Les dark kitchen se mettent à l’écologie

ecologie mettent kitchen dark

Les dark kitchen, également appelées ghost kitchen, ou restaurants fantômes en français, prennent progressivement de la place dans le secteur de la restauration. Selon les récentes statistiques, il existe actuellement près de 1 500 marques aux États-Unis et environ 7 500 marques en Chine. En France, le concept est encore émergent, mais mérite toute notre attention.

Dernièrement, les dark kitchen ont adopté une philosophie plutôt écologique. Pour mieux répondre à leurs penchants particuliers pour l’environnement, elles se doivent d’optimiser leurs techniques opérationnelles et leurs stratégies de vente. Comment font-elles pour limiter la pollution ?

Dark kitchen : mise en contexte

D’après les estimations, le nombre de repas livrés en une journée par des restaurants « virtuels » avoisine les 300, uniquement sur Paris. Un reportage de France Info publié le 21 janvier 2021 en dit long sur le fonctionnement d’une dark kitchen à Toulouse. Le « restaurant virtuel » est également une des appellations utilisées pour désigner les cuisines fantômes. Vu que ce concept s’est développé aux États-Unis, les dénominations anglophones sont plus récurrentes que les traductions françaises.

Pour comprendre ce qu’est une dark kitchen, il suffit d’imaginer un restaurant classique, sans salle de réception, ni tables, ni chaises, ni serveurs et serveuses. Il n’en reste qu’une cuisine professionnelle et un restaurateur : c’est la cuisine fantôme. Les clients sont bien présents, mais ils communiquent et passent leurs commandes à distance, via internet ou par le biais des autres réseaux de communication.

En quelques mots, les dark kitchen sont des cuisines exclusivement dédiées à la vente de repas à emporter. Elles sont qualifiées de « virtuelles » ou de « fantômes », parce qu’elles n’existent que sur le web. Elles acceptent toutes sortes de demandes : entrées, plats de résistance, desserts, fast food, collations, boissons, etc. La livraison doit se faire sur la base de produits et d’emballages adaptés aux caractéristiques de chaque plat.

L’utilisation des plateaux-repas recyclables dans le domaine des dark kitchen

L’utilisation des plateaux-repas recyclables est impérative pour toute dark kitchen qui se respecte. En plus de répondre à leurs exigences en termes d’optimisation des livraisons, elle suit les tendances environnementales actuelles.

Praticité garantie

Il faut savoir que l’emballage alimentaire doit se faire dans les meilleures conditions possibles afin d’éviter l’altération des aliments sur le trajet. Légèreté, capacité à conserver la fraîcheur et la chaleur, facilité de fermeture, etc., autant d’exigences s’adressent aux restaurateurs des dark kitchen. Une solution par excellence s’offre cependant à eux : les plateaux-repas recyclables.

La diversité des dimensions, des modèles et d’accessoires exposés sur le marché leur facilite énormément la tâche. Ils peuvent considérer les vaisselles jetables biodégradables et réutilisables comme le meilleur emballage alimentaire pour les plats à emporter. Il y a notamment des fabricants qui proposent une sélection de plateaux-repas recyclables pour faciliter la mise en place d’une livraison sans encombre pour les enseignes de dark kitchen.

plateau repas recyclable dark kitchen

Responsabilité écologique assurée

Les plateaux-repas écologiques sont, comme leur nom l’indique, plus respectueux de l’environnement. Contrairement aux vaisselles en plastique, ils limitent les déchets atterrissant dans les décharges et les océans. Leur caractère biodégradable leur permet de prendre moins de temps pour se décomposer complètement. Aucun produit toxique n’est laissé lors de leur décomposition. Précisons que les plateaux-repas écologiques sont réutilisables, permettent le compostage facile et conservent les nutriments des aliments.

Différentes sortes de vaisselles jetables écologiques

Les emballages alimentaires utilisés par les dark kitchen sont de plus en plus axés sur des valeurs écologiques. Les offres se diversifient, en même temps que les professionnels qui se spécialisent en la matière. Chaque plat peut désormais trouver son plateau-repas écologique. À titre d’illustration :

  • les bols en carton et les saladiers en kraft s’accordent parfaitement aux préparations froides et chaudes,
  • les boîtes en carton, « boîtes snacking » ou « boîtes à burger » sont appropriées aux sandwichs et autres produits de fast food,
  • les barquettes compostables sont idéales pour emporter avec style un repas tout entier.

Les vaisselles d’accompagnement jetables écologiques sont également parfaites pour la livraison des repas à domicile. Parmi les éléments indispensables, nous retrouvons les gobelets en carton pour les boissons, les kits de couverts, les pots à sauce écologiques, les sacs kraft, etc.

Le soutien du circuit court avec la création d’une dark kitchen

Le circuit court désigne un mode de commercialisation qui privilégie la consommation locale. Autrement dit, il consiste à restreindre le déplacement des produits agricoles d’un fournisseur à un autre, jusqu’aux clients finaux. Favorable à l’environnement et au développement durable, il limite le nombre d’intermédiaires entre un producteur et un consommateur.

Comme les clients des dark kitchen sont restreints sur une zone géographique de proximité, les restaurateurs préfèrent les fidéliser au lieu de viser une cible trop éloignée. Pour ce faire, ils inculquent des valeurs écologiques dans leurs offres. Ils font la promotion de la « localité » des matières premières qu’ils utilisent pour séduire ses prospects. Ainsi, un sentiment d’appartenance est créé, ce qui ne manque pas de tourner en la faveur du restaurateur dark kitchen.

Les avantages du concept de la dark kitchen

L’essor des dark kitchen est dû à l’explosion de la demande de restauration à emporter. Or, ce phénomène s’est conjugué avec la crise sanitaire de la Covid-19. Cette situation a poussé les restaurateurs à favoriser la livraison à domicile au détriment de la présence physique. Toutefois, le concept de cuisine fantôme a également conquis le cœur de nombreux restaurateurs en raison des avantages qu’il donne. En l’occurrence, les ghost kitchen :

  • ne requièrent qu’un investissement initial limité,
  • engagent des coûts administratifs et opérationnels réduits par rapport à ceux d’un restaurant classique,
  • peuvent être installées n’importe où, du moment que le local est situé dans une zone stratégique,
  • allègent les obligations liées à la gestion du personnel, administratif et social,
  • permettent aux restaurateurs de concevoir un menu très diversifié.

Enfin, les dark kitchen permettent d’adapter l’offre au stock disponible. Cela signifie moins de gaspillage alimentaire, déjà un clin d’œil pour le respect de l’environnement.

Les dark kitchen peuvent être considérées comme des cuisines professionnelles cachées, qui sont utilisées pour mettre sur pied des commandes alimentaires. Ces dernières sont ensuite livrées à domicile, respectant des conditions d’emballage alimentaire strictes. On constate une réelle propension des restaurateurs dark kitchen pour les principes écologiques. Les stratégies commerciales adoptées dernièrement sont choisies en faveur du respect de l’environnement.

4.1/5 - (14 votes)
Article précédentCe qu’il faut savoir avant de se lancer dans l’auto-entrepreneuriat
Article suivantQuels documents pour ouvrir un compte bancaire ?