Assurance

Assurance habitation : comment faire son choix ?

assurance habitation comment choisir ?

Faire le bon choix en termes d’assurance habitation est indispensable pour maintenir la sécurité de sa famille, son logement et ses biens en cas de sinistre.

Alors comment choisir l’assurance habitation qui répondra au plus juste à vos besoins ? Quelles sont les garanties essentielles ? Comment faire des économies ?

Dans cet article, nous tenterons de vous éclairer sur les divers facteurs à prendre en compte pour prendre votre décision.

Avant tout, rappelons en quoi consiste une assurance habitation

L’assurance habitation permet de couvrir les risques en cas de sinistre survenu dans le cas de l’occupation de votre logement par le biais d’un dédommagement financier à hauteur du préjudice subi. L’assurance habitation est plus ou moins étendue selon les garanties souscrites.

Qui doit souscrire une assurance habitation ?

L’obligation de souscrire une assurance habitation dépend de votre statut.

Si vous êtes propriétaire

Pour le propriétaire, la souscription d’une assurance habitation est indispensable, mais pas obligatoire d’un point de vue strictement législatif. Ainsi, les propriétaires, occupants ou non, ne sont pas dans l’obligation de souscrire une assurance habitation.

Mais cela est vivement conseillé pour les raisons suivantes :

  • Que vous soyez assuré ou pas, si vous êtes propriétaire vous êtes responsable de votre logement et des dégâts qu’il pourrait occasionner aux tiers ;
  • Si vous louez votre logement, tout dégât provoqué par un vice de construction ou un défaut d’entretien sera à votre charge ;
  • Pour être indemnisé en cas de sinistre ou de préjudice. Sans assurance habitation, vous devrez financier l’intégralité des réparations sur vos fonds personnels.

A savoir : si vous êtes en copropriété, votre logement doit obligatoirement être assuré avec au minimum une assurance responsabilité civile.

Si vous êtes locataire

Si vous êtes locataire de votre logement, l’assurance habitation est obligatoire. C’est l’article 7 de la loi n°89-462 du 6 juillet 1989 relative aux rapports locatifs qui en dispose ainsi : « Le locataire est obligé […] de s’assurer contre les risques dont il doit répondre en sa qualité de locataire et d’en justifier lors de la remise des clés puis chaque année, à la demande du bailleur. La justification de cette assurance résulte de la remise au bailleur d’une attestation de l’assureur ou de son représentant ».

Cependant, il existe des exceptions à l’obligation légale de souscrire une assurance habitation locataire. Celles-ci concernent :

  • La location meublée
  • Le logement de fonction
  • La location saisonnière

Choisir son assurance habitation : quels éléments sont à prendre en compte ?

Afin de choisir le contrat d’assurance habitation le mieux adapté à vos besoins, vous devrez apporter une attention toute particulière aux éléments suivants.

Lire aussi :  Assurance scolaire : en quoi cela consiste-t-il ?

Les garanties incluses et non incluses

Vous devrez distinguer les garanties de base, qui sont d’ores et déjà incluses dans le contrat, des garanties non incluses. Ces dernières sont optionnelles. Elles permettent de couvrir les biens qui ne le sont pas dans le contrat de base. Faites le point sur vos besoins afin de choisir les garanties qui s’avèrent indispensables selon votre situation.

La franchise

La franchise désigne le montant qui reste à la charge de l’assuré lorsqu’un sinistre couvert par l’assurance habitation survient. Ces franchises peuvent varier d’un contrat à un autre et même différer entre les garanties. Dans certains cas, il peut aussi ne pas y avoir de franchise.

Les exclusions de garantie

Une exclusion de garantie est une mention apposée au contrat d’assurance habitation stipulant l’absence de prise en charge de la part de l’assurance, sous certaines conditions spécifiques.

Par exemple, la garantie responsabilité civile couvre les dommages causés par l’assuré par imprudence ou négligence, mais exclut généralement les dommages corporels volontaires. De la même façon, les contrats d’assurance prévoient souvent que les dégâts des eaux ayant pour origine un défaut d’entretien ne seront pas pris en charge par l’assurance.

A préciser : L’article L112-4 du Code des Assurances prévoit que « les clauses des polices édictant des nullités, des déchéances ou des exclusions ne sont valables que si elles sont mentionnées en caractères très apparents ».

