Assurance temporaire : comment ça fonctionne ?

0
35
Assurance temporaire : comment ça fonctionne ?

En quoi consiste une assurance temporaire ?

Une assurance temporaire est un contrat tripartite, convenus entre plusieurs acteurs : une compagnie d’assurance, un intermédiaire en assurance et le souscripteur du contrat. Il a pour but de prendre en charge les conséquences à la suite d’un sinistre garanti, pour une durée pré-définie.
Cela peut donc définir des contrats à tacite reconduction souscrit initialement pour un an mais qui, en l’absence de demande contraire, se renouvelle d’année en année (par exemple, les assurances décès). Les durées peuvent cependant être beaucoup plus courtes.

Ce type de contrat, temporaire, permet ainsi de répondre à une demande ponctuelle d’un assuré.
La durée de la couverture de ce contrat dépend du type de bien ou services garantis :

  • Auto : de 1 à 90 jours
  • Moto : 1 à 30 jours
  • Poids lourd : 1 à 15 jours
  • Habitation : 1 à 90 jours

 

Les différents types de contrat temporaire

Bien que la majorité des contrats temporaires concernent des véhicules roulants, il existe également d’autres contrats d’assurances temporaires :

L’assurance habitation temporaire : visant à couvrir un lieu de villégiature ou une location de salle des fêtes. La durée est en général de 1 à 90 jours.

– L’assurance santé temporaire. En général, ce type de contrat est souscrit lors d’un long voyage à l’étranger. Sa durée dépendra de la durée du séjour. Sachez cependant que de nombreuses cartes bancaires de paiement comprennent déjà une assurance rapatriement, mais pas les frais de santé à l’étranger. Attention donc à bien sélectionner votre contrat pour éviter les doublons et bien prendre en charge les besoins premiers.

A qui s’adresse l’assurance temporaire ?

Pour les conducteurs de véhicule, ce contrat nécessite en général un minimum de 2 ans de permis et un âge minimum de 21 ans. Un âge maximum peut également être fixé (en général 75 ans).

Concernant le bien à couvrir, il peut s’agir :

  • Un véhicule étranger, le temps d’obtenir une carte grise française en bonne et due forme
  • D’un véhicule emprunté à un tiers, en l’absence de contrat automobile déjà détenu par la personne empruntant le véhicule
  • Un résident étranger
  • Un camping car ou van aménagé emprunté le temps des vacances

A noter : Dans le cadre de la location payante d’un véhicule, un contrat d’assurance est incluse dans le calcul de la somme due. Il n’y aura donc pas lieu de souscrire une assurance temporaire dans ce cas précis.

 

Comment souscrire une assurance temporaire ?

Un grand nombre de compagnie d’assurance propose désormais ce type de contrat. Des plus connus comme la Matmut aux compagnies spécialisées dans ce domaine comme par exemple AssurVit.

Comme pour un contrat classique, il sera possible d’effectuer un devis en ligne ou de vous rapprocher d’un courtier en assurance, servant d’intermédiaire dans la transaction.

Pour souscrire le contrat, il faudra être en mesure de présenter les documents suivants :

  • Attestation de votre antécédent d’assurance (relevé d’information, couramment appelé : attestation bonus/malus)
  • Une pièce d’identité, en cours de validité
  • La carte grise du véhicule
  • Copie de votre permis de conduire

 

Les garanties

Responsabilité Civile 

Couvre les dommages occasionnés à des tiers, de façon involontaire. Conformément à l’article 1242 du code civil établissant que les dommages occasionnés par autrui doivent aboutir sur réparation au titre des préjudices subis.

Défense Recours

Il s’agit d’une garantie prenant en charge les frais de justice en cas de procédure engagée suite à un sinistre garanti.

Garantie corporelle du conducteur

Cela peut sembler étonnant mais toutes les assurances automobile ou moto ne proposent pas systématiquement une garantie corporelle du conducteur. A noter que la loi oblige cependant les compagnies d’assurances à protéger les passagers du véhicule.

Attention aux garanties optionnelles ajoutées par défaut et totalement inutiles pour vous.

 

Assurance temporaire, les points de vigilance 

La franchise

Soyez également très vigilant au montant de la franchise à régler. En général, ce type de contrat présente une franchise en cas de sinistre très importante. Nous vous recommandons donc de demander une option « rachat de franchise », si celle-ci est proposée.

Les exclusions

Comme pour tout contrat d’assurance, il est primordial d’être particulièrement vigilant aux exclusion listés dans le contrat. Il serait en effet dommage de payer le prix fort et ne pas être indemnisé en cas de sinistre. Si votre situation n’est pas listé spécifiquement dans les exclusions, cela sous entend qu’il est garanti. Ce n’est pas parce que vous souscrivez un contrat temporaire qu’il faudra faire l’impasse sur la lecture des conditions générales du contrat !

Les plafonds d’indemnisation

Là encore, il s’agit d’un point de vigilance à la souscription du contrat. Les plafonds d’indemnisation peuvent en effet être très inférieurs au contrat classique. Dites vous bien qu’il serait dommage de « perdre » des milliers d’euros pour une différences de quelques dizaines d’euros de cotisation …

Le prix

En assurance, le principe de mutualisation des risques s’applique. Cela signifie que les risques assurés sont couverts grâce aux cotisations des autres contrats d’assurance. Voilà pourquoi des inondations dans le Sud de la France peut impacter les cotisations des assurés habitant le Nord de la France. Ce principe de mutualisation sous entend des cotisations régulières.
Dans le cas d’une assurance temporaire, cela devient donc plus délicat. Les prix pratiqués pour ce type d’assurance seront donc plus élevés que pour un contrat classique, sur une durée équivalente.

Le conseil d’ilbi.org

Si votre situation vous le permet, mieux vaut donc privilégier une assurance plus classique, avec une extension de garantie. Par exemple, l’ajout d’une clause complémentaire, temporaire, en cas de prêt gratuit de véhicule par un garage le temps d’une réparation. Ce mémo d’assurance vous permettra de transférer temporairement les garanties sur un nouveau bien.
De la même façon, beaucoup de contrat d’assurance habitation propose une couverture villégiature. Il suffit simplement de demander une attestation à votre assureur.