Comment calculer et déclarer son IFI ?

Si l’ISF ou Impôt de solidarité sur la fortune a été remplacé par l’IFI ou Impôt sur la fortune immobilière, le système a donc connu un changement radical. En effet, l’IFI est un impôt qui s’applique sur le patrimoine immobilier net. Il existe un moyen spécifique de calculer l’IFI. Ce dernier est encore méconnu de beaucoup de personnes.

Mais qui sont concernés par l’Impôt sur la fortune immobilière et comment calculer son IFI ? Les réponses à cette question sont données dans les lignes suivantes.

Quelles sont les différences entre l’ISF et l’IFI ?

Si l’ISF concernait les actifs mobiliers et immobiliers des individus, l’Impôt sur la fortune immobilière ou IFI ne prend en compte que les actifs immobiliers. Si l’on parle des redevables, ils ne changent pas, car ils restent les mêmes sur les deux systèmes.

Le barème, la règle de plafonnement ainsi que l’abattement de 30 % sur la résidence principale sont également conservés et ne changent donc pas. L’IFI impose à toutes personnes physiques et tous les couples qui disposent d’un patrimoine atteignant ou dépassant un montant spécifique au 1er janvier de l’année. Tous les particuliers doivent alors payer l’Impôt sur la fortune immobilière (IFI) si la valeur de son patrimoine est supérieure à 1,3 million d’euros au 1er janvier de l’année en cours.

Il est essentiel de savoir que tous les biens immobiliers de l’individu en question doivent entrer dans le patrimoine taxable. Cela dit, toutes personnes physiques doivent déclarer les immeubles qui sont bâtis comme les maisons, les appartements ou encore les dépendances. Les immeubles qui ne sont pas encore bâtis sont également pris en compte dans le patrimoine de l’assujetti à l’IFI comme les terrains à bâtir ou les terres agricoles. Les bâtiments qui sont considérés comme monuments historiques ou les immeubles en cours de construction entrent également dans le patrimoine de la personne.

Il est cependant important de prendre en compte du fait que l’immobilier affecté à une activité professionnelle n’est pas pris en compte pour le calcul de l’IFI. La résidence principale de l’assujetti à l’Impôt sur la fortune immobilière fait en revanche l’objet d’un abattement de 30 % sur sa valeur au 1er janvier de l’année en cours.

Il est tout à fait possible de détenir des biens immobiliers de manière indirecte. Dans ce cas, seule la valeur de l’actif de l’entreprise qui représente les immeubles est prise en compte dans l’IFI. Cependant, vous n’êtes pas dans l’obligation de déclarer des biens que vous avez grâce à une société et dont vous ne détenez que 10 % ou moins du capital.

Comment calculer et déclarer l’IFI ?

L’Impôt sur la fortune immobilière représente une taxe progressive et qui est calculée selon une règle spécifique. L’IFI ne s’applique donc pas si la valeur nette de votre patrimoine n’excède pas 800 000 euros. Mais au-delà de cette somme, un taux d’imposition est appliqué. Il existe un barème qui peut servir à toutes personnes physiques et à tous les couples pour savoir quelle est la valeur exacte de leur IFI.

Cela dit, jusqu’à 800 000 euros, le taux est nul. Entre 800 001 euros et 1 300 000 euros, le taux passe à 0,5 %. De 1 300 001 euros à 2 570 000 euros, le taux est de 0,7 %, entre 2 570 001 euros et 5 000 000 euros, le taux est de 1 %. De 5 000 001 euros et 10 000 000 euros, le taux de l’IFI passe à 1,25 % et au-delà de 10 000 000 euros, le taux est fixé à 1,5 %.

Il est important de savoir que l’Impôt sur la fortune immobilière ou IFI dispose d’un plafond selon le montant cumulé des impôts du redevable. Cela dit, le montant total de l’impôt sur le revenu ajouté à l’IFI ne doit pas excéder 75 % des revenus de l’individu. Dans ce cas, la différence doit être déduite du montant de l’IFI.

Toutes personnes possédant un patrimoine doivent déclarer ce dernier. Pour cela, elles effectuent une estimation détaillée de la valeur des biens immobiliers qu’elles disposent au 1er janvier. Elles se chargent également du calcul du montant de l’impôt auquel elles sont assujetties. La déclaration de patrimoine doit se faire avec celle de leurs revenus.

En ce qui concerne le paiement de l’Impôt sur la fortune immobilière, il peut se faire en ligne avec un smartphone ou une tablette, par virement bancaire ou par chèque.

Article précédentComment rester à l’écoute des appels d’offres sur les marchés publics
Article suivantPourquoi et comment souscrire une assurance professionnelle ?