Comment choisir son gestionnaire de patrimoine ?

visuel-gestionnaire-patrimoine-comment

Aujourd’hui, peu de Français ont recours aux services d’un conseiller en gestion de patrimoine pour la gestion de leurs capitaux. Effectivement, environ 6% des citoyens français font appel à ces spécialistes. Et pourtant, ce sont de véritables alliés pour diversifier ses placements financiers. Toutefois, étant donné qu’il est important de faire preuve de vigilance lorsqu’il s’agit des finances, il faut bien choisir son gestionnaire de patrimoine. Alors qu’est-ce qu’un conseiller en gestion de patrimoine ? Pourquoi faire appel à ce professionnel ? Comment identifier et solliciter l’intervention des meilleurs sur le marché ? Découvrez tous nos conseils pour trouver le gestionnaire idéal.

Qu’est-ce qu’un gestionnaire de patrimoine ?

Également connu sous le nom de conseiller patrimonial ou gestionnaire de fortune, le gestionnaire de patrimoine est un expert des finances qui peut être indépendant ou non. En d’autres mots, il peut être installé à son propre compte sans être relié à un organisme financier ou travailler au service de gestion patrimoniale d’une entreprise de gestion d’actifs ou d’une institution bancaire. Grâce à ses compétences dans les domaines de la finance, du droit, de l’assurance et de l’immobilier, le gestionnaire de fortune a pour mission d’aider ses clients à établir un bilan patrimonial, puis de les orienter sur les différents investissements qu’ils peuvent réaliser et de leur proposer des stratégies adéquates pour organiser leur patrimoine.

En raison de sa polyvalence, ce professionnel peut travailler sur différentes problématiques, qu’il peut cumuler sans difficulté. Ainsi, il peut s’occuper de la gestion et de l’optimisation de la fiscalité de son client, de la constitution et de l’accroissement de sa fortune, de sa transmission. En ayant recours aux services d’un conseiller en gestion de patrimoine comme celui que vous propose le cabinet Axcessible, vous pourrez bénéficier d’un grand nombre de services assez variés. De fait, certains conseillers patrimoniaux se spécialisent sur des produits tels que les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI), l’assurance vie, les produits de défiscalisation, tandis que d’autres ont une approche plus transversale. Néanmoins, quel que soit son domaine de prédilection, le gestionnaire de fortune est souvent un spécialiste polyvalent, à qui vous pourrez confier la prise en charge totale de votre patrimoine.

Pour finir, il est important de rappeler que tout le monde peut faire appel à un CGP. Que vous soyez salarié ou entrepreneur, jeune ou âgé, vous pouvez recourir aux services de ce spécialiste à partir du moment où vous souhaitez investir, optimiser votre fortune, préparer votre avenir ou celui de vos descendants. Vous n’avez pas besoin d’être riche pour faire appel à un conseiller, car il n’existe pas de seuil de revenu ou de patrimoine à partir duquel il est légitime de bénéficier des services de cet expert. Toutefois, si vos revenus sont assez faibles et que vous avez moins de 20 000 euros à placer, il n’est pas vraiment nécessaire de solliciter et de payer les services d’un CGP.

gestionnaire-patrimoine-comment

Quels sont les avantages du recours aux services d’un CGP indépendant ?

Lorsque vous faites appel à un gestionnaire de fortune indépendant, vous bénéficiez des prestations d’un professionnel qui ne dépend d’aucun réseau ou organisme financier. Le conseiller peut donc vous proposer, en toute objectivité, les solutions les plus adaptées à votre profil. Il ne cherchera pas à vous faire acheter à tout prix les produits de l’entreprise pour laquelle il travaille. Il sera plus apte à chercher les meilleurs produits disponibles sur le marché pour répondre à votre problématique.

De plus, un conseiller en gestion de patrimoine indépendant a plus de temps à vous offrir. Il pourra construire avec vous une relation de confiance et vous donnera des conseils à forte valeur ajoutée. Il est également essentiel de tenir compte du fait qu’un conseiller patrimonial libéral est souvent un chef d’entreprise et saura s’adapter à vos exigences. Vous pourrez donc compter sur lui à tout moment. Par ailleurs, la rémunération de cet expert dépend fortement des encours de ses clients. En conséquence, il a tout intérêt à ce que votre capital augmente et que vous soyez totalement satisfait. Enfin, les conseillers en gestion de patrimoine indépendants sont plus aptes à diversifier les portefeuilles qu’ils gèrent. En 2020, ces professionnels ont eu recours en moyenne à 12 plateformes, c’est-à-dire à plusieurs fournisseurs de produits, que ce soit en assurance, en immobilier ou en produits de défiscalisation.

A lire aussi : Constitution de patrimoine : les astuces pour réussir

gestionnaire-patrimoine-comment-choisir-son

Comment choisir son gestionnaire de patrimoine ?

Actuellement, le métier de gestionnaire de fortune n’est pas réglementé. Par conséquent, pour identifier un bon conseiller, vous devez vous intéresser à sa formation ainsi qu’à son expérience. Un bon gestionnaire patrimonial doit être au moins titulaire d’un master en gestion de patrimoine. Il doit également avoir de l’expérience dans son domaine. Ainsi, même s’il travaille à son propre compte, une expérience à un poste de responsabilité dans un organisme bancaire privé ou une expertise particulière en matière juridique, financière ou fiscale est un critère très important.

En outre, il est important de souligner le fait qu’un bon gestionnaire de fortune est celui qui est en mesure d’aller trouver la personne ayant les compétences nécessaires et de se tourner vers des spécialistes si la complexité du cas dont il a la charge l’exige. Conséquemment, il est préférable de choisir un professionnel qui travaille de concert avec des experts de différents domaines : le notaire, l’expert-comptable, le fiscaliste, etc.

Si vous souhaitez travailler avec un indépendant, il est préférable d’éviter les professionnels qui travaillent seuls, afin d’être certain d’avoir toujours un interlocuteur en cas de problèmes. Renseignez-vous aussi sur les partenaires et les fournisseurs de votre CGP. Assurez-vous que ces derniers sont mis en concurrence et qu’ils sont reconnus dans leurs domaines respectifs. Enfin, vérifiez que votre CGP est immatriculé à l’ORIAS, le registre officiel des intermédiaires en assurance, banque et produits financiers. Il doit également avoir des accréditations correspondant aux prestations qu’il propose et doit faire partie de l’une des associations représentatives de la profession de conseils en gestion de patrimoine (Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine, l’Association Nationale des Conseillers Financiers, la Chambre Nationale des Conseillers en Investissement Financiers ou la Compagnie des CGPI).

A lire aussi : Quels sont les 3 types d’investissement ?