Assurance habitation : comment faire son choix ?

0
35
assurance habitation comment choisir ?

Le contrat d’assurance habitation fait partie de la famille des assurances des biens et des personnes.

Elle n’est pas obligatoire au sens légal du terme, du moins pour les propriétaires. Seul l’assurance des biens roulants motorisés et la responsabilité civile le sont.

Cependant, elle est très fortement recommandée en tant que propriétaire d’un bien. Cependant, ce contrat est obligatoire pour tout locataire d’un bien. Une attestation devra en effet être remise en échange de la remise des clés d’un logement par l’agence immobilière (ou le propriétaire). En vertu de l’article 7 (g) de la loi du 6 juillet 1989, le locataire doit en effet « s’assurer contre les risques essentiels dont il doit répondre en sa qualité de locataire […] et d’en justifier chaque année, à la demande du bailleur. » Vous ne pourrez donc pas faire l’impasse sur ce contrat essentiel.
Que couvre-t-il ? Comment évolue ce contrat dans le temps ? Comment bien le choisir ?

Que couvre l’assurance habitation ?

Le contrat d’assurance habitation est un contrat assez riche. Dans le sens où il comprend plusieurs volets très important pour la vie courante. Notamment la responsabilité civile et l’assurance scolaire. En plus bien sûr de la prise en charge de vous ou les occupants de la maison en cas de sinistre couverts.

Quels sont les sinistre couverts ?

Les garanties de bases sont :

  • La garantie Responsabilité Civile : La responsabilité civile couvre les conséquences des dommages que vous ou une personne ou chose sous votre garde aurait causée à autrui. Dans les faits, voici quelques exemples :
    • Vos enfants jouent dans la rue et, sans faire exprès, font voler en éclat la baie vitrée du voisin avec un caillou.
    • Votre chien, non catégorisé chien dangereux, mord une autre personne lors de la balade quotidienne.
    • Une tuile de votre toit se détache et tombe sur la voiture du voisin.
    •  …
  • Le vol, l’incendie, le dégât des eaux, le bris de glace et catastrophe naturelle
    Ces garanties permettent ainsi de couvrir :

    • Les dommage sur le bien. Vous pourrez ainsi bénéficier d’une prise en charge des travaux ou d’une reconstruction, avec ou sans vétusté
    • Les dommage aux personnes. Attention, on parle bien là des dommages occasionnés dans le cadre d’un dommage couvert par le contrat. Par exemple une chute dans l’escalier alors que vous tentiez de sortir de votre domicile lors d’un incendie. Exit la chute dans l’escalier sans l’incendie. Ou encore les conséquences désastreuses d’un week end de bricolage intensif. Pour pallier à ces sinistres là, pensez Assurance Accident de la Vie
      Comme pour l’assurance accident de la vie, il sera impératif d’être attentif au montant de la franchise : dès le 1er pourcentage d’invalidité ? Pouvez vous bénéficier d’une prise en charge en cas de suivi psychologique suite à un sinistre garanti ?

Les options possibles d’un contrat

Il s’agit là d’une liste non exhaustive tellement les options sont plétores :

  • Dommage électriques aux appareils
  • Perte de denrées au congélateur
  • Dommage occasionné à votre bien en cas de location de votre résidence principale de manière occasionnelle, de type location via AirBnb
  • Responsabilité Civile pour les chiens dangereux, les assistantes maternelles, …
  • Option pour les extérieurs (piscine, mobilier de jardin, jardin fait par un paysagiste)
  • Couverture des biens de loisirs : instruments de musique, vélo de valeur, …

