Entreprises : comment limiter les coûts ?

entreprises limiter comment

Pour pérenniser votre activité et la faire évoluer convenablement, vous devez bien gérer la trésorerie de votre entreprise. Effectivement, la trésorerie est le nerf de la guerre de toute société qui désire exister longtemps. Une mauvaise gestion ou le gaspillage des fonds de votre entreprise est le moyen le plus sûr pour mettre la clé sous la porte. Par conséquent, vous devez prendre le temps d’évaluer votre bilan, afin d’identifier les postes de dépenses qui vous font perdre de l’argent inutilement et les éliminer. Pour limiter les frais dans votre société, vous pourrez par exemple avoir recours à un logiciel de gestion et de prévision de trésorerie.

Utilisez un logiciel de gestion de trésorerie

Aujourd’hui, la digitalisation des services est l’une des options les plus efficaces pour réduire les coûts dans une société. C’est dans ce cadre que le logiciel de gestion et de prévision de trésorerie intervient.

Par définition, le logiciel de gestion de trésorerie est un outil informatique qui sert à mieux visualiser l’état de votre trésorerie. Pour être plus précis, il vous permet de savoir si vous disposez de suffisamment de fonds pour faire face à vos engagements sur le court terme.

Ce programme informatique vous permet également de définir une stratégie d’augmentation des ressources prévisionnelles, afin d’éviter un trou dans la trésorerie. En somme, il vous aide à connaître en temps réel les ressources dont vous disposez et vous aide à anticiper vos besoins en fonds de roulement sur une durée déterminée.

Le principal atout de ce type de logiciel est qu’il s’agit d’un outil d’aide à la prise de décision très efficace. Afin de gérer vos dépenses, recourir à un logiciel de gestion de trésorerie vous permettra de piloter au mieux vos activités et d’avoir une vue d’ensemble sur vos coûts. Vous éviterez alors les erreurs récurrentes et la perte d’un temps précieux lié à l’usage de solutions limitées, comme un tableur Excel.

Ce programme informatique vous permet d’avoir des données plus fiables, en temps réel, d’avoir une meilleure visibilité de vos activités futures et un gain de temps considérable dû à l’automatisation des saisies.

gérer votre trésorerie

Quelles sont les fonctionnalités offertes par un logiciel de gestion de trésorerie ?

Le logiciel de gestion de trésorerie est doté de plusieurs fonctionnalités pour une optimisation de vos coûts.

Avec cet outil, vous bénéficiez d’un suivi permanent des encaissements et des décaissements. Avec ce programme, vous pourrez visualiser les flux de votre trésorerie où que vous soyez. Vous pourrez également surveiller les délais de paiement, ainsi que votre limite de découvert bancaire, afin de contrôler la situation de votre trésorerie. Grâce à un dispositif d’alerte bien configuré, vous pourrez mettre en place des actions préventives au bon moment pour ne pas être confronté à des difficultés.

De surcroît, vous pourrez extraire des informations concernant vos flux passés et à venir, afin de faciliter l’échange avec votre banque et d’avoir plus de légitimité pour convaincre les investisseurs lors des négociations.

Si vous cherchez à automatiser les saisies, afin d’éviter les éventuelles erreurs et de gagner plus de temps, relier ce logiciel au compte bancaire de l’entreprise vous permettra de bénéficier d’une mise à jour systématique des flux de trésorerie.

Renégociez les prix avec vos fournisseurs ou vos partenaires

Vous êtes en collaboration avec un fournisseur depuis un certain temps et tout s’est bien passé jusque-là ? Eh bien, sachez que vous pouvez mieux rentabiliser votre entente avec ce partenaire.

Pour y arriver, faites une petite prospection sur le marché, afin d’identifier les entreprises concurrentes de votre fournisseur. Entrez ensuite en contact avec elles pour avoir une idée des tarifs pratiqués pour les mêmes prestations et les mêmes privilèges. Une fois que vous avez trouvé une meilleure offre, contactez votre fournisseur pour lui proposer une renégociation des prix.

En découvrant que vous envisagez de le quitter pour un concurrent, il sera plus enclin à baisser ses prix ou à vous offrir certains services qui vous permettront de faire des économies considérables. Si cette astuce ne marche pas, essayez de vous informer auprès des entreprises qui font affaire avec ce fournisseur. Il y a de fortes chances que vous en appreniez davantage sur les arrangements possibles.

Avant de renégocier les prix, analysez vos coûts pour savoir où vous pourrez obtenir une réduction. Séparez alors les coûts fixes des prix variables. Évaluez ensuite la marge que vous pourrez réaliser sur les tarifs après avoir obtenu une diminution des prix pratiqués par le partenaire.

Lire aussi: 4 choses à savoir sur le droit pénal de l’entreprise

Évitez le gaspillage pour un meilleur rendement économique

Afin de limiter les coûts dans une entreprise, il est nécessaire de lister les postes de dépenses et de cibler les charges les plus importantes. Grâce à cette opération, vous identifierez clairement les dépenses à faible valeur ajoutée qui grèvent inutilement votre trésorerie.

Pour arrêter le gaspillage, vous devrez vous poser certaines questions. De quoi avez-vous vraiment besoin pour la bonne marche de vos activités ? Les options facultatives de vos contrats sont-elles réellement nécessaires ?

Certaines prestations sont parfois associées à des fonctionnalités que vous pouvez désactiver pour faire des économies. Votre forfait internet peut être livré avec une option TV dont vous n’avez pas besoin par exemple. Demandez alors à votre opérateur de retirer cette option pour ne pas avoir à payer des frais inutiles.

Par ailleurs, avant de sélectionner un service, prenez le moment d’analyser toutes les offres disponibles, afin de choisir la moins chère.

Identifiez les aides financières auxquelles vous avez droit

En fonction de votre domaine d’activité, vous pouvez certainement accéder à certains dispositifs fiscaux qui vous permettront de faire des économies.

Si vous êtes une nouvelle entreprise, vous avez probablement un axe d’innovation qui vous donne droit à plusieurs dispositifs comme :

  • le statut JEI,
  • le Crédit d’Impôt Recherche,
  • le Crédit d’Impôt Innovation.

Ces dispositifs sont parfois accompagnés d’aides que vous pourrez utiliser pour financer vos innovations ou des projets qui vous permettront d’étendre votre activité.

Si vous êtes un indépendant, vous avez probablement droit à l’allégement de vos charges sociales (l’ACCRE). N’hésitez alors pas à vous renseigner sur des plateformes spécialisées, afin de savoir à quelles subventions vous avez droit et si vous pouvez les cumuler.

En définitive, il existe plusieurs méthodes pour limiter les coûts dans votre entreprise et améliorer l’état de votre trésorerie. Optez alors pour celles qui conviennent le plus à votre activité.

Lire aussi: Ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans l’auto-entrepreneuriat

4.8/5 - (11 votes)