel prix

De toutes les pierres précieuses, le diamant est de loin le plus luxueux. Cela se reflète d’ailleurs à travers son prix. Toutefois, ce dernier fluctue en fonction de différents critères de qualité. Il est impératif de les connaître si vous envisagez de mettre en vente vos diamants. L’expertise d’un joaillier professionnel est vivement sollicitée.

L’expertise : la meilleure façon d’estimer vos diamants

Faire expertiser vos diamants n’est pas une démarche réservée pour la vente. Bien sûr, c’est le cas le plus courant, mais l’expertise peut être initiée par simple curiosité. Elle est indispensable lorsque vous souhaitez assurer votre pierre contre le vol ou une perte accidentelle ou que vous voulez la mettre en héritage. Pour toutes ces situations, il est essentiel de connaître la véritable valeur de vos diamants pour que les démarches nécessaires puissent être conclues sans improvisation. Notez que l’expertise d’un diamant est également le meilleur moyen de prouver son authenticité.

Pour connaître la valeur marchande de vos diamants, il n’y a pas plus fiable que le service d’un diamantaire. Il est le plus qualifié pour évaluer le prix de vos pierres précieuses. Grâce à l’expertise de ce professionnel, vous pouvez être sûr de bénéficier du meilleur prix pour vos diamants. Dans ce cadre, différents critères sont pris en considération pour connaître le prix d’un diamant en fonction de sa qualité. Il s’agit, en anglais, des 4C : Cut (taille), Carat (poids), Clarity (pureté) et Color (couleur). Ces derniers sont les indicateurs inscrits dans le certificat d’authenticité du diamant, une fois celui-ci expertisé. Notez qu’ils sont indissociables. Pour chaque critère, une différence d’une note peut faire varier le prix de 5 à 30%.

La taille du diamant

Ce critère fait référence aux angles et aux proportions d’un diamant. Il se base sur des formules scientifiques complexes régies par la règle suivante : plus un diamant sera bien taillé et plus celui-ci réfléchira la lumière d’une facette à une autre. Celle-ci sera également dispersée et reflétée par-dessus la pierre. Comprenez donc que la taille d’un diamant influera sur sa brillance. Dans le cas d’un diamant à taille trop plate ou trop épaisse, la réflexion de la lumière ne sera pas optimale. De même, la brillance de la pierre sera peu appréciable.

prix diamants

Le carat ou le poids du diamant

Tout d’abord, il est bon de spécifier que la notion de carat pour le diamant n’est pas la même que celle utilisée pour l’or. Ici, nous parlons de poids. En termes d’équivalence, 1 carat est égal à 0,20 gramme. Un carat peut également être divisé en 100 points. Un diamant de 0,75 carat équivaut donc à un diamant de 75 points soit ¾ carat.

Pour pouvoir mesurer le poids d’un diamant, différents types de balances peuvent être utilisés. De plus, les approximations sont strictes en ce qui concerne cette valeur. Un diamant dont le poids est de 0,999 carat peut en effet être considéré comme une pierre de 1 carat. Par contre, avec un poids de 0,9989, il s’annonce 0,99 carat. Lorsqu’il s’agit d’une estimation de la valeur d’un diamant au carat, il faut savoir que plus un diamant est gros et plus son prix est élevé. Et pour cause, il est considéré comme rare. Il est en effet impossible d’associer deux pierres pour n’en former qu’un. Pour deux diamants de mêmes caractéristiques, celui à la plus grande valeur de carat reviendra plus cher. Par exemple :

  • un diamant 1 carat = 6 500 euros,
  • un diamant 2 carat = 32 000 euros soit 16 000 euros le carat.

