Immobilier

Comment faire pour vendre son appartement ?

Comment faire pour vendre son appartement ?

Vendre son appartement est toujours une étape délicate. Découvrez tous nos conseils pour passer de façon sereine cette étape et partir sereinement sur un nouveau projet.

Vendre son appartement avec ou sans agence immobilière

Deux options se présentent à l’acheteur au moment de vendre son appartement : faire appel ou non à une agence immobilière. Aucune des options n’est meilleure qu’une autre, tout dépend des objectif fixé.

Passer par une agence

Si vous faites le choix de passer par une agence, vous pourrez bénéficier du regard d’un professionnel sur votre bien. Grâce à sa connaissance du marché et à son réseau, le bien se vendra en général plus vite que si vous le vendiez seul. Attention cependant, cette prestation a un coût. Entre 3 % et 10 % du prix de vente. De plus en plus, les frais d’agence sont divisés entre l’acheteur et le vendeur. La prestation à régler viendra en déduction du prix de vente. La partie restante versée à votre profit est ce que l’on appelle : le prix net vendeur.

Pour la mise en vente via une agence, vous aurez la possibilité de choisir parmi deux mandats de vente :

  • Mandat simple

    Vous aurez la possibilité de vendre votre bien par vous-même ou via d’autres agences. Cela vous permet ainsi d’élargir le public potentiellement touché. Cependant, les agences mettent en général moins de moyen pour vendre un bien sous mandat exclusif.

  • Mandat exclusif

    Votre bien est confié pour une durée donnée à une seule agence. Celle-ci sera ainsi la seule à pouvoir faire visiter le bien et entamer les négociations. En général, les biens sous ce type de mandat partent assez vite. Tous les moyens sont en effet mis en place par l’agence pour diffuser le plus largement possible l’annonce et enchaîner les visites. Une durée pré-définie étant fixée, ils ont tout intérêt à vendre le bien, sous peine de le perdre de leur catalogue par la suite. Et ainsi dire adieu à leur commission.

Un conseil si vous passez par une agence et souhaitez vendre rapidement : privilégiez le mandat exclusif.

 

Vendre son bien en direct, sans agence immobilière

Vous aurez également la possibilité de vendre votre appartement par vous-même, sans passer par une agence immobilière. Cela vous fera ainsi économiser les frais d’agence. Cependant, la portée de diffusion de votre annonce sera quelque peu différente, en l’absence de réseau établit préalablement.
De plus, il faudra être vigilant d’être en mesure de transmettre toutes les informations obligatoires aux acheteurs.
Retrouvez tous nos conseils pour vendre vite et bien votre appartement, sans agence, dans notre article dédié.

 

Réaliser quelques travaux de finition

Que vous vendiez votre bien avec une agence ou par vous-même, il est primordial de rechercher le coup de cœur de l’acheteur. Faire rentrer les sentiments dans une transaction immobilière permet en effet d’effacer un peu le côté raisonnable et cartésien. Cela permettra ainsi d’éviter de trop forte négociation sur le prix.

Pour cela, l’astuce principale est de minimiser au maximum les défauts potentiels de votre appartement. Prenez un peu de distance et examiner toutes les pièces, une par une. Bien souvent, vous repérerez des travaux non finalisés, que vous aviez laissés de côté sans plus y penser. Il est temps de les finir ! Un bout de plinthe manquante, un fil dénudé ou des joints de salle de bain usagé sont autant de points de négociation pour le potentiel acheteur.

Dans le même état d’esprit, essayez de dépersonnaliser au maximum votre appartement pour les visites. Exit, pour un temps, les photos de famille sur tout un pan de mur. Les acheteurs ont besoin de se projeter dans l’appartement. Se voir avec leurs propres affaires. Chacun à ses goûts, certes, mais moins d’éléments personnels facilitera la projection.

