Comment se déroule une maintenance informatique ?

informatique maintenance

Depuis de nombreuses années déjà, le matériel informatique a pris une place prépondérante dans le milieu du travail. Son usage s’est généralisé dans tous les domaines d’activité. Si les outils informatiques optimisent l’organisation et les performances en entreprise, ils impliquent tout de même des contraintes. Ils sont susceptibles de connaître des dysfonctionnements qu’il est opportun de prévenir. La maintenance informatique permet de pallier ces défauts. Il s’agit d’un ensemble de tâches qu’exécutent les techniciens spécialisés en la matière. Cette opération s’impose dans certains cas en vue d’améliorer le réseau informatique. Comment se déroule une maintenance informatique ?

La détermination du type de maintenances informatiques à appliquer

La maintenance informatique se décline en trois types qui concourent tous au même but. Avant de débuter une action allant dans ce sens, il faut identifier le besoin à satisfaire.

La maintenance informatique préventive

La maintenance préventive consiste à déployer les mécanismes idoines pour éviter l’apparition de problèmes pouvant mettre à mal le fonctionnement du réseau. C’est une mesure de précaution indispensable pour veiller à la sécurité des outils informatiques et des données qu’ils génèrent. Dans le cadre de la mise en place de la maintenance informatique préventive, il est essentiel d’instaurer un système de veille permanente.

Pour ce faire, les spécialistes contrôlent le réseau informatique grâce à des indicateurs. En l’occurrence, ils surveillent les pare-feu et antivirus installés sur les ordinateurs, tablettes et autres appareils connectés. En marge de la maintenance préventive, les outils informatiques nécessitent généralement un nettoyage et les logiciels, des mises à jour régulières.

La maintenance informatique corrective

maintenance informatique

La maintenance informatique corrective intervient lorsqu’un problème apparaît au niveau du parc informatique. L’opération sert à remettre en état de fonctionnement un appareil ou un logiciel qui connaît des bugs. Contrairement à la maintenance préventive qui est programmée à l’avance, la maintenance corrective est temporelle.

Elle permet de résoudre un dysfonctionnement précis. Selon la situation, elle peut s’effectuer dans un but palliatif ou curatif. Dans le premier cas, la résolution du problème n’est que provisoire afin de permettre à l’entreprise de poursuivre normalement son activité pendant un moment. Pour sa part, la maintenance informatique corrective sert à régler le dysfonctionnement de manière durable.

La maintenance informatique évolutive

La maintenance informatique évolutive vise à optimiser le réseau informatique et à l’adapter aux contraintes actuelles et éventuellement futures. Elle s’arrime à l’évolution technologique, employant notamment des outils novateurs. La maintenance évolutive consiste la plupart du temps à mettre en place des dispositifs destinés à l’optimisation du parc informatique. Les logiciels de maintenance sont mis à jour pour faire évoluer le système informatique.

Si vous avez besoin d’une maintenance informatique à Paris par exemple, ou dans n’importe quelle autre ville de France, recourez à une structure spécialiste réputée. Cette dernière saura déterminer et appliquer le type de maintenance nécessaire.

La détermination d’un périmètre d’action

La maintenance informatique implique une multitude d’opérations. Pour l’effectuer, il est nécessaire de définir le périmètre dans lequel devront intervenir les techniciens. Cette étape est fondamentale et ce, que la maintenance soit effectuée à l’interne ou déléguée à un prestataire externe. Il revient aux techniciens d’identifier les opérations à effectuer et d’en faire part à l’entreprise.

Pour cela, ils réalisent un audit complet du système informatique. Ainsi parviennent-ils à relever les dysfonctionnements qui doivent être corrigés ou les points sur lesquels renforcer la veille. Ensemble, les deux parties se mettent d’accord sur un contrat de maintenance. Il faut rappeler que le prestataire doit informer l’entreprise des solutions qu’il a l’intention à mettre en œuvre. Il doit également communiquer sur les limites de ses solutions.