Les plafonds d’indemnisation

Les compagnies d’assurance prévoient également des plafonds d’indemnisation selon les sinistres et dommages survenus. Ces plafonds sont à prendre en compte en ce qu’ils restreignent aussi la portée de votre assurance habitation et de ses garanties.

Les délais de carence

Le délai de carence correspond à la période durant laquelle une garantie ne s’applique pas, bien que l’assuré cotise. L’assuré n’est donc pas couvert durant une période définie. Aucune garantie ne fonctionne. Ce temps de latence permet à l’assureur de se couvrir de tout assuré dont les intentions seraient nuisibles.

Par exemple, si ce dernier a connaissance qu’un sinistre surviendra bientôt et qu’il cherche à s’en prémunir en souscrivant un contrat d’assurance. L’existence de ce délai l’empêchera donc de toucher des indemnités immédiatement après la survenance du sinistre.

Dans le cadre de l’assurance habitation, ce délai de carence correspond donc à la période qui s’écoule entre le sinistre et le début du versement des indemnités par l’assurance.

A noter : les compagnies d’assurance fixent librement la durée du délai de carence. Soyez donc vigilant à ce que ce délai ne vous soit pas préjudiciable.

Les modes d’indemnisation

Vous devrez également être attentif à ce que prévoit le contrat en matière de mode d’indemnisation. Vous remboursera-t-on à neuf ou en prenant en compte la dépréciation du bien à cause de l’usure ?

Lire aussi :  Combien coûte une assurance habitation ?

Assurance habitation : quelles sont les différentes formules de garantie ?

La plupart des contrats d’assurance habitation contiennent des garanties de base, auxquelles peuvent s’ajouter des garanties optionnelles.

De façon générale, les formules de base contiennent les garanties suivantes :

  • Une responsabilité civile
  • Une garantie incendie, dégât des eaux, bris de glace, vol et catastrophe naturelle.

Ensuite, vous êtes libre de choisir une formule plus étendue, selon vos besoins réels qui varient souvent en fonction de votre lieu d’habitation. Par exemple, si vous louez un studio, le prix ne sera pas le même que si vous louez une maison avec dépendance.

Parmi les nombreuses garanties optionnelles, on compte les suivantes :

  • La garantie vol pour les biens rangés dans les dépendances (outils de jardinage et bricolage, matériel de sport, bouteilles de vin onéreuses…) ;
  • La garantie « animaux », très utile si vous possédez beaucoup d’animaux, un chien de catégorie 2 ou des espèces exotiques,
  • La garantie des biens professionnels si vous travaillez à domicile par exemple ;
  • La garantie d’entretien électroménager, intéressante pour couvrir les pannes et casses accidentelles ;
  • La protection juridique, qui permet d’être défendu gratuitement en cas de litige (mais attention aux exclusions et aux plafonds).

A noter : selon les compagnies d’assurance, vous aurez la possibilité de choisir parmi les formules toutes faites, avec plus ou moins de garanties, ou bien de souscrire une offre de base et y ajouter les garanties optionnelles de votre choix.

Comment est calculé le prix d’une assurance habitation ?

Pour fixer le prix de votre assurance habitation, les compagnies d’assurance se basent sur différents critères, dont les suivants :

  • Votre profil d’assuré (propriétaire occupant, non occupant, locataire…),
  • Les caractéristiques de votre logement (appartement ou maison, superficie…),
  • Votre lieu de résidence,
  • La valeur déclarée de vos biens mobiliers.

Le prix de votre assurance habitation pourra également varier selon la formule de garantie choisie (assurance de base, intermédiaire, ou multirisques). Évidemment, mieux vous serez couvert contre les risques de sinistre, plus le prix de votre assurance habitation sera élevé.

Quelques astuces pour faire des économies…

Voici quelques astuces pour réduire le prix de votre assurance habitation :

  • Négocier avec votre compagnie d’assurance en faisant jouer la concurrence ;
  • Choisir une assurance habitation avec franchise pour diminuer le montant de votre prime annuelle ;
  • Souscrire votre assurance habitation en ligne, les prix sont souvent plus attractifs ;
  • Utiliser un comparateur d’assurance pour trouver le contrat au meilleur rapport qualité/prix.

A propos de l'auteur

Anais Peresson

Anais Peresson

Je m’appelle Anaïs et suis titulaire d’une Maîtrise de Droit Economique et des Affaires. J’ai l’habitude de traiter de multiples sujets, des plus légers aux plus complexes, particulièrement dans les domaines du Droit et de la Finance.