Quelles conditions pour être (presque) certain d’obtenir son crédit immobilier ?

Acquérir ou construire un bien immobilier implique généralement d’importantes dépenses. L’une des solutions pour soulager les futurs propriétaires est de recourir au crédit immobilier. Cependant, la banque doit préalablement vérifier un certain nombre de paramètres avant de vous octroyer les ressources dont vous avez besoin. Découvrez plus d’informations sur les éléments à prendre en compte pour augmenter les chances que votre demande de crédit soit acceptée.

Clarification conceptuelle

Un crédit immobilier est une opération par laquelle un organisme prêteur (une banque, institution financière) met à la disposition d’une ou de plusieurs personnes (emprunteurs), à titre non professionnel, une somme d’argent dans le but de construire ou d’acquérir un bien immobilier (logement et/ou terrain), à usage d’habitation ou à usage mixte. La durée du crédit immobilier varie généralement de 5 à 35 ans et dépend du montant du bien à acquérir. La demande de crédit se fait par la soumission de dossier.

Ce dernier fait l’objet d’une étude à l’issue de laquelle, si les conditions sont remplies il sera retenu et vous pourrez signer le contrat de prêt pour recevoir votre crédit. Il est recommandé de choisir un courtier en prêt immobilier qui vous aidera à mettre au point un bon dossier.

conditions pour obtenir un crédit immobilier

Les pièces à fournir pour un crédit immobilier

Les éléments sur lesquels se basera le prêteur pour évaluer votre dossier de demande crédit sont relatifs à la forme et le fonds. Voici les éléments constitutifs d’un dossier de crédit immobilier :

  • Un justificatif d’identité de l’emprunteur,
  • Un justificatif de votre situation familiale (livret de famille ou certificat de mariage),
  • Un justificatif de votre domicile datant de moins de 3 mois,
  • Vos 3 dernières fiches de salaire,
  • Vos 3 derniers relevés de compte,
  • Vos 2 derniers avis d’imposition,
  • Les justificatifs de votre apport personnel,
  • Un document résumant tous vos crédits en cours, si vous en avez, afin de calculer votre taux d’endettement,
  • Un document résumant vos placements en cours (facultatif).

Ces pièces constituent le premier niveau de vérification et peuvent varier d’une structure bancaire à une autre. Monter un dossier comprenant l’ensemble des documents demandés est essentiel à son acceptation. Des analyses plus approfondies seront ensuite réalisées.

A lire aussi : Peut-on faire un rachat de crédit au chômage ?

Les critères d’évaluation du dossier

L’évaluation de la santé financière est réalisée grâce aux éléments suivants.

Les revenus et la capacité à épargner

À partir de vos bulletins de paie et des bilans en ce qui concerne les commerçants et artisans, on pourra calculer vos revenus et savoir si vous êtes en mesure de rembourser vos échéances. Épargner constitue également un élément important dans votre dossier, car cela permet de constituer l’apport personnel. Une épargne importante contribue à rassurer l’institution de la maîtrise de vos dépenses.

L’apport personnel

Représentant au moins 10% du montant de crédit demandé, l’apport personnel est la somme d’argent dont l’emprunteur dispose pour l’achat de son bien avant l’obtention du financement. Il peut être issu d’une épargne, d’un placement, de la vente d’un bien ou encore d’une donation ou d’un héritage. Il est utilisé pour régler les frais de notaire et de garantie.

A lire aussi : Combien de rachats de crédit peut-on faire ?

Le taux d’endettement

Il se définit par la capacité maximale de remboursement de l’emprunteur. Ce taux ne doit pas excéder 35% du revenu. Il permet à l’emprunteur d’éviter de s’endetter au-delà de sa capacité. De même, le prêteur saura si l’emprunteur est en mesure d’honorer les remboursements.

La situation professionnelle

Votre situation professionnelle intéresse le prêteur, car il pourra minimiser le risque d’impayés si vous disposez de revenus stables et réguliers sur la durée du prêt, ce qui vous permettra de couvrir vos dépenses. Pour ce faire, un CDI est plus favorable qu’un CDD. Néanmoins, détenir un CDD n’exclut pas l’obtention d’un crédit immobilier.

La gestion de votre compte courant

Pour les banques, bien gérer son budget signifie : éviter les découverts en engageant des dépenses en fonction de ses revenus. Pour beaucoup de banques, un petit salaire avec une bonne épargne est préférable à un gros salaire avec des découverts.

Le crédit immobilier vous offre la possibilité d’obtenir les ressources en temps voulu pour acheter un terrain ou construire une habitation. Cependant, beaucoup voient leurs dossiers de crédit rejetés. Ces rejets sont souvent dus à des insuffisances dans le montage des dossiers, ou à l’inadéquation du montant demandé avec la capacité d’endettement. Vous pourrez prendre conseil auprès d’un courtier en prêt immobilier qui vous aidera à peaufiner votre dossier de demande de crédit.

A lire aussi : Comment fonctionne l’Assurance-crédit ?

Article précédentPrêt immobilier : comment choisir votre assurance emprunteur ?
Article suivantArnaque : tout savoir sur les faux ordres de virement et comment les prévenir