Actualité banque

Assurance accident de la vie : comment ça fonctionne ?

Assurance accident de la vie : comment ça fonctionne ?

Parce que nul n’est à l’abri des accidents de la vie quotidienne, il peut se révéler intéressant de souscrire une assurance qui couvre ces risques. Mais quelles sont les garanties couvertes ? Qui est couvert ? Comment se passe l’indemnisation ? Nous vous répondons dans cet article.

En quoi consiste la garantie accident de la vie ?

La garantie accident de la vie (GAV) couvre le souscripteur contre les conséquences des accidents de la vie de tous les jours, survenant à la maison, en vacances ou dans le cadre de loisirs. Elle assure ainsi l’indemnisation des dommages corporels subis par l’assuré au cours de sa vie privée, y compris lorsqu’aucun responsable n’a pu être identifié ou même s’il se blesse seul.

Pourquoi souscrire une GAV ?

Souscrire une garante accident de la vie peut se révéler intéressant pour plusieurs raisons :

  • En cas d’accident corporel, si vous ne possédez pas de contrat qui couvre ce type de sinistre, vous ne serez pas indemnisé ;
  • Généralement, vous ne percevez d’indemnisation que si un tiers responsable a été identifié. Avec la GAV, vous êtes couvert même si aucun responsable n’a pu être identifié ou que vous vous êtes blessé seul ;
  • Quand bien même le tiers responsable a été identifié, les démarches pour obtenir réparation trainent souvent en longueur sur des mois voire des années. La GAV, adaptée à ce type de préjudices, dispose de procédures simplifiées pour vous assurer un montant minimum de garanties avec un délai d’indemnisation maximal.

Assurance accident de la vie : qui est couvert ?

Généralement, les compagnies d’assurance proposent deux sortes de contrats dans lesquels :

  • Soit la garantie s’applique uniquement au souscripteur,
  • Soit elle couvre le souscripteur et sa famille, c’est-à-dire son conjoint et les enfants vivant sous son toit. Les garanties inclues sont alors adaptées aux besoins de chacun.

A savoir : il arrive que certains assureurs instaurent une limite d’âge. Cela signifie que les personnes âgées peuvent ne pas être couvertes ou bénéficier de garanties restreintes. Il est donc conseillé de bien vérifier ce point avant de souscrire.

Quels sont les risques couverts par la GAV ?

Les garanties prises en charges varient selon les contrats GAV. Néanmoins, de façon générale, les assurances accident de la vie couvrent les risques suivants :

  • Les Accidents domestiques de tous types (chute, accident de bricolage ou jardinage, intoxication alimentaire, brûlure…) ayant eu lieu chez vous ou lors de vos déplacements (à pied, à rollers, à vélo…)
  • Les Accidents médicaux : infections nosocomiales, accident lors de l’anesthésie, erreur de diagnostic…
  • Les Accidents survenus dans le cadre de certains loisirs, sport, voyage… dans les limites définies par le contrat (tous les sports ne sont pas forcément couverts)
  • Les Préjudices subis ou causés lors des activités scolaires et extrascolaires de vos enfants (casse de lunettes, dégradation du cartable…)
  • Les risques liés à internet (uniquement prévus dans certains contrats)
  • Les catastrophes naturelles ou technologiques
  • Les agressions et attentats
Lire aussi :  Faire opposition à un chèque : comment faire et dans quels cas le faire ?

Libre ensuite aux compagnies d’en proposer davantage, notamment en ce qui concerne le seuil d’intervention et l’étendue des garanties.

Assurance accident de la vie : est-elle valable à l’étranger ?

Si vous partez à l’étranger, sachez que la prise en charge est valable dans l’Union Européenne et en Suisse. Dans les pays du reste du monde, la garantie ne joue que si le séjour est inférieur à une durée de 3 mois. Cependant, il est possible que certaines garanties soient déjà incluses par une autre assurance souscrite, tel que le propose certaines cartes bancaires comme la carte Visa Infinite. La garantie des accidents de la vie interviendra alors en supplément des autres assurances.