La clarté ou la pureté du diamant

Pour apprécier la clarté ou la pureté d’un diamant, il faudra en analyser les inclusions. Moins elles seront nombreuses et plus la pierre sera chère. Ces inclusions peuvent se présenter sous la forme de cristaux, de nuages ou de plumes, mais de taille minuscule. De ce fait, il faudra se munir d’une loupe avec un grossissement x10 pour pouvoir les observer. Suivant les normes internationales, un diamant est qualifié de « pur à la loupe » lorsqu’aucun défaut n’est perceptible sous un grossissement de 10. Toutefois, différentes échelles ont été mises en place pour classifier le degré de pureté d’un diamant :

  • FL (flawless) : sans défauts internes et externes,
  • IF (internally flawless ou pur à la loupe) : sans inclusions visibles à la loupe,
  • VVS1 et VVS2 (very very small inclusions) : minuscules inclusions très difficilement visibles à la loupe,
  • VS1 et VS2 (very small inclusions) : très petites inclusions difficilement visibles à la loupe,
  • SI1, SI2, SI3 (small inclusions) : petites inclusions visibles à la loupe,
  • P1 (piqué 1) à inclusion(s) visible(s) à l’œil nu, n’affectant pas la brillance,
  • P2 (piqué 2) les inclusions affectent légèrement la brillance,
  • P3 (piqué 3) les inclusions affectent distinctement la brillance.

La couleur du diamant

Pour apprécier la couleur d’un diamant, l’échelle qui s’y rapporte s’étend de D (blanc d’exception) jusqu’à Z (jaune). D’une manière générale, les couleurs appréciables se situent entre D et I. De plus, les diamants peuvent se présenter sous différentes teintes comme le bleu, le rouge, le rose, le vert, le champagne…

La certification ou le 5e C pour estimer le prix d’un diamant

Un vrai diamant doit toujours disposer d’un certificat de gemmologie. Ce dernier atteste son authenticité. Il est délivré par les organismes reconnus à l’échelle internationale comme le GIA, l’ASG, le HRD, l’IGI et l’EGL. Dans le cas où vous disposez de diamant non serti, le mieux serait de le confier à des professionnels aguerris pour affirmer qu’il s’agit d’une véritable pierre précieuse. Cette étape est un préalable à l’estimation de la valeur de votre diamant. Dans tous les cas, votre présence est requise pour éviter toute substitution de votre pierre par une autre.

Des prix fixés selon le Rapaport

Le prix des diamants, au niveau international, est régi par le Rapaport Diamond Report. Ce document est mis à jour de façon régulière pour permettre aux bijoutiers et diamantaires d’évaluer correctement la valeur d’un diamant au carat en fonction de ses critères de qualité. Ce référentiel tient principalement compte du poids, de la couleur ainsi que de la pureté de la pierre. Et pour cause, ces derniers sont fortement corrélés. Suivant les différents intervalles et échelles de ces facteurs, il existe environ 3 000 valeurs dans le registre. Elles sont publiées mensuellement. Il est bon de noter que pour deux pierres, dont les 4C ont été notés identiquement, les prix ne sont pas forcément les mêmes. D’autres critères entrent en effet en jeu. Il s’agit notamment de :

  • la fluorescence : c’est la façon dont le diamant réagit à la lumière UV,
  • la forme : c’est la géométrie de la pierre,
  • la symétrie : elle correspond à la taille, à la forme et à la disposition des facettes du diamant. Les grades de symétrie élevée ajoutent de la valeur au diamant,
  • le polissage : il détermine la brillance et la finition de la pierre,
  • la taille de la ceinture : la ceinture se trouve entre le pavillon et la couronne. Sa taille influe sur la capacité de réflexion du diamant. Elle ne devrait être ni trop fine ni trop épaisse,
  • le culet : c’est la pointe inférieure du diamant. Un grade « None » ou « très petit » est très apprécié.

Vous avez à présent toutes les informations en votre possession afin d’estimer la valeur de vos diamants, dans le cas d’une vente par exemple. Pour cela, faites appel à un joaillier professionnel.

4.8/5 - (37 votes)
Article précédentTout ce qu’il faut savoir sur les produits et services de la Sedef
Article suivantBanque Belfius : services, tarifs et souscription