Rôles et missions d’une société fiduciaire en Suisse

La Suisse offre une multitude d’opportunités aux investisseurs dans tous les domaines d’activité. Elle est ainsi devenue une terre fertile pour les affaires depuis plusieurs années déjà. C’est donc à raison que de nombreux entrepreneurs y accourent. Dans le but d’agrandir votre zone de chalandise, avez-vous pensé à implanter votre entreprise sur le territoire helvétique ? Si oui, il vous faudra probablement recourir à l’expertise d’une société fiduciaire en Suisse en tant que représentant fiscal. Ce type de structure propose ses services pour accompagner les particuliers et les investisseurs dans la gestion administrative, comptable et fiscale de leurs patrimoines. Découvrez dans le détail les rôles et les missions d’une société fiduciaire en Suisse.

La représentation fiscale de l’entreprise

L’environnement économique suisse est un atout pour les entrepreneurs étrangers. Mais avant d’en profiter, vous devez remplir certaines conditions. Comme dans tout pays souverain, n’importe qui ne saurait faire des affaires sur le territoire suisse. Pour développer votre activité en Suisse, vous devez y avoir un représentant fiscal. Cette condition est imposée par l’article 718, Alinéa 4, du Code des obligations, qui stipule que « la société doit pouvoir être représentée par une personne domiciliée en Suisse. Un membre du Conseil d’Administration ou un Directeur doit satisfaire à cette exigence. ».

C’est en partie pour cette raison que le recours à une société fiduciaire revêt un grand intérêt. Un tel établissement a pour but de permettre aux entreprises étrangères de faire prospérer leurs affaires en toute légalité sur les terres helvétiques. L’une de ses missions consiste donc à jouer le rôle du représentant fiscal d’une entreprise cliente. À cette fin, la société fiduciaire se charge des démarches d’inscription de l’entreprise au registre des assujettis à la TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée). Elle est également compétente pour déclarer et même récupérer la TVA de l’entreprise.

En tant que représentante fiscale, la société fiduciaire a aussi pour rôle de contrôler les documents fiscaux. Ainsi peut-elle déceler des irrégularités et travailler à leur résolution. Travaillant avec des experts en fiscalité, elle remplit les formalités nécessaires aux importations. En effet, elle rend l’environnement propice à l’implantation de l’entreprise cliente sur le territoire de la Suisse, que ce soit dans le canton de Vaud, dans le canton de Genève ou encore dans celui de Zürich. Par ailleurs, le représentant fiscal désigné par la société fiduciaire a pour tâche la vérification des taxations.

Au vu des missions clés qu’exécute une fiduciaire suisse, votre entreprise gagnera donc assurément à signer un contrat avec un tel établissement. Bien sûr, pour prendre une représentation fiscale en Suisse pour votre entreprise, pensez dans un premier temps à en savoir plus sur le tarif des sociétés fiduciaires, en consultant des sites spécialisés dans la fiscalité et le territoire helvétique.

société fiduciaire ; société fiduciaire en suisse ; fiduciaire suisse

L’administration d’entreprise

Pour le déroulement de vos activités en Suisse, vous devez avoir sur le territoire une personne qui s’occupe officiellement de l’administration de l’entreprise.

La gestion des tâches administratives

Le recours aux sociétés fiduciaires est très indiqué lorsque l’on souhaite étendre son marché, notamment pour les petites et moyennes entreprises qui n’ont pas encore une grande assise au plan international. Grâce à ces sociétés, les entreprises clientes n’ont pas à s’occuper elles-mêmes des tâches administratives courantes. En sollicitant une telle structure, vous pourrez alors vous concentrer sur votre cœur de métier, sur les activités qui boostent votre productivité.

Une société fiduciaire a pour mission, entre autres, de gérer les ressources humaines de son client. Elle collabore avec des personnes qualifiées pour assurer la bonne gestion du personnel et de la logistique. Elle emploie également des mécanismes modernes en vue d’améliorer le rendement de la boîte qu’elle représente. En Suisse, de nombreuses sociétés fiduciaires optent par exemple pour la dématérialisation des documents en vue d’accélérer l’exécution de certaines tâches.