Les exclusions de garantie

La garantie des accidents de la vie exclut toutefois certains accidents de sa prise en charge. Il s’agit généralement :

  • Des accidents de la route ;
  • Des accidents du travail ;

(ces derniers faisant l’objet de contrats d’assurance à part entière)

  • Des sports dangereux tels que le saut en parachute ou la plongée sous-marine ;
  • De la maladie, puisqu’être malade sans aucun accident ne fera pas jouer la GAV.

A noter : Selon les contrats d’assurance, d’autres accidents peuvent ne pas être pris en compte.

Assurance accident de la vie : Comment fonctionne l’indemnisation ?

Sera indemnisé le préjudice physique causé par l’accident et ses conséquences sur la vie professionnelle, personnelle, matérielle et familiale de la victime. De plus, en cas de décès, les préjudices moraux et économiques des bénéficiaires seront également pris en compte.

Une fois l’accident déclaré par le souscripteur, la compagnie d’assurance doit lui proposer un montant d’indemnisation dans les 5 mois suivants. Ensuite, après l’accord de la victime ou du bénéficiaire sur la somme en question, l’assureur disposera d’un délai d’1 mois pour la lui verser.

Lire aussi :  Carte Fnac Mastercard : que faut-il savoir ?

Quel est le tarif d’une assurance accident de la vie ?

Les tarifs varient selon les compagnies d’assurance, les garanties inclues dans le contrat et le nombre d’assurés. Votre âge sera également un facteur à prendre en compte. En effet, plus vous êtes âgé, plus votre prime sera élevée.

Faire appel à un comparateur d’assurances peut vous aider à trouver l’assurance au meilleur rapport qualité/prix. De nombreux comparateurs d’assurance en ligne proposent de réaliser une simulation gratuite et rapide.

Pour vous donner un ordre d’idée, sachez qu’en moyenne vous devrez compter une dizaine d’euros pour une personne seule.

Choisir son assurance accident de la vie : quels éléments sont à prendre en compte ?

Afin de choisir le contrat d’assurance accident de la vie le mieux adapté à vos besoins, vous devrez apporter une attention toute particulière aux éléments suivants.

Les garanties incluses et non incluses

Vous devrez distinguer les garanties de base qui sont d’ores et déjà incluses dans le contrat, des garanties non incluses. Ces dernières sont optionnelles. Elles permettent de couvrir les biens qui ne le sont pas dans le contrat de base. Faites le point sur vos besoins afin de choisir les garanties qui s’avèrent indispensables selon votre situation.

La franchise

La franchise désigne le montant qui reste à la charge de l’assuré lorsqu’un accident couvert par l’assurance survient. Ces franchises peuvent varier d’un contrat à un autre et même différer entre les garanties. Dans certains cas, il peut aussi ne pas y avoir de franchise.

Les exclusions de garantie

Une exclusion de garantie est une mention apposée au contrat d’assurance stipulant l’absence de prise en charge de la part de l’assurance, sous certaines conditions spécifiques.

A préciser : L’article L112-4 du Code des Assurances prévoit que « les clauses des polices édictant des nullités, des déchéances ou des exclusions ne sont valables que si elles sont mentionnées en caractères très apparents ».

Les plafonds d’indemnisation

Les compagnies d’assurance prévoient également des plafonds d’indemnisation selon les accidents et dommages survenus. Ces plafonds sont à prendre en compte en ce qu’ils restreignent aussi la portée de votre assurance et de ses garanties. Toutefois, la loi impose que le montant maximal d’indemnisation prévu dans le contrat ne devra pas être inférieur à 1 000 000 €.

A propos de l'auteur

Anais Peresson

Anais Peresson

Je m’appelle Anaïs et suis titulaire d’une Maîtrise de Droit Economique et des Affaires. J’ai l’habitude de traiter de multiples sujets, des plus légers aux plus complexes, particulièrement dans les domaines du Droit et de la Finance.