Emprunter en étant autoentrepreneur

0
85

Être en CDI est bien souvent la seule solution pour débloquer un emprunt auprès d’un organisme de crédit, même si la procédure reste relativement contraignante. En revanche, pour un autoentrepreneur, l’opération peut être plus compliquée. Les revenus de ce statut particulier étant moins prévisibles, l’autoentrepreneur séduit les institutions bancaires uniquement s’il présente de très bonnes garanties.

Autoentrepreneur, un profil risqué pour entreprendre ?

L’autoentrepreneur, ou micro-entrepreneur depuis 2016, est un statut qui peine encore à gagner la confiance des banques. En comparaison, le CDI représente clairement la sécurité pour elles. Il offre toutes les conditions et tous les justificatifs nécessaires : un salaire mensuel et des fiches de paie, un contrat de travail et une seule source de revenus. Tant que le salarié garde son emploi, il conserve sa capacité à rembourser son emprunt.

Si les banques sont si frileuses vis-à-vis des micro-entrepreneurs, c’est justement parce que les revenus de ces derniers fluctuent et manquent de régularité. Bien que contracter un prêt relève parfois de l’exploit pour les micro-entrepreneurs, faire appel à un courtier tel que HelloPrêt, est souvent nécessaire. Vous mettrez toutes les chances de votre côté en combinant les conseils d’un expert à un dossier solide.

Les éléments du dossier

Investir dans le secteur immobilier nécessite des fonds conséquents. Les banques octroient de telles sommes à des profils qu’elles auront elles-mêmes validé. Pour les évaluer, elles demandent la constitution d’un dossier.

Il réunit plusieurs éléments, dont les trois derniers bilans de votre société. S’ils reflètent de l’évolution et de la stabilité, cela impactera positivement votre demande. Une entreprise stable signifie en effet que vous percevez un salaire régulier et que vous serez donc en mesure de rembourser votre crédit. Il faut toutefois préciser qu’il vous sera plus facile de le décrocher si votre micro-entreprise a plus de 3 ans. Un autre critère important pour les établissements bancaires est votre capacité à épargner. Pour l’estimer, votre dossier devra également comprendre votre dernier avis d’imposition ainsi que vos trois derniers relevés bancaires.

comment emprunter en étant auto-entrepreneur

Justifier votre capacité d’emprunt

Les documents constitutifs du dossier concernent votre capacité à épargner et à rembourser un crédit. Mais pour convaincre une banque de vous accorder un prêt, vous avez tout intérêt à leur présenter des garanties supplémentaires. Quand la demande est effectuée par un micro-entrepreneur, un apport financier est obligatoirement demandé. Il doit s’élever à environ 10% du montant du crédit, en sachant que plus un apport personnel est important, plus il rassurera. En comparaison, le montant demandé à un salarié en CDI est minime voire inexistant. Souscrire une assurance de prêt immobilier, contractée auprès d’une banque différente, contribuera aussi à renforcer votre dossier.

Un co-emprunteur en CDI, un gage de nantissement ou l’hypothèque d’un bien immobilier pourraient aussi faire basculer la balance en votre faveur. Enfin, une excellente connaissance du secteur de votre entreprise, de ses enjeux et de ses opportunités vous permettra d’avancer des arguments pertinents. Avec un plan de route clair et des garanties, les banquiers seront plus enclines à vous accorder leur confiance.