A lire aussi : Investissement : qu’est-ce que le troisième pilier ?

La gestion du fonds de commerce ou artisanal

Dans l’intention de satisfaire les attentes de leurs clients, les sociétés fiduciaires proposent un contrat de gérance-mandat. Il s’agit d’un engagement mutuel à travers lequel le mandant (propriétaire) confie à une tierce personne (mandataire) la gestion, pour son compte, d’un fonds de commerce ou fonds artisanal. En tant que propriétaire d’un fonds de commerce, vous pouvez donc donner un mandat d’administrateur à une société fiduciaire en Suisse.

Vous resterez le dirigeant de votre entreprise et supporterez tous les risques relatifs à l’exploitation du fonds. En revanche, vous donnerez les pleins pouvoirs à la société fiduciaire de décider des conditions de travail et de recrutement de nouveaux salariés. Vous pouvez tout de même établir des modalités en vue de contrôler le travail du gérant mandataire.

La gestion de la comptabilité

La gestion de la comptabilité fait également partie des missions d’une société fiduciaire en Suisse. Cette dernière offre une solution optimale de tenue de comptabilité à toute entreprise étrangère voulant s’établir sur le territoire helvétique.

La comptabilité représente un pilier essentiel de toute entreprise. Pour la gérer convenablement, les sociétés fiduciaires suisses vous proposent alors l’expertise de certains de leurs collaborateurs, formés aux principes de la comptabilité d’entreprise et aux règles comptables applicables en Suisse.

Précisons qu’une fois que votre établissement est domicilié en Suisse, vous n’avez pas besoin d’y créer des bureaux à proprement parler. Vous pouvez simplement confier les tâches clés, telles que la gestion de la comptabilité, à une société fiduciaire. Cette dernière mettra alors à votre service ses comptables et experts comptables. Ainsi, les erreurs de comptabilité seront évitées et les comptes respecteront la législation en vigueur en Suisse.

Dans le cadre de la gestion de la comptabilité, une société fiduciaire a pour missions :

  • les déclarations fiscales et sociales
  • la gestion des salaires
  • la gestion de la trésorerie
  • la récupération de la TVA
  • le recouvrement des créances
  • l’établissement des comptes annuels
  • l’audit de la comptabilité

En outre, la loi étant stricte en Suisse à propos des délais de paiements des impôts, la fiduciaire s’organise pour effectuer les déclarations fiscales à bonne date. Ainsi, elle évite à l’entreprise cliente une majoration sur les impôts.

L’accompagnement sur tous les plans

L’une des raisons pour lesquelles les investisseurs internationaux sollicitent beaucoup les sociétés fiduciaires en Suisse se trouve en l’accompagnement total qu’offrent celles-ci. De facto, une société fiduciaire joue auprès de ses clients le rôle de conseillère pour la prise de décisions. Établie en Suisse, elle connaît mieux que l’entreprise cliente les réalités du segment de marché ciblé par cette dernière. Ainsi parvient-elle à trouver des solutions qui vous permettront de faire des choix bénéfiques. Grâce à ses experts dans divers secteurs d’activité, la société fiduciaire vous oriente vers des solutions idoines selon la conjoncture.

La société fiduciaire maîtrise le cadre légal relatif aux entreprises des nationaux et à celles des expatriés, et agira en conséquence pour préserver vos intérêts. De même, elle vous tiendra informé au cas où il y aurait une modification des normes. Elle représente donc un atout pour vous, puisqu’elle vous évitera de tomber sous le coup de la loi par manque d’information. Elle ne manquera pas de vous souffler des idées qui pourraient aider votre structure à grandir.

De la création d’une entreprise à la gestion des tâches administratives, en passant par la tenue de la comptabilité, les sociétés fiduciaires en Suisse vous proposent un accompagnement complet. Elles sont même disposées à aider les entreprises en difficulté à se relever !

Article précédentAppartement à Lyon : comment valoriser l’ancien ?
Article suivantMonIdenum : tout savoir sur ce service d’extrait KBIS gratuit