Afin de déterminer un périmètre d’action, le client doit expliquer ses besoins et donner au prestataire les moyens qu’il lui faut pour accomplir sa mission. L’entreprise doit se rendre disponible pour fournir au technicien les accès nécessaires. Les professionnels de la maintenance prennent les précautions pour garantir la sécurité du système informatique pendant et après leurs interventions.

La définition d’un plan de maintenance informatique

Pour réussir une maintenance informatique, il est nécessaire de définir un plan donné. Cela permet de savoir les actions à effectuer à tel ou tel moment. Il faut souligner que la maintenance préventive est indispensable pour assurer la protection du parc informatique de toute entreprise. De ce point de vue, le plan de maintenance sert à établir un chronogramme des opérations à réaliser.

Les techniciens le mettent en place en fonction des besoins de l’entreprise, de l’audit et de leur périmètre d’actions. Tout plan de maintenance informatique prévoit nécessairement des opérations qui devraient s’effectuer selon une périodicité donnée. Des événements (opérations) sont créés pour se dérouler de façon hebdomadaire, mensuelle, trimestrielle, semestrielle, etc.

Les techniciens devront identifier les différents équipements auxquels doivent s’appliquer les mises à jour et/ou renouvellements programmés. Il existe bien des outils numériques qui servent à établir facilement et rapidement des plans de maintenance informatique.

Le renforcement de la sécurité du réseau informatique

À mesure que la technologie informatique évolue, les personnes malveillantes perfectionnent leurs techniques. Le défi commun à toutes les entreprises aujourd’hui, c’est la protection du réseau informatique. La maintenance informatique vise non seulement à optimiser les performances du parc informatique, mais aussi à élever son niveau de sécurité. La sécurité est au cœur de toute opération de maintenance.

Il faut signaler qu’une action de maintenance peut elle-même créer des failles dans le réseau informatique. Les techniciens ont l’obligation de protéger les données du réseau des attaques des cyberpirates. La maintenance informatique permet de déterminer les points faibles du parc informatique en termes de sécurité. En fonction des éléments que lui révèle l’audit, le prestataire peut proposer diverses solutions telles que la mise à jour de logiciels ou la remise dans leur état initial.

La sauvegarde des données

La sauvegarde des données va de pair avec la sécurité d’un réseau informatique. Lors d’une opération de maintenance, le technicien doit éviter la fuite des données. Il doit établir des mécanismes de sauvegarde qui conviennent au parc informatique de l’entreprise. Il aura, entre autres, pour mission de programmer des sauvegardes régulières de façon automatique. Il doit aussi déterminer les supports de sauvegarde. De nos jours, le cloud est connu comme une solution optimale de gestion des sauvegardes de données.

Ce service est offert par des agences spécialistes. Ces dernières se trouvent un peu partout en France et bon nombre d’entre elles proposent des solutions sur mesure. Avec ces prestataires, vous disposerez d’un espace de sauvegarde dans le cloud ajusté à la taille de vos données. Vous n’aurez alors à payer que pour l’espace que vous utilisez réellement. Outre le cloud, d’autres solutions de sauvegarde sont employées pour protéger les données d’un parc informatique.

Il y a surtout le surtout le NAS (Network Attached Storage) ou serveur de stockage en réseau qui permet aux entreprises d’avoir leurs données à portée de main. Il s’agit d’un serveur de fichiers autonome qui s’associe à un réseau. Le but est de centraliser les données générées par les différents appareils du réseau. Contrairement au cloud, le serveur de stockage en réseau se garde au sein de l’entreprise. Cela peut s’avérer être un avantage ou un inconvénient pour la sécurité des données.

L’option du NAS est avantageuse dans la mesure où l’accès aux données est restreint à l’administration et aux travailleurs, ce qui n’est pas le cas avec le cloud. En revanche, en cas d’incendie ou de vol dans les locaux de l’entreprise, les données disparaîtront si le NAS venait à être endommagé ou volé. Tout compte fait, les techniciens que vous solliciterez sauront vous présenter différentes solutions. Vous pourrez faire votre choix selon votre budget et l’envergure de vos besoins.

4.3/5 - (23 votes)