Assurance

Combien coûte une assurance habitation ?

Combien coûte une assurance habitation ?

Vous êtes propriétaire de votre logement ? Locataire ? Les obligations en matière d’assurance habitation diffèrent selon les cas, notamment en matière de prix. Ces derniers peuvent en effet varier selon votre statut, la valeur de vos biens, ou les garanties souhaitées.

Mais alors, comment évaluer le prix moyen de son assurance habitation ? De quelle façon peut-on faire des économies ? Nous vous répondons dans cet article.

Une assurance habitation, à quoi ça sert ?

L’assurance habitation permet de couvrir les risques en cas de sinistre survenu dans le cas de l’occupation de votre logement par le biais d’un dédommagement financier à hauteur du préjudice subi. L’assurance habitation est plus ou moins étendue selon les garanties souscrites.

Qui doit souscrire une assurance habitation ?

L’obligation de souscrire une assurance habitation dépend de votre statut.

Si vous êtes propriétaire

Pour le propriétaire, la souscription d’une assurance habitation est indispensable, mais pas obligatoire d’un point de vue strictement législatif. Ainsi, les propriétaires, occupants ou non, ne sont pas dans l’obligation de souscrire une assurance habitation.

Mais cela est vivement conseillé pour les raisons suivantes :

  • Que vous soyez assuré ou pas, si vous êtes propriétaire vous êtes responsable de votre logement et des dégâts qu’il pourrait occasionner aux tiers ;
  • Si vous louez votre logement, tout dégât provoqué par un vice de construction ou un défaut d’entretien sera à votre charge ;
  • Pour être indemnisé en cas de sinistre ou de préjudice. Sans assurance habitation, vous devrez financier l’intégralité des réparations sur vos fonds personnels.

A savoir : si vous êtes en copropriété, votre logement doit obligatoirement être assuré avec au minimum une assurance responsabilité civile.

Si vous êtes locataire

Si vous êtes locataire de votre logement, l’assurance habitation est obligatoire. C’est l’article 7 de la loi n°89-462 du 6 juillet 1989 relative aux rapports locatifs qui en dispose ainsi : « Le locataire est obligé […] de s’assurer contre les risques dont il doit répondre en sa qualité de locataire et d’en justifier lors de la remise des clés puis chaque année, à la demande du bailleur. La justification de cette assurance résulte de la remise au bailleur d’une attestation de l’assureur ou de son représentant ».

Cependant, il existe des exceptions à l’obligation légale de souscrire une assurance habitation locataire. Celles-ci concernent :

  • La location meublée
  • Le logement de fonction
  • La location saisonnière
Lire aussi :  Assurance habitation : comment faire son choix ?

Comment est calculé le prix d’une assurance habitation ?

Pour fixer le prix de votre assurance habitation, les compagnies d’assurance se basent sur différents critères, dont les suivants :

  • Votre profil d’assuré (propriétaire occupant, non occupant, locataire…),
  • Les caractéristiques de votre logement (appartement ou maison, superficie…),
  • Votre lieu de résidence,
  • La valeur déclarée de vos biens mobiliers.

Le prix de votre assurance habitation pourra également varier selon la formule de garantie choisie (assurance de base, intermédiaire, ou multirisques). Évidemment, mieux vous serez couvert contre les risques de sinistre, plus le prix de votre assurance habitation sera élevé.

Quelles sont les différentes formules de garantie ?

La plupart des contrats d’assurance habitation contiennent des garanties de base, auxquelles peuvent s’ajouter des garanties optionnelles.

De façon générale, les formules de base contiennent les garanties suivantes :

  • Une responsabilité civile
  • Une garantie incendie, dégât des eaux, bris de glace, vol et catastrophe naturelle.

Ensuite, vous êtes libre de choisir une formule plus étendue, selon vos besoins réels qui varient souvent en fonction de votre lieu d’habitation. Par exemple, si vous louez un studio, le prix ne sera pas le même que si vous louez une maison avec dépendance.

