Comment bien choisir son assurance pour VTC : guide et conseils

assurance pour VTC chauffeur

Pour exercer l’activité de chauffeur de VTC en France, souscrire une assurance VTC est obligatoire. En effet, avec une assurance auto standard, vous ne serez pas indemnisé en cas de dommages causés à vos passagers ou subis par vous-même suite à un accident. Il vous faut une assurance spécifique pour l’activité de VTC.

Mais comment bien la choisir ? Quelles sont les garanties proposées ? Combien ça coûte ? Nos experts vous offrent leur éclairage et leurs conseils sur le sujet.

Quelles sont les garanties incluses à un contrat d’assurance pour VTC ?

On peut diviser les garanties d’une assurance VTC en deux grandes catégories : les garanties obligatoires et les garanties facultatives.

Les garanties obligatoires en assurance VTC

Depuis 2014, les chauffeurs de VTC ne peuvent plus assurer leurs véhicules avec la formule de base des automobilistes classiques. Ils ont désormais l’obligation de souscrire à une double assurance : l’assurance RC (Responsabilité Civile) Exploitation VTC et l’assurance RC Circulation VTC.

L’assurance RC Exploitation couvre le professionnel contre les dommages corporels, matériels et immatériels subis ou causés à une tierce personne dans le cadre de l’exercice de son activité. Elle intervient lorsqu’un sinistre survient sans l’implication du véhicule motorisé, que la victime soit un passager ou un tiers.

Par exemple, la garantie Responsabilité Civile Exploitation VTC couvre le chauffeur quand ce dernier :

  • Perd ou endommage des bagages au cours du chargement ou du déchargement ;
  • Perd les colis confiés pour être transportés ;
  • Se trompe d’adresse et fait manquer à son client un rendez-vous important ;
  • En chargeant ou en déchargeant des bagages, bouscule une personne âgée qui tombe.

En ce qui concerne l’assurance RC Circulation VTC, elle couvre les dommages causés par le véhicule en circulation à des tiers, à des biens ou à d’autres véhicules. Certains assureurs y ajoutent également une protection contre les dégâts causés au véhicule VTC.

Notons que chaque chauffeur VTC doit pouvoir justifier à tout moment la souscription à ces deux assurances obligatoires, à chaque fois qu’il est à bord de son véhicule. En d’autres termes, au cours d’un contrôle policier par exemple, il doit présenter l’assurance RC Circulation VTC et l’assurance RC Exploitation.

Lire aussi : Qu’est-ce que la responsabilité civile en assurance auto ?

chauffeur assurance pour VTC 1

Les garanties facultatives pour un chauffeur de VTC

Pour bénéficier d’une protection plus complète, il existe des dizaines de garanties auxquelles un chauffeur de VTC peut également souscrire. Parmi celles-ci, on recense notamment :

  • L’assurance du conducteur du VTC. Très recommandée, elle permet la prise en charge des frais médicaux du chauffeur en cas d’accident grave, ainsi que le versement d’une rente en cas d’invalidité ;
  • La garantie valeur à neuf pour l’indemnisation. Elle est réservée aux véhicules de moins de deux ans ;
  • Vol et incendie ;
  • La prise en charge des stages de récupération des points de permis de conduire ;
  • La protection juridique. Elle offre un accompagnement juridique en cas de litige ;
  • La garantie dommages tous accidents ;
  • Un véhicule de remplacement en cas d’immobilisation temporaire du véhicule utilisé ;
  • La garantie des accessoires et objets personnels ;
  • Le forfait journalier en cas d’immobilisation du véhicule ou d’impossibilité de travailler ;
  • L’indemnisation des pertes financières subies pour les véhicules achetés grâce à un crédit-bail, les locations longue durée ou encore les locations avec option d’achat.

Ces garanties sont proposées par les compagnies d’assurances dans les formules « Au tiers » et « Tous risques ». Naturellement, la formule « Tous risques » est la plus complète. Elle est également la plus onéreuse. Mais elle vaut son coût, car, dans certains cas, le prix des réparations suite à un accident peut être très élevé.

Notons également que la plupart des assureurs proposent également les garanties à la carte. Il est alors possible de choisir spécifiquement certaines d’entre elles en fonction de son budget.

Quels sont les documents nécessaires pour souscrire une assurance auto VTC ?

Pour souscrire une assurance auto pour VTC, le chauffeur doit fournir les documents suivants :

  • Un justificatif de chauffeur VTC. Pour l’obtenir, il faut être titulaire d’un permis (ou catégorie supérieure), suivre une formation de 250 heures et répondre correctement à un QCM de 110 questions ;
  • La copie d’un justificatif d’identité ;
  • Un Relevé d’Identité Bancaire (RIB) ;
  • Un relevé d’informations sur les 36 mois, datant de moins de 3 mois, qui indique le coefficient de Bonus/Malus.
  • Le KBIS ou l’enregistrement INSEE (pour les autoentrepreneurs).

assurance pour VTC

Combien coûte une assurance auto pour VTC ?

Il est difficile de définir avec précision de prix d’un contrat d’assurance pour VTC. En effet, les tarifs varient en fonction de plusieurs des critères comme :

  • Le type de véhicule à couvrir : la marque, la gamme, l’âge ;
  • Le profil du conducteur : nombre d’années d’expérience dans la conduite et le bonus-malus sont entre autres des éléments déterminants ;
  • Le niveau de couverture choisi, les garanties et les options incluses au contrat.
  • La politique de prix et les clauses de l’assureur. Chaque organisme définit librement ses prix.

A titre indicatif, il faut compter entre 2000 euros et 3000 euros par an pour une assurance auto pour VTC.

Mais attention, ne choisissez pas systématiquement l’assurance la moins chère ! C’est une erreur à éviter. Dans le cas contraire, vous risquez de vous retrouver avec une couverture peu suffisante suite à un accident avec votre véhicule. Tenez plutôt compte de vos besoins et comparez point par point les garanties et les conditions inscrites au contrat.

Nos conseils pour bien choisir votre assurance pour VTC

Pour faire le meilleur choix, assurez-vous que le contrat est bien adapté à votre activité. Il ne doit pas contenir une exclusion du transport à titre onéreux. De plus, vérifiez le montant des garanties et des franchises applicables sur les biens et les marchandises transportées. Cela vous évitera de mauvaises surprises en cas de sinistre.

Ce travail étant particulièrement fastidieux, l’idéal est d’utiliser un comparateur en ligne. C’est un outil simple, facile et gratuit qui vous permet d’obtenir les offres correspondant le mieux à votre profil et à vos besoins. Il suffit de renseigner les différentes informations demandées pour obtenir les résultats de recherches au bout de quelques secondes.

Par ailleurs, sachez que certaines plateformes sont en partenariat avec les assureurs pour offrir aux conducteurs inscrits chez eux, d’intéressantes remises sur leurs frais d’assurance pour VTC. N’hésitez pas à vous renseigner à ce propos.

Lire aussi : Assurance VTC avec malus, quelles sont les solutions possibles ?

4.9/5 - (28 votes)