Trading social : le point complet

trading-social-etoro

Pouvoir copier les positions d’un trader chevronné et s’épargner une part importante du travail d’analyse : c’est en somme la philosophie du trading social.

Forcément, le trading social a très vite gagné en popularité. A l’origine du mouvement, on trouve des services comme ZuluTrade.

De nombreux brokers CFD & Forex ont intégré ZuluTrade dans leur offre à destination des particuliers. Plus tard, nombre d’entre eux ont lancé leur propre version et leurs propres produits de trading social – à l’image d’eToro, AvaTrade et Admiral Markets.

Les différentes formes de trading social

Il n’y a qu’une forme de trading social. Dans les faits, il y en a plusieurs, allant du plus simple au plus sophistiqué.

Dans sa forme la plus simple, le trading social, ce sont les signaux de trading transmis via Telegram, une application de messagerie très populaire. Le trader Forex reçoit en continu des indications sur les ordres à placer sur telle ou telle paire : « BUY EURUSD @ 1.1052– TP 1.1120 – SL 1.0990 ».

Ensuite nous pouvons distinguer les produits « packagés ». Pour faire simple, disons qu’ils ressemblent beaucoup à des fonds d’investissement gérés par des experts, et dans lesquels il vous suffit de placer votre capital. Ces portefeuilles clés-en-main ont été popularisés par le broker eToro : vous pouvez placer 5000 $ dans ses CopyPortfolios, dont certains affichent des performances supérieures à +200% !

Et puis il y a le copy trading tel quel. Vous sélectionnez un trader parmi une multitude de profils consultables et configurez le service de copie (capital, risque). Par la suite, tous les trades pris par le trader copié seront reproduits dans votre portefeuille, à moindre ou à plus grande échelle.

Enfin la forme la plus élaborée est le mirror trading. Il faut savoir qu’elle était initialement réservée aux investisseurs institutionnels. En gros, il s’agit de copier des stratégies plus que des trades. Ces stratégies de trading sont souvent dictées par des programmes informatiques complexes appelés Expert Advisors.

Trading social : les principales formes de trading social
Forme Niveau d’automatisation de la copie Exemples
Signaux de trading Faible Signaux Telegram de BDSwiss
Produits packagés Moyen CopyPortfolio d’eToro
Copy Trading Elevé CopyTrader d’eToro
Mirror Trading Total Combos de ZuluTrade

Quels brokers proposent le trading social ?

Voici une sélection de brokers qui proposent le trading social :

  1. eToro
  2. AvaTrade
  3. Pepperstone
  4. Vantage FX
Trading social : sélection des meilleurs brokers sociaux
Broker Type de trading social Fonctionnalités
eToro Copy trading

 

Produits packagés

CopyTrader

 

CopyPortfolios

AvaTrade Copy trading

 

Mirror trading

AvaSocial

 

ZuluTrade, DupliTrade

Admiral Markets Signaux de trading

 

Copy trading

Signaux MQL5

 

Admirals CopyTrading

Pepperstone Signaux de trading Signaux MQL5 / cTrader
VantageFX Mirror trading ZuluTrade, DupliTrade, Myfxbook

Chacun de ces brokers vient avec un positionnement bien particulier.

eToro est un pionnier des produits packagés. Si vous voulez investir dans les cryptomonnaies, le broker propose un CryptoPortfolio dont le capital est réparti entre les cryptos les plus performantes du marché (Bitcoin, Ethereum, Tezos…). Il est géré par des experts d’eToro. Les performances sont régulièrement proches des +150% annuels ! N’hésitez pas à consulter cet avis complet sur le trading social chez eToro.

Admiral Markets a récemment lancé son service de copy trading. Auparavant, c’était par le biais du réseau MQL5 que ses clients pouvaient accéder à des fournisseurs de signaux et des robots de trading.

AvaTrade a son propre réseau social pour traders. AvaSocial fonctionne sur une appli mobile : au-delà de la simple copie de trades, vous avez la possibilité de poser des questions à vos mentors ou dans un groupe, pour vous faire expliquer point par point la stratégie utilisée par un expert.

Avantages du trading social

Tous les avis convergent. S’appuyer sur les meilleurs traders est un excellent raccourci pour débuter dans le trading. Comprendre les prises de position d’un trader expert vous permet d’apprendre.

C’est également une stratégie intéressante si vous commencez avec un capital réduit, et que votre maîtrise est encore limitée

1/ Le trading social est simple. En quelques clics, vous copiez un trader qui vous paraît excellent. En quelques clics, vous pouvez également stopper la « collaboration » !

2/ Le trading social convient à tous les budgets. Le copy trading permet de copier un portefeuille de 50 000 € à une échelle réduite, comme à une échelle plus importante. Le ticket d’entrée n’est donc pas un obstacle.

3/ Il y a une grande flexibilité. Vous pouvez allouer 30% de votre capital à la copie d’un trader A spécialiste des cryptomonnaies, 50% à la copie d’un trader B très performant sur l’Or…

Risques liés au trading social

Il faut garder à l’esprit qu’en confiant vos décisions de trading à un tiers, vous perdez la main sur votre portefeuille. Cela est évident mais mérite d’être rappelé, pour les raisons suivantes.

1/ Le trading social n’est pas utile à un trader chevronné. D’ailleurs les brokers les rémunèrent pour qu’ils acceptent d’apparaître comme trader « à copier » sur leur plateforme. Pour le broker, l’intérêt réside dans le nombre de traders suiveurs. Plus ceux-ci sont nombreux et actifs, plus il y a de prises de positions à exécuter…

2/ Le trading social n’est pas régulé. L’AMF ne le considère pas encore comme un service de conseil en investissement. N’importe quel trader peut donc prétendre à devenir un popular investor. Pour voir son profil apparaître parmi les mieux valorisés, rien n’empêche un trader de prendre des positions très risquées, c’est-à-dire : sur un produit très volatile, à très fort spread et avec un fort effet de levier…

3/ Certaines plateformes de trading social sont peu transparentes sur les risques pris par les traders. Voire carrément insidieuses. On voit ainsi les performances très bien mises en avant, mais pas des indicateurs de money management tels que les pertes flottantes (on appelle cela le drawdown). Par appât du gain, le trader inexpérimenté est amené à copier des trades douteux, ultra-risqués et « cramer » son capital en l’espace de quelques trades perdants.

Conclusion : comment choisir le bon trader à copier ?

Partons du principe que pour durer dans le trading, la préservation du capital est plus importante que le profit.

Il est donc plus intéressant de copier un trader A qui fait +5% par mois sans discontinuer depuis cinq ans, et dont le portefeuille affiche une perte flottante ne dépassant jamais -2% – plutôt qu’un trader B qui revendique +300% sur les deux derniers mois, mais après avoir vu son portefeuille perdre momentanément 80% de sa valeur…

Un profil de risque, un historique du compte suffisant et bien documenté, une cohérence des prises de position, de la régularité dans les performances… sont des indicateurs qui vous permettront de trouver le bon trader à copier.

4.3/5 - (30 votes)
Article précédentLettre de crédit : une garantie pour la sécurité des transactions internationales
Article suivantAssurance PNO : quelles sont les garanties ?