Assurance d’un local commercial : le guide complet

assurance-local-commercial

Un local commercial est un espace de travail qui peut accueillir le matériel, les marchandises et/ou les bureaux d’une entreprise. Malheureusement, il n’est pas à l’abri d’un incendie, d’une inondation, d’un vol, d’actes de vandalisme ou de n’importe quel sinistre. Afin de se prémunir des conséquences de ces sinistres, il est donc indispensable de souscrire à une assurance adéquate. Mais comment bien choisir l’assurance pour son local commercial ? Combien cela coûte ? Réponses et explications dans cet article.

Quelles sont les garanties à inclure dans l’assurance d’un local commercial ?

L’assurance d’un local commercial comprend généralement deux catégories de garanties :

Ce type d’assurance comprend au moins la garantie responsabilité civile professionnelle. C’est le minimum exigé par la loi, pour les locataires comme pour les copropriétaires. Cette garantie assure une indemnisation en cas de dommages causés aux tiers dans le cadre de votre activité professionnelle, ou par les incidents comme une chute ou un effondrement.

Les autres garanties incluses dans cette catégorie sont :

  • La garantie incendie. Elle assure au locataire un dédommagement en cas d’incendie dans une partie ou dans la totalité de son local commercial ;
  • La garantie dégât des eaux. Si une tempête, un dysfonctionnement des canalisations ou tout autre facteur occasionne une inondation des locaux, l’assuré est indemnisé ;
  • La garantie acte de vandalisme. Elle prend en charge les dommages en cas de vol, de braquage ou tout autre acte similaire ;
  • La garantie catastrophe naturelle. Elle couvre les dommages causés par les cyclones, les tempêtes, la grêle, les chutes de neige et autres grosses intempéries.

Les garanties optionnelles

Elles peuvent être souscrites en complément des garanties classiques afin de bénéficier d’une protection plus étendue. Voici une liste non exhaustive des préjudices qui sont le plus souvent pris en charge :

  • Les dommages électriques ;
  • Le bris de glace ;
  • Le bris de machine ;
  • La perte de valeur vénale du fonds de commerce ;
  • Le rééquipement à neuf ;
  • La protection juridique professionnelle.

assurance-d-un-local-commercial

Assurance d’un local commercial : un propriétaire non occupant doit-il s’assurer ?

Les propriétaires non occupants (PNO) ont l’obligation de souscrire à une assurance en responsabilité civile pour leur local. Celle-ci les protège contre les éventuels préjudices causés par le bien au locataire ou à une tierce personne.

L’assurance d’un local commercial par un propriétaire non occupant s’applique lorsque :

  • Le local commercial est vacant. Une assurance PNO couvre par exemple les dégâts occasionnés au voisinage par un incendie qui se déclenche alors que le local n’est pas loué ;
  • Le local commercial est occupé par un locataire non assuré ;
  • Des travaux sont en cours dans le local commercial.

Quel est le tarif de l’assurance d’un local commercial ?

Le prix de l’assurance d’un local commercial varie en fonction des éléments ci-après :

  • La taille du local : le montant de la prime à payer dépend de la surface du local commercial. Plus un local est vaste, plus sa prime d’assurance est élevée ;
  • La situation géographique du local : un local situé en centre-ville présente par exemple plus de risques de vandalisme qu’un local situé en périphérie. La prime à payer pour le premier sera donc naturellement plus élevée ;
  • L’activité professionnelle : les risques que présente un restaurant ne sont pas les mêmes que ceux d’une boutique de vente. Les assureurs tiennent donc logiquement compte de l’activité professionnelle exercée pour déterminer la prime ;
  • Le niveau des garanties : plus les garanties sont étendues, plus la prime est élevée.

Allez au-delà du prix

Bien entendu, le prix n’est pas le seul élément à prendre en compte dans le choix de l’assurance pour un local commercial. En effet, une prime trop basse cache souvent un niveau de couverture trop bas, un délai de carence important ou encore une franchise. Il est donc important d’évaluer correctement tous ces détails avant de faire le bon choix. Gardez à l’esprit que contrairement aux assurances pour particuliers, la résiliation d’une assurance professionnelle ne peut se faire sans frais qu’à la date d’échéance du contrat.

Afin de trouver l’offre qui vous convient le mieux, effectuez une recherche d’assurance pour local commercial en ligne en utilisant un comparateur. Cette solution vous évitera d’avoir à faire le tour des assureurs et de comparer manuellement de nombreux devis. Depuis votre ordinateur ou votre smartphone, vous aurez accès à un tableau récapitulatif des offres qui correspondent le plus à votre profil. Vous pourrez ainsi choisir l’assurance de local commercial qui présente le meilleur rapport qualité/prix en seulement quelques clics.

Article précédentAssurance auto pour résilié : quelles sont les solutions possibles ?
Article suivantQuel est le prix d’une intervention d’un serrurier ?