Actualité banque

Peut-on avoir plusieurs comptes bancaires dans différentes banques ?

Peut-on avoir plusieurs comptes bancaires dans différentes banques ?

Depuis la mise en place de la loi Macron le 6 février 2017 portant sur la mobilité bancaire, un phénomène déjà présent s’est fortement accéléré : la multi-bancarisation. Autrement dit le fait de posséder plusieurs comptes bancaires dans différentes banques.
En effet, cette loi a pour but d’assouplir et de simplifié le changement de banque d’un établissement à un autre, transfert de prélèvement inclus.

Depuis toujours, la multi-détention est possible, sous certaines conditions. Historiquement, c’était souvent le cas avec le Livret A ouvert par les grands-parents dans un établissement différent des autres comptes de l’enfant (et des parents). Au fil des années, les pratiques ont cependant quelques peu évoluées.

Voyons ensemble les restrictions existantes ainsi que les avantages et les inconvénients d’une telle pratique.

 

Les restrictions

Le fichier FICOBA

Dès son ouverture, un compte bancaire est inscrit de manière automatique au Fichier des comptes bancaires et assimilés, aussi nommé FICOBA  . Ce fichier répertorie tous les comptes ouverts auprès de tous les établissements habilités. Ces données sont conservées toute la durée de détention du compte et même jusqu’à 10 ans après la clôture de celui-ci. Les données conservées sont :

  • Coordonnées complète de l’établissement gérant le compte
  • L’identité du ou des titulaires
  • Le numéro de compte et le type de compte
  • La nature de l’opération et la date de celle-ci (ouverture, clôture ou modification)

Rassurez-vous cependant, ni le solde présent sur ces comptes ni les opérations courantes effectuées ne sont répertoriées.

La présence de fichier est d’autant plus importante dans le cadre des placements réglementés.
En effet, la multi-détention de placements dits réglementés (dont la rémunération est fixée par les pouvoirs publics) est interdite et passible de sanctions pour le détenteur et la banque. Ainsi, avant l’ouverture d’un Livret A une interrogation préalable est-elle faite par certains établissements.

Les comptes réglementés

Les comptes réglementés sont ainsi :

  • Livret A
  • Compte Epargne Logement (CEL)
  • Plan Epargne Logement (PEL)
  • Livret de Développement Durable (LDD)
  • Codebis (LCB)
  • Plan Epargne en Action (PEA) et son compte courant dédié, le Dépot en Action (DEA)

A noter deux cas particuliers :

  • Un PEL doit obligatoirement être détenu dans un le même établissement que le CEL, et inversement
  • Il est possible de détenir 2 PEL à son nom : en cas de succession

 

Aucun problème donc pour avoir plusieurs comptes courants, qu’il s’agisse de compte individuel ou compte joint.

 

Les avantages

  • Bénéficier d’une tarification plus avantageuse. Il n’est en effet pas rare de nos jours d’avoir la quasi totalité des comptes dans une banque « traditionnelle » et de fonctionner au quotidien avec une banque en ligne, aussi appelée « pure player ». Leur carte bancaire sont ainsi souvent gratuites, sous réserve de domicilier son salaire.
  • Pouvoir faire jouer la FGDR. Mise en place le 25 juin 1999, il s’agit d’un fond de placement visant à protéger les épargnants en cas de défaillance de leur établissements bancaires. En cas de défaillance, les fonds pourront être reversés à l’épargnant dans la limite de 100 000 € par personne et par établissement, dans un délai de 7 jours. Une possibilité de respecter l’adage : « ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier » !
  • Bénéficier de plafonds de cartes bancaires plus élevés, sans frais d’augmentation de plafond. En effet, une carte bancaire classique possède deux types de plafonds :
    • Retrait, sur 7 jours glissants. En général fixé à 450 €
    • Paiement sur 30 jours calendaires. En général, fixé à 2300 €.
      Les plafonds sont bien sûr plus élevés sur des cartes dites premium(Gold Mastercard, Visa Premier, …). Cet avantage a cependant tendance à s’amenuiser car de plus en plus d’établissements offre la possibilité au titulaire de la carte d’augmenter par lui-même le plafond de la carte, vie une application dédiée, (sous réserve d’une carte non bloqué par le conseiller et pour les clients ayant un scoring de solvabilité minimum)

 

  • Avoir plus de poids lors de la négociation d’un service ou d’un prêt en faisant miroiter le transfert entrant de placements ou services.

 

    • Les banques se rémunèrent en général sur les flux et les stocks et non pas sur l’emprunt en lui-même. Les contreparties ont donc toute leur importance.

 

  • Choisir des placements plus attractifs. C’est le cas par exemple des comptes titres ou assurance-vie placées auprès de spécialistes du genre, tout en conservant ses comptes courantes et livrets d’épargne classique auprès d’autres.

 

Les inconvénients

 

  • Complique la gestion de comptes : il peut en effet être compliqué de vérifier l’ensemble de ses comptes de manière très régulières. Le risque de se retrouver en découvert est donc plus grand. A noter cependant que de nombreuses bancaire proposent désormais, via leur application, un agrégateur bancaire permettant de récupérer le solde du compte B sur l’appli du compte A.
  • Manque de réactivité en cas de virement de compte à compte, d’un établissement à un autre. En effet, le délai de virement interbancaire est en général de 2 à 3 jours ouvrés (pas d’échange interbancaire le samedi).
  • Enfin, et non négligeable, la multiplication des frais de gestion.
  • Chaque avantage peut avoir son inconvénient. Autant il peut être intéressant de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, autant le contraire peut aussi avoir ses avantages.
    En effet, le risque est grand pour une banque de perdre son client avec tous les placements et services liés. Rappelons que la banque se rémunère dessus. Ainsi on aura plus d’impact si l’on possède tout dans la même banque. A méditer …

A propos de l'auteur

Karine Girardin

Karine Girardin

Après 12 ans dans la banque en tant que conseiller financier (dont 6 ans en tant que conseillère spécialisée en financement habitat), j'ai souhaité partagé mes connaissances au plus grand nombre. C'est ainsi que j'exerce, depuis fin 2018 en tant que rédactrice web freelance.