Actualité crédit

Pourquoi un rachat de crédit peut-il être refusé ?

Pourquoi un rachat de crédit peut-il être refusé ?

Vous avez fait une demande de rachat de crédit qui vous a été refusée ? Mais quels peuvent être les motifs de cette décision ? Nous vous répondons dans cet article.

Un rachat de crédit, c’est quoi ?

Le rachat de crédit désigne une opération financière ouverte à toutes les personnes ayant au minimum deux prêts en cours de remboursement. Elle consiste en le fait de regrouper tout ou partie de vos crédits préexistants en un seul et unique crédit. Vous ne remboursez ainsi plus qu’un seul prêt. Le but étant de réduire le montant des remboursements mensuels. Toutefois, cette restructuration des emprunts ne pourra être réalisée qu’avec un rallongement de la dette sur le long terme.

Pourquoi demander un rachat de crédit ?

Si vous remboursez plusieurs emprunts en même temps, vous prenez le risque que cela entraine une situation de déséquilibre. En effet, il faut être attentif à une règle admise par les banques, qui consiste à ne pas dépasser 33% de vos revenus consacrés à cet emprunt. Autrement dit, vous ne devez pas consacrer plus d’un tiers de vos revenus à des charges de crédits. Si vous approchez de cette limite, cela signifie sans doute que vous traversez une mauvaise passe financière. Pour retrouver une gestion saine de votre budget, le regroupement de crédits peut constituer un bon remède. Il permet en effet de regrouper vos emprunts en un seul et même crédit, avec une seule échéance de remboursement amoindrie.

En somme, si vous sentez que le remboursement de vos prêts rend les fins de mois difficiles, ou si vous souhaitez anticiper une telle situation, le rachat de crédit peut s’avérer intéressant. Mais encore faut-il que votre demande soit acceptée par la banque.

Demande de rachat de crédit : pourquoi les banques sont-elles si exigeantes ?

D’années en années, les banques renforcent leurs exigences pour accorder un rachat de crédit, si bien qu’un pourcentage conséquent de demandes n’aboutissent pas. Cela s’explique par le fait que de nombreux souscripteurs, qu’ils soient particuliers ou professionnels, n’ont finalement pas honoré leurs mensualités de remboursement une fois l’obtention de leur rachat de crédit. Ce qui a ensuite généré des pertes financières importantes pour les établissements bancaires. Cela arrive généralement lorsque le souscripteur dépose un dossier de surendettement à la Banque de France, qui a pris la décision de supprimer tout ou partie de ses dettes.

Lire aussi :  Peut-on faire un prêt après un rachat de crédit ?

Le système de Scoring

Afin de minimiser les risques de devoir faire face à ces problèmes d’insolvabilité, les banques ont mis en place un système de Scoring. Il consiste en le fait d’attribuer une note à chaque dossier en fonction de critères d’obtention bien établis. Les demandes devront donc atteindre un « score » suffisant pour que la banque puisse y donner suite.

A savoir : l’outil du Scoring est né aux États-Unis au début des années cinquante. Il est parfois décrié en ce qu’il tend à déshumaniser le processus de la demande de prêt, puisqu’il se base sur des échantillons de statistiques.

Rachat de crédit : quels peuvent être les motifs de refus de votre demande ?

Comme vu précédemment, de nombreux critères sont pris en compte par la banque avant de décider ou non de donner suite à votre demande.

Nous avons recueilli les principaux motifs de refus des demandes de rachat de crédit bancaire.

Des revenus insuffisants

Parmi les critères pris en compte dans le système de Scoring, on retrouve le montant du salaire des demandeurs. Ainsi, pour obtenir un regroupement de vos crédits, il faut que les revenus de l’un des co-emprunteurs atteignent au minimum 1500 € par mois. Si ce n’est pas votre cas, cela peut expliquer le refus de la banque.

Le type de contrat de travail

Les établissements bancaires et autres organismes de crédit ont besoin d’obtenir la garantie que le remboursement des mensualités se fera dans des conditions optimales. C’est pourquoi le fait d’avoir une situation professionnelle stable fait partie des critères d’obtention les plus déterminants. Ainsi, pour espérer obtenir une réponse positive, il sera préférable d’être en contrat CDI. Si vous êtes non salarié, vous devrez justifier d’au moins 3 ans d’ancienneté dans votre activité.

En conséquence, si vous êtes intérimaire ou en contrat CDD, cela peut justifier le refus de la banque, qui considérera que votre situation n’est pas suffisamment stable pour racheter vos crédits.

Lire aussi :  Comment savoir si le rachat de crédit est intéressant ?

Le fichage à la Banque de France

La Banque de France gère plusieurs fichiers d’incidents de paiement. Être fiché signifie être inscrit à l’un des fichiers suivants :

  • Le Fichier Central des Chèques Impayés (FCC), qui recense surtout les incidents liés aux chèques ;
  • Le Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP), qui concerne les crédits et le surendettement ;
  • Le Fichier National des Chèques Irréguliers (FNCI), qui centralise les références bancaires des comptes interdits d’émettre des chèques, ainsi que les chèques déclarés en opposition pour perte ou vol.

Si vous êtes fiché à la Banque de France, sachez qu’il s’agit indéniablement d’un fait rédhibitoire pour obtenir un rachat de crédit auprès des banques. Si vous êtes propriétaire de votre logement vous aurez plus de chances que les locataires fichés d’obtenir un rachat de crédit. Mais même en étant propriétaire, les chances restent assez moindres…

Pour en savoir plus sur le fichage en Banque de France, cliquez-ici.

Conclusion

Il existe de multiples motifs de refus d’un rachat de crédit. En effet, via le système de Scoring, les banques tiennent compte de nombreux critères d’obtention avant de prendre leur décision. Certains motifs de refus sont récurrents, tels que les revenus insuffisants, le type de contrat de travail et le fichage en Banque de France. Toutefois, il en existe d’autres tels que le niveau du taux d’endettement ainsi que l’âge du demandeur.

Gardez à l’esprit que chaque demande de rachat de crédit est unique. C’est pourquoi deux demandes qui peuvent vous sembler similaires peuvent finalement obtenir une réponse différente.

Si vous avez essuyé un refus après une demande de rachat de crédit, ne vous découragez pas. Il vous reste la possibilité de faire appel à un courtier en rachat de crédit. Il s’agit d’un expert professionnel qui saura vous conseiller et défendre au mieux votre dossier auprès des banques. Une demande de rachat de crédit peut tout à fait être acceptée après avoir été refusée par la banque une première fois.

A propos de l'auteur

Anais Peresson

Anais Peresson

Je m’appelle Anaïs et suis titulaire d’une Maîtrise de Droit Economique et des Affaires. J’ai l’habitude de traiter de multiples sujets, des plus légers aux plus complexes, particulièrement dans les domaines du Droit et de la Finance.