Tout comprendre pour choisir son assurance-vie : que faire ?

0
128
Tout comprendre pour choisir son assurance-vie : que faire ?

Investir est devenu un impératif. Pour peu que vous souhaitiez vous construire un patrimoine conséquent, c’est une étape indispensable. Toutefois, ces opérations présentent toujours un certain risque. Pour quelques exceptions le risque est plutôt négligeable. L’assurance-vie est l’une de ces rares options qui permettent de fructifier ses revenus à moyen ou à long terme.

Cependant, choisir une assurance-vie est souvent être une tâche ardue. En effet, ces offres pléthoriques et très variées. Découvrez les pistes à suivre pour faire le meilleur choix !

Les comparateurs d’assurance

Le choix d’un contrat d’assurance demande d’être attentif à plusieurs de détails techniques. Pour commencer, on peut citer les options de gestion et de prévoyance, le fonds en euros ou encore les frais. En effet, réaliser une telle étude pour de nombreux contrats est une tâche assez fastidieuse. Le meilleur moyen de confronter entre eux de nombreux assureurs afin de réaliser un choix éclairé consiste à adopter un comparateur d’assurance.

L’idéal serait de se servir d’un comparateur d’assurance suisse afin d’économiser du temps et de l’énergie dans sa recherche de l’assureur adéquat. Cependant, l’intérêt premier de se servir d’un comparateur est la simulation des différentes offres d’assurance suisse. Les détails qui vous simplifieront le choix sont ainsi mis en lumière. Néanmoins, si vous cherchez à tirer le meilleur d’un comparateur d’assurance, il est primordial de savoir exactement ce que vous voulez.

Lire aussi : Que protège l’assurance décennale ?

Le profil d’épargnant

Savoir de façon précise ce que vous recherchez pour votre assurance-vie, c’est définir votre profil d’épargnant. Votre profil vous permettra d’envisager la marge de risque que vous pouvez vous permettre. Vous devriez donc prendre en compte des données comme votre âge, votre situation familiale, votre salaire, mais surtout vos attentes en rapport à votre épargne. En effet, ce n’est qu’après avoir fixé et analysé ces données que vous pourrez avoir une idée du risque que vous pouvez vous permettre. Vous aurez également les armes pour juger la possibilité de constituer un capital 3e pilier.

Le fonds en euros et les intérêts

À défaut d’opter pour des comparateurs d’assurance, vous pouvez étudier certains détails revêtant une importance toute particulière dans les différents contrats d’assurance qui vous intéressent. Parmi ces derniers, le taux d’intérêt est sans nul doute le plus décisif. En effet, votre principal objectif demeure avant tout de fructifier votre épargne. Toutefois, faites attention à porter des œillères et à ne pas vous focaliser uniquement sur ce facteur. Plusieurs autres variables sont d’une importance capitale. C’est notamment le cas du fonds en euros.

Une étude révèle que ce critère suscite à lui seul plus de 60 % des versements. Il s’agit en réalité du principal support d’investissement des contrats d’assurance-vie. La fiabilité de votre assureur dépend grandement de celle de son fonds en euros. L’erreur la plus répandue à ce stade est de se contenter des résultats de la dernière année en date. Vous devez penser sur le long terme. Il est alors indispensable d’observer les performances du fonds sur les 4 voire 5 dernières années afin de juger de sa crédibilité.

Les divers frais et la gestion

Certains assureurs présentent des taux d’intérêt très alléchants pour finalement noyer les assurés sous les frais. En effet, ce sont des dépenses qui réduisent considérablement la rentabilité que pourrait avoir un contrat. Vous devriez bien veiller aux frais de versements, d’arbitrage et de gestion tout particulièrement. Dans votre propre intérêt, il est nécessaire de privilégier des contrats impliquant des frais modérés. En outre, en vous servant de votre subside assurance, il est possible de réduire certains frais. Toutefois, il faudra d’abord remplir certains critères.

Toujours dans l’optique de garantir la sécurité de votre placement et de votre bénéfice, il est recommandé de vous intéresser aux supports en unité de compte. Placer tous ses œufs dans un même panier présente un certain risque : c’est bien connu ! Vos placements seront d’autant plus en sécurité que les supports en unité de compte seront nombreux.

Un assureur qui peut garantir une diversification des supports propose un risque moins important. Évidemment, il ne servirait à rien de multiplier des supports qui ne présentent pas de réels atouts. En outre, il va de soi que vous devez vous assurer qu’il s’agisse de fonds fiables. Enfin, nous vous invitons à vous attarder sur les options de prévoyance.

C’est un critère souvent négligé qui revêt pourtant une certaine importance. En effet, l’assurance-vie prévoit également une politique de succession en cas de décès du titulaire. On distingue entre autres les garanties cliquet, plancher et majorée qui correspondent toutes à certains détails techniques de la succession. Vous seriez bien avisés d’y prêter attention !

Lire aussi : Comment fonctionne l’assurance-crédit ?