Immobilier : un investissement sûr ?

immobilier-est-il-investissement-sur

L’immobilier reste le placement préféré des Français. Et ce n’est pas près de changer : dans un contexte sanitaire (et économique) incertain, la pierre est volontiers considérée comme une valeur refuge et comme un placement sûr. Mais est-ce vraiment le cas ? Un investissement immobilier offre-t-il autant de sécurité qu’on le prétend ?

L’investissement immobilier : un placement à la fois stable et rentable

L’immobilier reste le placement le plus sûr du marché pour 67 % des Français, comme le montre un sondage Ifop de 2019, qu’il s’agisse d’acquérir une résidence principale ou de réaliser un investissement immobilier.
Pourquoi la pierre bénéficie-t-elle du statut immuable de valeur refuge ? D’abord, parce que le ratio rendement/risque reste le plus avantageux, comparé à d’autres placements. Alors que le livret A est plafonné à 0,5 % et que le rendement moyen des fonds en euros pour l’assurance-vie tourne autour de 1,8 %, la rentabilité brute d’un investissement immobilier peut atteindre 5 à 9 % (hors charges et impôts). C’est donc l’un des rares placements susceptibles de rapporter réellement de l’argent, sans pour autant générer autant de risques que des supports financiers volatils.

Ensuite, pour des raisons psychologiques : la pierre est un actif tangible, donc stable. Les maisons, les immeubles, les locaux commerciaux existent concrètement, ce qui n’est pas le cas des valeurs financières. Cette sécurité s’applique également aux investissements dans la pierre-papier (SCPI, SCI…) ou à l’achat d’une nue-propriété. En outre, c’est un secteur stable par définition : on aura toujours besoin de se loger.

Enfin, parce qu’un investissement immobilier vise aussi un but patrimonial. Placer son argent dans l’immobilier locatif permet de se constituer un patrimoine, de s’assurer un complément de revenus pour la retraite, et d’avoir un bien (ou des biens) à transmettre à ses enfants.

A lire aussi : Comprendre le principe de la SCPI de rendement

Des conditions de financement attractives qui facilitent l’investissement locatif

Les Français sont d’autant plus désireux d’investir dans la pierre qu’ils peuvent bénéficier de conditions de financement avantageuses. Celles-ci ont deux vertus : elles simplifient le projet d’investissement immobilier et offrent une certaine sécurité fiscale.

D’une part, les conditions d’emprunt sont idéales. Depuis plusieurs années, les taux d’intérêt sont au plus bas (autour de 1 % sur 20 ans au premier trimestre 2021, selon l’Observatoire Crédit Logement), ce qui facilite l’obtention du montant nécessaire. Les banques prêtent une oreille attentive aux projets solides promettant un rendement élevé, notamment lorsque les revenus locatifs suffisent à rembourser (au moins en grande partie) les mensualités – c’est ce qu’on appelle « l’effet de levier », la différence entre le coût du crédit et le rendement du placement.

D’autre part, les mécanismes de défiscalisation favorisent l’investissement immobilier, en venant réduire l’effort d’épargne et en faisant bénéficier l’investisseur de réductions d’impôt conséquentes (via les Pinel, Denormandie, Malraux et autres Censi-Bouvard). Ces dispositifs rendent le placement dans la pierre encore plus sûr : non seulement celui-ci génère des revenus, mais il permet dans le même temps de réduire ses impôts. D’après le sondage Ifop déjà cité, la fiscalité est d’ailleurs la première motivation d’une acquisition dans l’immobilier neuf pour 71 % des investisseurs.

De sorte que l’immobilier est, et restera, un placement sûr. À condition d’être bien accompagné à toutes les étapes et d’investir dans l’immobilier en bénéficiant des bons conseils !

Lire aussi: Investissement immobilier : comment créer un projet immobilier en toute sécurité ?

Article précédentPeut-on assurer légalement un scooter sans BSR ?
Article suivantLe choix du sur-mesure pour la construction d’une maison neuve