Comment faire estimer sa maison gratuitement ?

0
185
Comment faire estimer sa maison gratuitement ?

Quelque soit l’objectif de votre démarche, faire estimer sa maison est souvent le point de départ d’un nouveau projet. Il s’agit donc de partir sur de bonnes bases et d’établir une estimation au plus juste du prix réel du marché.

Pourquoi faire évaluer sa maison ?

Il existe plusieurs raisons poussant un propriétaire à évaluer la valeur de sa maison. Selon celle-ci, l’étude devra se faire avec plus ou moins de rigueur. Les conséquences étant en effet bien différentes.

Pour préparer la vente de celle-ci

Il s’agit de l’un des cas les plus courant d’estimation d’une maison. En effet, les vendeurs ont besoin d’avoir un ordre d’idée de la valeur de leur première maison afin de projeter sur un nouveau bien. La valeur estimée servant en général d’apport sur le nouveau projet et peut devenir déterminant pour solliciter un nouvel emprunt.

Dans le cadre d’un divorce ou d’une séparation

Afin d’établir un projet de licitation ou un acte de partage en bonne et due forme, le notaire ou clerc de notaire devra récupérer une estimation précise de la valeur du bien, ainsi que la totalité des encours restant à courir.

En savoir plus : Que devient le rachat de crédit suite à un divorce ? 

Pour les démarches fiscales

L’administration fiscale peut exiger de votre part une déclaration complète de votre patrimoine financier et immobilier. C’est notamment le cas pour le calcul de l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière). Le seuil de déclenchement de cet impôt est une valeur nette du patrimoine immobilier supérieure à 1,3 million d’euros. A noter que la résidence principale fait l’objet d’un abattement de 30 % depuis le 1er janvier 2020.

Dans le cadre d’une préparation de donation

Dans le cadre d’une donation partage, il est primordial d’évaluer de manière précise la valeur du patrimoine du donateur. Avoirs financiers et biens immobiliers inclus.
Le plus souvent, le négociateur immobilier de l’étude notariale effectuera pour vous l’estimation de la maison. Les qualifications de ces professionnels sont équivalents à ceux d’un agent immobilier. L’avantage étant qu’ils travaillent en interne. Un excellent moyen pour vous de réduire les frais dans le cadre de votre projet.

En vue d’un rachat de crédit

Il est en effet primordial pour une banque de connaître la valeur du bien visé par le rachat de prêt. Notamment si une prise de garantie hypothécaire est envisagée. Cela lui permettra ainsi de s’assurer que le montant du prêt couvert par la garantie ne dépasse pas la valeur vénale de la maison. En cas d’impayé, elle pourra donc s’assurer de percevoir en remboursement le montant de la dette.

Pour en savoir plus sur le prêt hypothécaire, n’hésitez pas à vous référer à cet article récapitulatif. 

Avant une mise en location

En effet, qui dit évaluer sa maison ne sous-entend pas forcément évaluer son prix sur le marché des ventes immobilières. Il est également recommandé de faire sa évaluer sa valeur locative avant d’effectuer les démarches pour trouver un locataire. Cela vous permettra également de pouvoir assurer vos arrières avec une assurance locative au plus proche de la réalité. Cette assurance peut être souscrite directement par le propriétaire en cas de location en direct. Elle est souvent proposée dans un package par une agence immobilière, si vous décidez de faire appel à celle-ci pour gérer la location.
Retrouvez ici notre article dédié aux frais prélevés par les agences immobilières pour la gestion des biens locatifs.

 

Des sites pour faire estimer sa maison gratuitement

Tout comme il existe des simulateurs de rachat de crédit, il existe également des simulateurs de valeurs immobilières. Après un questionnaire détaillé, ce type de site rassemble et analyse tous les critères en sa possession, les confrontent aux infos détenues dans ses bases de données et vous délivre une fourchette de prix.

Attention cependant, cette estimation ne peut prendre en compte la situation réelle de la maison à savoir et notamment les détails visibles uniquement sur place, à savoir :

  • L’environnement visuel et sonore
  • Les travaux à envisager ou finaliser
  • Les espaces verts

Malgré tout, ces sites peuvent être une première étape intéressante afin de disposer d’une première estimation très globale, que vous pourrez affiner par la suite.
Des sites tels que PAP, Logic-immo ou encore Orpi proposent ce type de service.

 

Estimer la valeur de sa maison par soi-même

Il est très important de prendre en compte un certain nombre de critères essentiels pour estimer par vous même la valeur de votre maison.

  • La situation géographique du bien
    La maison est-elle proche d’une grande agglomération ? En pleine campagne ou proche du bord de mer ?
  • L’environnement sonore et visuel immédiat
    Si la maison se situe proche d’une voie extrêmement passante ou bruyante de type autoroute ou voie de chemin de fer, sa valeur s’en verra dépréciée. De la même façon, une maison avec vue sur cimetière aura tendance à rebuter un certain nombre de personnes. Ou encore une maison en aval d’une exploitation agricole (du fait de l’odeur éventuelle).
  • Les caractéristiques de la maison
    Sa superficie et celle de son terrain, le nombre de pièces, l’agencement de celle-ci sont autant d’éléments jouant sur le prix. Ils sont d’autant plus important qu’ils sont pris comme point de comparaison par les acheteurs.
  • La présence de commodités proche
    La maison se situe-t-elle proche d’une école, de commerce ou encore de transports en commun ?
  • Les travaux à effectuer
    Au fil des années, les propriétaires ont tendance à oublier les petits travaux à réaliser et ne les voit même plus. Cependant, un seuil de porte manquant ou un robinet qui goutte et les acheteurs imaginent déjà devoir changer toute la salle de bain. Idem pour une porte de placard de cuisine cassée et c’est toute la cuisine qui y passe. La facture des travaux monte, parfois à tort, et le prix de vente descend. Prenez donc bien le temps de faire le tour de toute la maison.
  • La performance énergétique du bien
    Depuis le 23 novembre 2018, le DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) revêt un caractère obligatoire et plus seulement informatif dans le cadre d’une mise en location ou d’une vente d’un bien immobilier.

 

Des outils bien utiles

Les pouvoirs publics ont mis en place plusieurs outils vous permettant d’évaluer votre bien immobilier en vous basant sur une mine d’informations.
Parmi celles-ci ont retrouve l’outil Patrim. Cet outil est accessible aux contribuables via leur espace personnel sécurisé sur le sites impots.gouv.fr. Il est élaboré à partir des données de l’administration fiscale recueillis après la vente des biens immobiliers et l’enregistrement des actes par les notaires.

De plus, les notaires mettent à disposition un baromètre des prix de l’immobilier en indiquant, notamment :

  • Le niveau des prix d’un département
  • La tendance des prix
  • La répartition des ventes en fonction du nombre de pièces
  •  L’état du marché (hétérogène ou homogène)

Enfin, la base Demandes de valeurs foncières (DVF), ouverte aux particuliers depuis 2019 par la Direction Générale des Finances Publiques permet de retrouver l’ensemble des ventes de biens fonciers réalisés depuis 5 ans.

Le conseil d’ilbi.org

Il n’est pas simple de s’improviser agent immobilier. Qui plus est quand il s’agit de sa propre maison. Afin de vous assurer de viser le prix le plus juste, mettez en place une veille sur des sites de vente de biens immobiliers. Ciblez les bien identiques aux vôtres afin d’évaluer le temps qu’ils mettent à se vendre. Faites un parallèle avec leur prix de vente et leur état général.