Idem pour les peintures : opter pour des tons neutres. Un coup de peinture fraîche donnera une impression de logement sain et bien entretenu. D’autant plus si les couleurs sont relativement neutres. Chacun a sa propre interprétation des couleurs. Evitez donc le parti pris, à votre insu.

Fixer le prix juste

La règle générale lors d’une vente immobilière est de fixer le prix juste, en adéquation entre la qualité du bien et le marché. En aucun cas il ne faudra fixer le prix en fonction d’un futur projet. En effet, c’est le meilleur moyen de faire durer la vente à son maximum.
Retenez bien que plus la mise en vente de votre annonce traînera, plus cela donnera une impression de « loup caché » à vos acheteurs potentiels. Ceux-ci pourront en effet penser qu’il y a des défauts cachés ou que le prix est déraisonnable. Ils n’hésiteront ainsi pas à négocier plus largement qu’avec un bien mis en vente très récemment.
Vous faire aider par un professionnel dans ce cas précis peut être très précieux, surtout dans un secteur peu dynamique.

Qu’est-ce qu’un prix juste ?

Il n’est pas toujours simple de comprendre ce que signifie un prix juste. Pour cela, il faut prendre en compte plusieurs éléments :

  • La situation géographique du bien : ville, à la campagne ou en zone urbaine ?
  • L’environnement immédiat : écoles, commerces, transport en commun
  • L’immeuble en lui-même (des gros travaux de co-propriété sont-ils à prévoir ? Y a-t-il un ascenseur ? Quel est le montant des frais de co-propriété ?
  • L’appartement
    • Son exposition
    • Le nombre de pièces et la superficie : en appartement, les mètres carrés sont bien plus précieux que pour une maison. N’hésitez pas à refaire tous les métrés de l’appartement. Cela vous permettra en plus d’éviter des déconvenues en cas de mesures inexactes. L’acheteur a en effet un an pour faire constater une différence entre la superficie réelle et la superficie annoncée dans les documents de vente. Si une erreur de 5 % entre les deux types de superficie venait à être constatée, le prix de vente pourrait être réévalué. En effet, en vertu de l’arrêt rendu par la cour de cassation du 5 décembre 2007, « la diminution du prix ne suppose pas l’existence d’un préjudice ». Il s’agit simplement de la constatation d’une différence de surface.
    • La présence de balcon, jardin, place de parking ou garage
    • L’état de l’appartement et notamment la présence ou non de travaux
    • L’étage

 

Faites des points faibles des points forts

Lors d’une vente immobilière, il faut être prêt à parer aux réclamations des acheteurs. L’appartement donne sur une rue passante ? Argumentez la proximité des transports en commun et enchaînez sur la présence du double vitrage. L’appartement a une sous-pente ? Autant de place pour les rangements ! La cuisine est petite ? Peut-être pourriez-vous préparer des plans 3D projetant des aménagements futurs possibles. De nombreux logiciels gratuits existent désormais.

Retenez bien qu’il faut éviter à tout prix d’être pris au dépourvu par un acheteur. Imaginez vous toute les objectifs possibles en adoptant un ton neutre. N’hésitez pas non plus à vos amis un regard neutre sur l’appartement.

 

Le conseil d’ilbi.org

Retenez bien que lors de la mise en vente d’un appartement, il est préférable de rechercher le coup de cœur de l’acheteur potentiel.

Dépersonnaliser, adopter des tons neutres et finaliser les travaux sont autant d’étapes préparatoires primordiales. Fixer le prix juste et diffuser l’annonce dans les bons réseaux sont également des étapes décisives pour vendre vite et bien son appartement.

A propos de l'auteur

Karine Girardin

Karine Girardin

Après 12 ans dans la banque en tant que conseiller financier (dont 6 ans en tant que conseillère spécialisée en financement habitat), j'ai souhaité partagé mes connaissances au plus grand nombre. C'est ainsi que j'exerce, depuis fin 2018 en tant que rédactrice web freelance.