Parmi les nombreuses garanties optionnelles, on compte les suivantes :

  • La garantie vol pour les biens rangés dans les dépendances (outils de jardinage et bricolage, matériel de sport, bouteilles de vin onéreuses…) ;
  • La garantie « animaux », très utile si vous possédez beaucoup d’animaux, un chien de catégorie 2 ou des espèces exotiques;
  • La garantie des biens professionnels si vous travaillez à domicile par exemple ;
  • La garantie d’entretien électroménager, intéressante pour couvrir les pannes et casses accidentelles ;
  • La protection juridique, qui permet d’être défendu gratuitement en cas de litige (mais attention aux exclusions et aux plafonds).

A noter : selon les compagnies d’assurance, vous aurez la possibilité de choisir parmi les formules toutes faites, avec plus ou moins de garanties, ou bien de souscrire une offre de base et y ajouter les garanties optionnelles de votre choix.

Quel est le prix moyen d’une assurance habitation ?

Pour vous donner un ordre d’idée, voici le détail des tarifs moyens d’assurance habitation selon les régions, en 2019.

Prix moyen de l’assurance habitation pour un appartement en 2019

Région Prix moyen de l’assurance habitation appartement
Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine 190 €
Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes 185 €
Auvergne-Rhône-Alpes 205 €
Bourgogne-Franche-Comté 185 €
Bretagne 160 €
Centre- Val de Loire 175 €
Corse 370 €
Île-de-France 240 €
Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées 195 €
Hauts-de-France 190 €
Normandie 180 €
Pays de la Loire 165 €
Provence-Alpes-Côte d’Azur 240 €
Lire aussi :  Assurance voyage : en quoi cela consiste-t-il ?

Prix moyen de l’assurance habitation pour une maison en 2019

Région Prix moyen de l’assurance habitation maison
Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine 385 €
Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes 350 €
Auvergne-Rhône-Alpes 365 €
Bourgogne-Franche-Comté 365 €
Bretagne 320 €
Centre- Val de Loire 340 €
Corse 520 €
Île-de-France 445 €
Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées 365 €
Hauts-de-France 365 €
Normandie 330 €
Pays de la Loire 330 €
Provence-Alpes-Côte d’Azur 465 €

Les astuces pour faire des économies sur son assurance habitation

Voici quelques astuces pour réduire le prix de votre assurance habitation.

Faire des économies sur les garanties optionnelles

En effet, plus vous étendrez votre formule de garantie, plus vous paierez cher. Évaluez donc précisément l’ensemble de vos réels besoins selon votre situation, afin d’éviter les garanties optionnelles superflues. Attention toutefois à choisir une formule de garantie qui couvre correctement vos besoins. Parfois, il est plus judicieux de payer plus cher que faire des économies à risques…

Négocier avec votre compagnie d’assurance

On l’oublie souvent mais la négociation est possible dans toutes les situations. Paré d’arguments solides, il est tout à fait envisageable de faire baisser le prix de votre assurance habitation en négociant avec votre compagnie d’assurance. Vous pouvez par exemple faire jouer la concurrence. Cela consiste en le fait de faire part à votre compagnie d’assurance qu’au vu des tarifs concurrents, il serait peut-être judicieux pour vous de changer de crèmerie…C’est souvent très efficace. Surtout que de nouveaux contrats compétitifs apparaissent régulièrement sur le marché de l’assurance habitation.

Choisir une assurance habitation avec franchise

 Si vous souscrivez une assurance habitation avec franchise, cela vous permettra de diminuer le montant de votre prime annuelle.

Souscrire votre assurance habitation en ligne

Au même titre que les offres bancaires en ligne, souscrire une assurance habitation par internet peut permettre d’accéder à des offres de contrats beaucoup plus intéressantes qu’en agence.

Utiliser un comparateur d’assurances

Faire appel à un comparateur d’assurances peut vous aider à trouver l’assurance habitation au meilleur qualité/prix. De nombreux comparateurs d’assurance en ligne proposent de réaliser une simulation d’assurance habitation gratuite et rapide.

A propos de l'auteur

Anais Peresson

Anais Peresson

Je m’appelle Anaïs et suis titulaire d’une Maîtrise de Droit Economique et des Affaires. J’ai l’habitude de traiter de multiples sujets, des plus légers aux plus complexes, particulièrement dans les domaines du Droit et de la Finance.