Les conseils pour bien choisir votre contrat

  • La franchise en cas de sinistre : pour le vol, incendie, dégât des eaux mais aussi et surtout celle rattachée à la responsabilité civile !
  • Pensez évolution du contrat. A l’heure actuelle, vos attentes envers votre contrat sont peut-être limitées au strict minimum. Cependant, elles pourraient être amenées à évoluer. La présence d’option est donc primordiale. Sous peine de devoir changer très régulièrement d’assureur.
  • L’application ou non d’une notion de vétusté en cas de sinistre. Par exemple, votre téléviseur à 3 ans, dommage, on ne vous rembourse que X euros. Certains contrats vous permettent en effet de vous faire rembourser de la valeur actuelle d’un tel bien sur le marché.
  • Reconstruction à l’identique : les conséquences de la destruction totale du bien suite à un sinistre ont déjà un tel impact psychologique qu’il vaut mieux éviter la double peine en rajoutant les problèmes économiques. Ainsi, l’idéal est un contrat permettant la reconstruction à l’identique du bien ayant été détruits.
  • Cagnotte d’urgence : le déblocage d’une cagnotte d’urgence permet de parer à l’immédiateté des besoin en cas de sinistre : vous habiller, vous reloger, … Le déblocage d’une cagnotte d’urgence vous permettra d’y faire face sans mettre trop en péril votre situation financière.
  • Le droit à l’erreur : Vous êtes parti en vacances sans couper l’eau ? Vous avez oublié de fermer une fenêtre au 1er étage et les voleurs en ont profité ? Certains assureurs jugeront que vous avez, par votre négligence, provoquez le sinistre et vous refuseront donc la prise en charge. D’autres, plus conciliant, admettrons un droit d’erreur et appliqueront une simple décote sur la prise en charge.
  • Les plafonds d’indemnisation : c’est un des éléments principaux à prendre en compte. Il s’agit du montant maximum que vous pourriez être amené à percevoir en cas de sinistre garantie. C’est donc primordial de s’assurer que la valeur de vos biens est estimée au plus juste (bijoux, œuvres d’art, intégralité de votre garde robe, matériel high tech, …)

La vie du contrat

Un contrat d’assurance habitation se renouvelle, normalement, par tacite reconduction. Ainsi, vous recevrez chaque année une lettre d’information indiquant la date de renouvellement du contrat ainsi que la prime annuelle et le mode de règlement.
De plus, il vous sera envoyé peu avant la rentrée une attestation d’assurance scolaire, si vos enfants ont été indiqués dans le contrat (cela n’est pas une obligation).

La modification du contrat :

La modification d’un contrat d’assurance existant passe par ce que l’on appelle un avenant. Ce document formalisé permet d’acter les changements pris sur le contrat et les conséquences de celui-ci :

  • Nouvelle couverture d’assurance avec détail des garanties
  • Nouveau tarif
  • Rappel du numéro de contrat et la date de prise d’effet/d’échéance

Cet avenant peut être fait à n’importe quel moment, sous réserve qu’il n’y ai pas de sinistre en cours. La modification d’un contrat peut avoir plusieurs buts :

  • Une évolution de la couverture d’assurance : ajout d’option, ajout d’un nouveau membre de la famille/ évolution de la situation familiale
  • Une modification du risque couvert : ajout de pièces supplémentaires suite à des travaux par exemple

Le sinistre

Comme de très nombreux contrats d’assurance habitation, le sinistre devra être déclaré dans un délai de 5 jours ouvrés.
Après passage d’un expert, vous serez tenu informé de ses conclusions et du montant d’une éventuelle prise en charge.

Comment résilier mon assurance habitation ?

Depuis le 1er janvier 2015, vous avez la possibilité de résilier votre contrat d’assurance habitation mais aussi automobile ou deux roues, sans attendre la date d’échéance.

Pour cela, le plus simple est de vous faire aider par votre nouvel assureur. Il se chargera lui-même de résilier votre contrat auprès de votre ancien assureur. Pour cela, la signature d’un mandat sera nécessaire afin de lui donner votre accord d’agir en votre nom. La prise d’effet de cette résiliation est d’environ un mois.

Le conseil d’ilbi.org

Bien entendu, il est important de regarder le coût d’une assurance. Mais au-delà de cela, assurez vous surtout de payer pour un service qui vous sera utile en cas de sinistre. Garantie, option, franchise, autant d’éléments à examiner attentivement.