Assurance VTC avec malus, quelles sont les solutions possibles ?

Asurance vtc avec malus

Trouver une assurance VTC avec malus peut être une tâche très difficile. En effet, la plupart des assureurs sont réticents à couvrir les conducteurs ayant un malus élevé. Et pour ceux qui l’acceptent, la prime à payer est souvent excessive. Quelles sont alors les solutions qui s’offrent aux conducteurs VTC malussés ? Comment trouver une assurance pour rouler en toute sécurité ? Les réponses dans cet article !

Assurance VTC avec malus : de quoi s’agit-il ?

Compte tenu de leur activité, les conducteurs de VTC (voitures de transport avec chauffeur) passent plus de temps en circulation que les conducteurs classiques. Par conséquent, la probabilité est plus forte qu’ils enregistrent des sinistres. La plupart du temps, ils n’en sont pas responsables, mais lorsqu’ils le sont, les assureurs appliquent systématiquement un malus.

Une assurance VTC avec malus est donc une formule spécifiquement conçue pour cette catégorie de professionnels ayant enregistré un nombre élevé de sinistres.

Comment est calculé le malus en assurance VTC ?

Le malus est une sorte de « punition » appliquée à une mauvaise conduite. À chaque sinistre, il est appliqué sur le coefficient de départ de la prime d’assurance en fonction du niveau de responsabilité du conducteur :

  • Conducteur fautif à 100%: si le conducteur est totalement responsable de l’accident, la majoration est de 20% au premier accident. Il passe donc d’un coefficient malus de 1 à 1,20%. En d’autres termes, le montant de sa prime augmente de 20% pour l’année suivante.

En cas de deuxième accident responsable, le coefficient déjà malussé est multiplié par un nouveau malus de 20%, et ainsi de suite.

  • Conducteur partiellement fautif: si la responsabilité du conducteur est partielle, la majoration est de 10% pour chaque sinistre.

Dans tous les cas, le coefficient maximal est fixé à 3,50. L’assureur n’a par ailleurs pas le droit d’imposer une majoration excédent 250%.

Notons également que les sinistres comme le vol, le vandalisme et les catastrophes naturelles n’ont aucune incidence sur votre malus. Par contre, en cas de sinistre, si l’un des tiers n’est pas identifié, vous avez l’obligation de faire une déposition à la gendarmerie ou à la police dans un délai maximum de 5 jours. Dans le cas contraire, un malus vous sera appliqué.

Lire aussi : Assurance auto pour résilié : quelles sont les solutions possibles ?

Comment trouver une assurance VTC pour malussé ?

Pour trouver une assurance VTC avec malus, deux principales solutions s’offrent à vous :

Le comparateur d’assurances en ligne

Plusieurs assureurs se sont spécialisés sur le segment des conducteurs malussés. Ces professionnels proposent des polices d’assurance spécifiques pour ce type de conducteurs, avec des prix plus élevés que les polices courantes. De plus, la plupart d’entre eux exigent du conducteur de fournir :

  • La carte pro de VTC ;
  • Un permis de conduire de plus de 3 ans ;
  • Un KBIS ou un SiREN.

Assurance vtc avec malus 2

Pour visualiser l’ensemble des offres de ce type correspondant le mieux à votre profil, servez-vous d’un comparateur en ligne. En plus du prix, examinez les modalités suivantes avant de faire votre choix :

  • Le montant de la franchise. Pour payer une prime d’assurance moins élevée, vous pouvez demander l’augmentation de la franchise. Mais attention, gardez à l’esprit qu’en cas de sinistre, le montant qui restera à votre charge sera considérablement élevé ;
  • Les plafonds d’indemnisation;
  • Le délai de carence;
  • Les exclusions de garanties. Généralement, la liste est longue pour les conducteurs malussés. Prenez donc le temps d’examiner plusieurs offres pour choisir la plus avantageuse pour vous.

Par ailleurs, sachez qu’une fois que vous avez souscrit à l’une de ces offres, vous pouvez réduire progressivement votre coefficient malus en adoptant une bonne conduite et en évitant au maximum les accidents. Pour info, votre malus baisse de 7% chaque année, si vous n’avez pas enregistré de nouveau sinistre. Dans tous les cas, le malus disparaît après deux années consécutives sans accident. Votre coefficient de bonus-malus repasse alors à 1.

Changer de véhicule, une option envisageable

Changer de véhicule peut également vous aider à trouver une assurance VTC pour malussé plus rapidement. En effet, avec un véhicule à faible valeur commerciale, l’assureur prend moins de risques. De plus, le montant des réparations en cas de sinistre est moins élevé. Par conséquent, il est moins réticent à vous couvrir.

Lire aussi: LLD moto ou scooter : le guide complet pour bien se lancer

Que faire si vous ne trouvez pas d’assurance VTC pour malussé ?

En France, tous les propriétaires de véhicules motorisés ont l’obligation de souscrire une assurance incluant au minimum la garantie responsabilité civile. Pour s’en assurer, l’État a créé le Bureau Central de Tarification (BCT), un organisme destiné à aider les conducteurs en difficulté dans leurs démarches d’assurance.

Alors, si vous essuyez au moins deux refus dans votre recherche d’assurance VTC avec malus, vous pouvez saisir le BCT dans un délai de 15 jours à compter de la date de votre dernier refus. Associez à votre courrier de demande :

  • Un exemplaire de la proposition d’assurance ;
  • Le relevé d’information envoyé aux assureurs ;
  • Les lettres de refus des assureurs contactés ;
  • Une copie de votre certificat d’immatriculation ;
  • Une copie de votre permis de conduire.

Le BCT mènera alors des démarches auprès des assureurs afin de vous dénicher un contrat d’assurance. Précisons que dans ce cas de figure, c’est au BCT qu’il revient de définir le montant de la prime d’assurance VTC avec malus qu’il vous faudra payer. Bien entendu, ce montant sera moins élevé que celui imposé directement par les assureurs.

Lire aussi : Assurance pour hivernage camping-car : comment choisir la meilleure formule ?

4.6/5 - (20 votes)