Faire ramoner sa cheminée faire appel à un professionnel ou le faire tout seul ?

Faire ramoner sa cheminée faire appel à un professionnel ou le faire tout seul ?

Cheminée, chaudière, chauffage au bois ou autres combustibles : le ramonage est nécessaire. Si faire appel à un professionnel est préférable, on peut participer à l’entretien de sa cheminée.

Ramonage : un entretien utile et obligatoire

Légalement, le ramonage de votre cheminée est obligatoire. Encrassé par des dépôts de goudrons inflammables le conduit d’une cheminée présente un risque d’incendie en plus de générer l’émanation de gaz toxiques à commencer par le dangereux monoxyde de carbone. Chauffage au charbon, fioul, gaz ou bois : les conduits de cheminées doivent être entretenus pour favoriser le tirage et le rendement (de quoi réaliser de belles économies d’énergie au prix actuel des combustibles).

Une amende sanctionne les contrevenants à cette obligation et pour cause, la négligence peut être lourde de conséquences ! Propriétaires comme locataires sont donc chargés de faire ramoner leur cheminée. 

Ramonage et assurance

Votre assurance habitation couvre votre risque incendie. S’il a été provoqué par un feu de cheminée, elle vous demandera un certificat de ramonage, document délivré par un professionnel. Ce document vous dédouanera de toute responsabilité en cas de dommages ; mais si vous n’en disposez pas, l’assurance peut refuser ou réduire votre indemnisation. Enfin, si vous avez procédé au ramonage de votre cheminée vous-même, conservez les factures d’achat du matériel. 

Un ramoneur professionnel 

Il est préférable de jouer la carte de la sécurité en faisant appel à un professionnel ; entre l’obtention d’un certificat de ramonage, une intervention efficace, des gestes maîtrisés et la sécurité lors de l’opération, l’économie d’un ramonage facturé entre 50 et 100 euros semble inutile.

Seul écueil : trouver le bon professionnel, celui qui dispose d’une qualification et de la garantie Qualibat. S’il ne vous les a pas présentés lors de votre rendez-vous, ou s’ils n’apparaissent pas sur son devis, restez prudents : vous pouvez lui demander des justificatifs ou consulter en ligne sa régularité en tant qu’entrepreneur. Vous devez disposer pour ce travail d’une facture en bonne et due forme et d’un certificat de ramonage détaillé. 

Ramoner sa cheminée soi-même

Le certificat de ramonage

D’aucuns choisissent de ramoner eux-mêmes leur cheminée entre délai d’attente et prix de l’intervention d’un professionnel ou parce qu’ils disposent du matériel nécessaire au nettoyage, en plus de maîtriser la technique de ramonage.

Inconvénient numéro 1 : vous ne disposerez pas du fameux certificat de ramonage exigé par votre assurance habitation. En cas de saison de chauffe étendue, 3 ramonages ne sont pas un luxe. Par souci d’économie, on peut donc réaliser un ramonage soi-même et laisser les deux autres aux bons soins d’un professionnel : imparable vis-à-vis de votre assureur puisque vous disposez alors des deux certificats de ramonage exigés par la loi. 

Le matériel du parfait ramoneur

  • Une brosse hérisson pour décoller suie et goudrons des parois du conduit de la cheminée.
  • Un guide en plusieurs parties qui se fixe sur la brosse. 
  • Un polyane et du scotch pour fermer l’ouverture de la cheminée et éviter que les poussières ne salissent votre salon. 
  • Une pelle et une balayette pour ramasser les résidus tombés dans le foyer. 
  • Un récipient ou un sac solide pour les évacuer. 

La bûche de ramonage

On peut utiliser de temps à autre une bûche de ramonage pour ce qui est des cheminées à bois. La bûche se place telle que dans les flammes du feu. Les sels minéraux et sulfate de cuivre contenus dans du bois compacté, dégagent des gaz en brûlant : ils décrochent les particules de calcins collées au conduit.

La poudre de ramonage fonctionne sur le même principe. Mais attention, ni bûche ni poudre ne ramonent au sens strict du terme : ils ne participent qu’à l’entretien régulier de votre cheminée et complètent les ramonages mécaniques indispensables. 

4.4/5 - (21 votes)

A lire également