Top 6 des indicateurs de performance financière d’une entreprise à connaître

indicateurs de performance financière entreprise

Les indicateurs de performance financière sont des outils de pilotage et d’aide à la décision indispensables pour les dirigeants. Pour les actionnaires, les associés et les investisseurs potentiels, ils représentent des données essentielles pour une évaluation efficace de la santé financière d’une entité. Dans cet article, nous vous en présentons 6 que les experts considèrent comme incontournables.

Les indicateurs de performance financière destinés aux actionnaires

Le ROI, le ROE et l’EVA sont les indicateurs de performance financière les plus simples à calculer. Ils permettent aux dirigeants et aux investisseurs d’obtenir rapidement un premier aperçu de la santé financière d’une entreprise. Voici en bref, ce en quoi ils consistent.

Le ROI (Return On Investment ou Retour sur l’investissement)

Le ROI permet de déterminer la somme acquise ou perdue comparativement à la somme investie. Cet indicateur de performance financière mesure la rentabilité d’un investissement, d’un projet, d’une branche, etc.

Sa formule de calcul standard est la suivante : ROI = (gain ou perte de l’investissement – coût de l’investissement) / coût de l’investissement.

Ainsi, plus le ROI est élevé, plus l’investissement est profitable pour l’entreprise. Grâce à cet indicateur, les dirigeants peuvent sélectionner plus objectivement les projets les plus attractifs pour l’entreprise et mieux orienter leurs investissements.

Notons que le ROI est un indicateur qui est également utilisé en marketing. Dans ce domaine, il permet d’évaluer l’efficacité d’une campagne de communication.

Lire aussi : Comment mettre en place une stratégie digitale optimale ?

Le ROE (Return On Equity ou Rentabilité des capitaux propres)

Le ROE est un indicateur de profitabilité qui mesure la rentabilité des capitaux propres investis par les actionnaires d’une entreprise. En d’autres termes, c’est le bénéfice réalisé pour chaque unité du capital social investi.

Par exemple, un ROE de 15% signifie que 100 € apportés par les actionnaires ou les associés de l’entreprise permettent de générer 15 € de bénéfice net. Il fait partie des indicateurs de performance financière très utiles pour comparer la profitabilité de plusieurs entreprises du même secteur. En résumé, plus le ROE d’une entreprise est élevé, plus il attire des investisseurs.

Lire aussi: Avis clients : pourquoi sont-ils importants et comment en obtenir un maximum ?

L’EVA ou VAE (Economic Value Added ou Valeur économique ajoutée)

Le pourcentage EVA est un instrument de mesure de la création de valeur. Il permet de mesurer la performance de chaque unité et département de l’entreprise. Cet indicateur est principalement destiné aux actionnaires, auxquels il permet de constater que l’entreprise crée effectivement de la richesse.

Le seuil de rentabilité, un indicateur de risque

Le seuil de rentabilité est un indicateur qui permet de connaître le chiffre d’affaires minimum à réaliser pour couvrir toutes les charges de l’entreprise. Pour le calculer simplement, il faut donc faire la somme des charges fixes et des charges variables annuelles de l’entité. Si le seuil de rentabilité est dépassé, l’entreprise réalise un bénéfice. Dans le cas contraire, elle est en situation de déficit.

indicateurs de performance financiere entreprise

Le Besoin en Fonds de Roulement (BFR), un indicateur de gestion

Le BFR est un indicateur financier lié à la trésorerie de l’entreprise. Il résulte du décalage entre les dettes de l’entreprise et les fonds qu’elle doit récupérer du fait de son activité.

Par ailleurs, le BFR indique aux dirigeants le montant que l’entreprise doit avoir sur ses comptes bancaires pour faire face à ses paiements. S’il est négatif, cela signifie que l’entreprise génère suffisamment de fonds et qu’elle n’a pas besoin d’exploitation à financer. S’il est positif, l’entreprise a un besoin à financer. Enfin, si le BFR est nul, cela signifie que l’entreprise n’a pas besoin de financement pour le moment.

Le BFR se calcule comme suit : BFR = Créances clients et autres créances + stocks – dettes fournisseurs, fiscales et sociales.

Pour maîtriser son BFR, il est possible d’agir sur trois principaux leviers :

  • Le délai d’écoulement des stocks: plus vite vous écoulez vos stocks, plus vous encaissez des fonds. Par conséquent, votre besoin de financement sera moins important ;
  • Le délai d’encaissement des clients: plus ce délai est court, plus votre BFR est faible ;
  • Le délai de paiement des fournisseurs: plus ce délai est long, plus vous réduisez vos besoins en fonds de roulement. Alors, négociez avec vos fournisseurs pour étaler les délais de paiement de leurs factures.

La capacité d’autofinancement (CAF) : un indicateur de la santé financière globale

Comme son nom l’indique, la capacité d’autofinancement est un indicateur qui permet à l’entreprise d’estimer sa capacité d’investissement et ses éventuels besoins d’emprunts. En d’autres termes, c’est l’excédent qui découle de son cycle d’exploitation et qui peut être utilisé pour faire tourner l’activité.

La CAF sert entre autres à :

  • Définir le montant des dividendes à verser aux associés et aux actionnaires de l’entreprise ;
  • Anticiper sur le remboursement des emprunts, et augmenter le fonds de roulement ;
  • Financer de nouveaux investissements pour étendre les activités de l’entreprise et renforcer sa compétitivité ;
  • Évaluer la santé financière de l’entreprise et la qualité de son modèle économique.

Cet indicateur de performance financière peut être calculé de deux manières :

  • En partant du BFR : CAF = excédent brut d’exploitation + produits encaissables – charges décaissables;
  • En partant du résultat net, CAF = résultat de l’exercice + charges calculées – produits calculés – produits de cession des éléments actifs + valeur nette comptable d’éléments d’actifs cédés.

En conclusion, pour sélectionner les indicateurs de performance financière de votre entreprise, définissez premièrement les informations financières dont vous avez besoin pour prendre des décisions. Echangez ensuite avec vos conseils afin de recueillir leur avis ou tenez compte des indicateurs clés de votre secteur d’activité.

Lire aussi : Quel est le cycle de vie d’un fonds d’investissement : explications et décryptage

4.3/5 - (37 votes)