Comment faire pour reconnaitre un faux billet ?

0
34
Comment faire pour reconnaitre un faux billet ?

Les billets de banque sont un des moyens de paiement les plus utilisés par les français. Bien que son utilisation soit remplacé dans des nombreux cas par le développement du paiement sans contact, il reste malgré tout un indispensable du portefeuille des acheteurs.
Cependant, un risque existe : le faux billet ! Comment le reconnaître ? Comment réagir ? Quelles alternatives aux billets de banque ? On vous dit tout dans cet article.

La méthode TRI

Bien que ne remplaçant pas un contrôle via une machine certifiée, cette méthode mnémotechnique développée par la Banque Centrale Européenne permet de limiter les risques en identifiant rapidement les billets douteux. A vos billets, petit exercice en direct !

 

Toucher

  • Le papier : Celui-ci doit être ferme et craquant sous les doigts. Attention, peut être biaisé s’il s’agit d’un vieux billet.
  • L‘impression en relief : de nombreux caractères ont en effet été imprimés en relief
    • La zone comportant la valeur en chiffres et en lettre du billet ainsi que le bâtiment européen
    • Sur les bordures, les séries de petites lignes obliques et les inscription sont également en relief

Regarder

  • Le filigrane portrait : Par transparence, un portrait d’Europe, le symbole de l’Espace Economique Européen ainsi que la valeur numéro du billet et le bâtiment principal apparaissent.
  • Le fil de sécurité : Toujours par transparence, un fil de sécurité vient renforcé le billet vers le tiers de celui-ci. Ce fil comporte le symbole Euro (€) ainsi que l’inscription de la valeur du billet.
  • La fenêtre portrait : par effet de transparence le visage d’Olympe devrait apparaître dans l’encadrement de la fenêtre.

Incliner

  • L’hologramme portrait : il s’agit de la bande verticale continue située à droite du recto du billet. Celle-ci doit, lorsque vous inclinez le billet, le portrait d’Olympe et le motif principale du billet doivent être révêlé.
    • La fenêtre portrait, au sein de laquelle s’imprime le visage d’Olympe laisse apparaître un hologramme de couleur ainsi que le signe € lorsque vous inclinez le billet. A noter qu’au verso, la valeur numéraire du billet doit apparaître.
    • L’hologramme satellite : située tout en haut de cette fameuse bande sécurisée, vous devriez voir le symbole euro se déplacer autour de la valeur numéraire du billet. Hypnotisant !
  • Située en bas à gauche du billet, la bande de couleur imprimée sur la valeur du billet devrait se déplacer de haut en bas.

 

En cas de doute : la Banque de France

En appliquant les principes de la méthode TRI, cela devrait déjà vous permettre de cibler rapidement les billets douteux. Mais alors, que faire en cas de doute ?

Sachez qu’il est strictement interdit de remettre en circulation un faux billet, en vertu de l’article 442-7 du Code Pénal.  En cas de doute, vous aurez donc l’obligation de le remettre à la Banque de France pour contrôle. Pour cela, le meilleur moyen est déjà de vous rapprocher de votre banque de proximité. Celle-ci bénéficie en effet d’une machine de tri certifiée par la Banque de France. Une fois passée dans la machine, deux possibilités :

  • Il ressort valide : vous pourrez, au choix, le déposer sur votre compte ou le récupérer pour le réutilisé sans risque
  • Il ressort douteux : il devra alors subir une expertise précise de la banque de France

Qu’arrive-t-il si le billet est réellement un faux ?

Il n’existe malheureusement pas de possibilité de récupérer la valeur du ou des faux-billets. Cependant, la Banque de France vous délivre une attestation vous permettant de déclarer cette valeur dans votre déclaration d’impôt. Faible contrepartie certes, mais c’est mieux que rien après tout.

 

Quelles moyens de contrôle ?

Il existe plusieurs moyens de vérification préalable, disponible pour les professionnels et les particuliers. Attention cependant à bien l’acquérir auprès de sociétés reconnues et spécialisées.
Au vu de l’investissement nécessaire, réfléchissez bien à l’utilité de celle-ci.

  • Appareil à lumière blanche : Cet appareil contrôlera la présence du filigrane intégré au cœur de votre billet
  • Des stylos lumineux permettent également de vérifier la conformité du papier utilisé comme support du billet. Rappelons que le billet de banque est imprimé un papier dont seul la Banque Centrale Européenne détient le brevet.
  • Des appareils à lumière UV permettent également de vérifier tous les symboles magnétiques, notamment les hologrammes disposés en de multiples endroits sur le billet.
  • La machine complète, utilisée par les banques est le net plus ultra des méthodes de vérification. Cependant, le particulier lambda aura du mal à s’en procurer, et ce pour un coût prohibitif.

 

Quelles alternatives au paiement par billets de banque ?

Vous devez réaliser une transaction financière et vous inquiétez du mode de paiement ? Il existe plusieurs moyens d’éviter les billets de banque.

Paypal

Il fait partie de l’un des modes de paiement à distance préféré des internautes. Attention, à distance ne veut pas dire qu’il ne peut pas s’employer en face à face. Ainsi, rien ne vous empêche de réaliser votre transaction financière avec l’acheteur en face de vous, munir de son smartphone et son accès Paypal. Vous n’aurez qu’à lui fournir votre adresse mail, relié à votre compte Paypal.
Choisissez bien le mode de paiement « virement entre proche » afin d’éviter les frais de Paypal. Après tout, vous avez l’acheteur en face de vous.
Assurez vous bien que votre acheteur à un compte actif avant la transaction. La validation du compte prend en effet plusieurs jours. Idem pour vous.

Attention, très important : ne cliquez jamais sur un lien envoyé par Paypal et vous avertissant de la réception de fonds. Des faux mails circulent. Connectez vous toujours en direct sur votre compte via votre application ou le site internet officiel.
Pour en savoir plus sur Paypal, découvrez notre guide complet.

Virement bancaire

Le virement bancaire est une autre alternative au paiement en espèce. Attention cependant, cela nécessite de fournir un RIB à votre acheteur.
Que peut-il faire avec un RIB ? Peu de choses à vrai dire, mais il serait toujours déplaisant de voir des prélèvements mis en place sans votre consentement.

Le paiement par virement, dans le cas d’un compte détenu dans un autre organisme financier que le vôtre nécessite également de prévoir la transaction au minimum 3 jours avant, sans compter le week end. Toujours délicat de réaliser une transaction financière avant …

Chèque de banque

Une des solutions envisageables est également le paiement par chèque de banque. Ce chèque certifié n’est certes pas exempt de falsification mais l’avantage principal est que vous pourrez bénéficier d’un avis de sort en contactant directement la banque émettrice du chèque. Attention à vérifier le numéro de téléphone par vous même et non pas appeler celui figurant sur le chèque. On n’est jamais trop prudent …

Carte prépayée

Une carte prépayée peut également être utilisée pour formaliser l’échange de fonds. Celle-ci s’achète en général dans les bureaux tabac avec une carte bancaire classique et son pré-chargée du montant souhaité. Un ticket de caisse est remis à l’achat, servant de confirmation du montant crédité. Rien ne certifie cependant qu’aucun retrait n’ai eu lieu entre temps ….