Assurance professionnelle taxi : est-ce vraiment nécessaire d’y souscrire ?

Taxi sign on the roof of taxi cab on the busy street over yellow orange warming sunset background.

Pour les conducteurs de véhicules de transport avec chauffeur (VTC) et pour les taxis, une assurance professionnelle pour taxi est souvent présentée comme la solution de couverture idéale. Mais en quoi consiste réellement ce type d’assurance ? Quelle est la différence avec une assurance auto classique ?

On vous aide à y voir plus clair et à faire le bon choix grâce à ce guide.

Pourquoi souscrire une assurance professionnelle pour taxi ?

Les assurances auto classiques et leurs avantages étant déjà relativement bien connus, attardons-nous ici sur les raisons de souscrire une assurance professionnelle pour taxi. Ce type d’assurance se démarque de l’assurance auto classique par quelques avantages spécifiques et par le cadre juridique dans lequel il s’inscrit.

Quels sont les avantages d’une assurance professionnelle pour taxi ?

La raison d’être de l’assurance taxi est d’offrir aux conducteurs le supplément de protection dont ils ont besoin pour travailler l’esprit tranquille. Ainsi, en plus de la responsabilité civile incluse dans une assurance classique, cette couverture comprend également une garantie civile professionnelle.

Grâce à cette dernière, la couverture de base d’un taxi ou d’un VTC assuré inclut non seulement le conducteur et son véhicule (comme l’assurance auto classique), mais aussi les clients et leurs biens.

Mais ce n’est pas tout. Une assurance professionnelle pour taxi inclut également une garantie protection juridique et une garantie contre les risques, tels que le feu et les vols. Il est également possible d’étendre la protection fournie au-delà de cette couverture de base moyennant des frais plus élevés.

Par exemple, une assurance professionnelle pour taxi peut offrir :

  • Une garantie en cas de vol avec agression ;
  • Une garantie de perte d’exploitation si le taxi est immobilisé ;
  • Une protection plus étendue couvrant l’ensemble des dommages matériels ;
  • Le financement d’un stage de récupération de points s’il est nécessaire ;
  • Un dépannage gratuit en cas de panne avec rapatriement des clients.

Avec ces options, il est possible de s’offrir une couverture complète et d’être serein, quelle que soit la situation.

Lire aussi : Comment souscrire une assurance pour VTC pas chère ?

L’assurance professionnelle est-elle obligatoire pour les taxis ?

L’article L3120-4 du Code des transports indique que tout conducteur de taxi ou de VTC doit pouvoir justifier la souscription à une police d’assurance couvrant sa responsabilité civile à tout moment. Contrairement à un véhicule particulier, cette responsabilité ne doit pas couvrir uniquement le conducteur, mais aussi ses clients et leurs biens.

De fait, une assurance classique ne convient pas à un taxi. L’assurance professionnelle taxi convient mieux et est d’ailleurs obligatoire pour tout conducteur de taxi muni d’une carte professionnelle.

Le fait de ne pas souscrire à une telle assurance expose à plusieurs types de sanctions prévues par la loi. Le chauffeur risque par exemple une sanction administrative qui peut aller jusqu’au retrait temporaire ou définitif de sa carte professionnelle.

Des sanctions pénales sont également prévues : une amende de 1500 euros et un retrait de 3 à 6 points sur le permis de conduire.

Enfin, en l’absence d’une assurance professionnelle pour taxi, le conducteur ne pourra recevoir aucune indemnisation en cas d’accident responsable ou de sinistre, et devra supporter les réparations par ses propres moyens.

assurance professionnelle pour taxi parisien

Comment trouver une bonne assurance professionnelle pour taxi ?

L’assurance taxi étant obligatoire, il est important pour chaque conducteur de taxi de savoir comment bien choisir. En effet, le choix de l’assureur est crucial, car il influence non seulement le prix de l’assurance, mais aussi la qualité des services offerts.

Dans ce cadre, plusieurs options s’offrent aux souscripteurs, mais la plus judicieuse est sans doute l’utilisation d’un comparateur d’assurances en ligne afin de trouver l’offre la plus avantageuse. Ces outils permettent un réel gain de temps, mais également des économies d’argent.

Il suffit en effet de quelques clics pour accéder aux offres de nombreux assureurs et d’obtenir des devis en vue de les comparer pour dénicher une assurance de qualité au meilleur prix.

Attention toutefois à bien choisir son comparateur ! Certains outils proposent offrent en effet un choix limité d’assureurs. Ce qui les rend, au final, peu avantageux pour les souscripteurs, notamment dans le cadre de la recherche d’une assurance professionnelle pour taxi pas chère.

Lire aussi : Pourquoi et comment choisir une assurance VTC en ligne ?

Quel est le prix d’une assurance professionnelle pour taxi ?

Lorsqu’on les compare aux assurances pour les véhicules de particuliers, les assurances professionnelles pour taxis se révèlent clairement plus coûteuses. Cette différence de prix s’explique néanmoins par la différence colossale entre les garanties offertes.

En effet, la responsabilité civile professionnelle qui protège à la fois le véhicule, le conducteur et les passagers pousse les assureurs à demander beaucoup plus.

À titre indicatif, le prix moyen d’une assurance professionnelle pour taxi est de 2 000 euros par an.

Il faut cependant savoir que ces 2 000 euros n’offrent que la couverture de base. Pour étendre la protection avec des garanties optionnelles, il est nécessaire de prévoir un budget un peu plus large. Sur ce point, les sommes à payer varient énormément en fonction de l’assureur et des options choisies.

Par ailleurs, le profil du conducteur de taxi peut également avoir une influence sur le montant final de la prime d’assurance. En effet, les conducteurs prudents ou bonussés bénéficient généralement de tarifs plus avantageux.

À l’opposé, les conducteurs à risque doivent généralement payer plus cher. C’est le cas notamment des jeunes conducteurs, car ils ne bénéficient pas d’un bonus, mais aussi et surtout des conducteurs malussés. Pour ces derniers, le montant de l’assurance professionnelle pour taxi peut être très élevé.

Pour les professionnels du transport de personnes, VTC comme taxi, il est donc important d’éviter toute infraction ou tout incident pouvant affecter leur profil.

À ce propos, le fait de ne pas souscrire une assurance professionnelle dès le départ peut faire perdre des points sur le permis. En plus des conséquences pénales, cette infraction obligera le conducteur à payer plus cher pour bénéficier de cette couverture obligatoire.

Assurance professionnelle pour taxi : ce qu’on en retient

En résumé, pour un conducteur de taxi ou de VTC, souscrire une assurance professionnelle taxi est la seule option envisageable en vue d’exercer le métier. En plus d’être imposée par la loi, ce type de couverture est clairement plus adaptée à cette activité qu’une assurance auto classique.

Lire aussi : Assurance VTC flotte : fonctionnement, avantages et prix

4.9/5 - (30 votes)