Logements sociaux : comment gérer son parc ?

logements sociaux comment gerer son parc

Les logements sociaux représentent pas loin de 2 milliards de logements en France. Ils sont gérés par différentes entités, et méritent une organisation sans faille. Cet article nous permettra d’évaluer quels sont les acteurs principaux de gestion en matière de logements sociaux, et les moyens de gérer son parc. Un bon logiciel de gestion de patrimoine sera par exemple indispensable pour mener à bien cette mission d’envergure.

Qui gère les logements sociaux ?

Une grosse moitié du parc immobilier lié aux logements sociaux est gérée par des établissements publics. On parle ici par exemple des Opac et des OPHLM. Ces établissements publics gèrent toute la partie administrative liée aux logements de ce type. Une excellente organisation est donc nécessaire.

Les établissements qui gèrent les logements sociaux ont par ailleurs des actionnaires. Il s’agit des collectivités territoriales, qui ont créé ces logements dans leur ville. Il peut s’agir aussi bien des départements que des communes. Ces derniers auront surtout un pouvoir de décision, et non d’organisation, mais leur voix peut avoir du poids.

Un logiciel de patrimoine, indispensable pour gérer un parc immobilier

Les logements sociaux peuvent se présenter sous différentes formes : appartements en immeubles ou petites maisons. Tout dépendra de la volonté de l’entité qui aura fait initialement construire ce parc. Quoi qu’il en soit, il comporte divers éléments qui méritent une gestion précise des lieux :

  • les logements en eux-mêmes,
  • la voirie attenante,
  • les équipements tels que les luminaires, le mobilier urbain, etc.

Qu’il s’agisse des travaux d’entretien, de réparation, ou de l’attribution des logements, chaque étape doit être minutieusement suivie et gérée.

Tout élément relatif au parc des logements sociaux devra alors être consigné dans un logiciel de gestion de patrimoine, qui répertoriera chaque élément important. Ainsi, une mairie ou le département, avec un logiciel de gestion de patrimoine, pourra suivre chaque élément important du parc qui l’intéresse. Il en va de même pour les établissements qui gèrent à proprement parler ces lieux (cités ci-avant), qui devront quant à eux savoir précisément quels sont les logements vacants, quels sont ceux qui rencontrent des problèmes, quelles sont les réparations à prévoir, etc.

Lire aussi: Pourquoi investir dans un logiciel de services à la personne

gestion patrimoine logement sociaux

Un logiciel de gestion de patrimoine : de nombreux avantages

L’intérêt de ce type de logiciel est de pouvoir réunir au même endroit les diverses ressources qui entrent en jeu pour un même parc immobilier. Tout est réuni en un seul et même logiciel, afin de faciliter le traitement des données. Chaque mission doit en effet pouvoir être pilotée de manière ergonomique et efficace, quels que soient les acteurs qui entrent en jeu. Un bon logiciel de gestion de patrimoine permettra ainsi de s’appuyer sur divers processus métiers, tous liés au parc en question. Il peut s’agir de la gestion des baux ou encore des différents contrats liés aux logements. Si les logements sont proposés meublés, le mobilier sera lui aussi intégré aux données du logiciel. Il en va de même pour le mobilier urbain qui est parfois ajouté à la zone où sont implantés les logements sociaux.

Les contrats d’énergie dédiés à cette zone seront eux aussi intégrés à ce logiciel de patrimoine. En somme, chaque élément lié à la gestion du parc se retrouve en un unique logiciel, afin de faciliter le pilotage des diverses ressources.

Gérez et optimisez votre parc immobilier

Gérer son parc au quotidien, c’est bien. Avoir la possibilité de le sécuriser et de l’optimiser, c’est encore mieux ! Si vous choisissez correctement votre logiciel de gestion de patrimoine, ce sont des choses qui seront possibles. Un suivi réglementaire devra notamment être possible, afin de rester au fait des mises en conformité qui peuvent évoluer. Il peut également être intéressant de viser l’amélioration des performances des différents équipements en place.

Vous souhaitez sécuriser votre patrimoine ? Des outils digitaux sont également accessibles pour y parvenir. Votre logiciel pourra également se présenter comme une aide précieuse à la décision en termes financiers. Vous pourrez en effet maîtriser vos dépenses et vos investissements, optimiser vos renouvellements et améliorer la sécurité des lieux.

Logements sociaux en copropriété, comment gérer ?

Tout au long de la vie de l’immeuble à gérer, l’organisation quotidienne devra être mûrement réfléchie. Pour ce faire, il importe que dès le départ, les règles soient fixées. Elles doivent être anticipées au début de la création du bâtiment, de manière à ce que chacun ait un rôle bien défini :

  • position des copropriétaires et de l’organisme au moment de l’assemblée générale constitutive,
  • exposer clairement au syndic tout élément important lié au parc immobilier à gérer,
  • utiliser un logiciel d’aide à la gestion du patrimoine, qui sera commun à tous les logements du parc immobilier,
  • mettre en place des process simples, faciles à mettre en place par chaque partie,
  • créer des partenariats solides avec chaque membre du syndic, pour une gestion pérenne.

Une bonne gestion du budget, notamment des coûts de maintenance, s’impose par exemple. Il sera également important d’avoir une vision d’avenir, destinée à améliorer le parc et à en limiter les dégradations au fil du temps. Tout cela ne pourra se faire que si des règles claires sont établies dès le départ, et que chaque acteur du projet travaille sur un outil digital efficace et complet.

À titre d’exemple, les copropriétaires doivent être en capacité de gérer les parties communes. Cela devra se faire en partenariat avec l’organisme HLM qui gère l’immeuble accueillant les logements sociaux, en définissant le rôle de chacun.

Comment définir les familles modestes qui auront droit à un logement ?

Ces dernières années ont vu la crise économique perdurer, au-delà de ce qui était attendu. De fait, les classes sociales modestes ont pris un nouveau jour, et les organismes propriétaires de logements sociaux doivent quelque peu revoir leur système d’attribution. Toutefois, si celui-ci est correctement géré par un logiciel performant, chaque classe sociale adaptée aura droit à son logement, et ce de manière équivalente et juste.

L’idée est de faire évoluer les process d’organisation des organismes bailleurs, ainsi que les métiers associés, afin d’être capable de prendre en compte la vulnérabilité des ménages. Dans le même temps, il faudra allier à cela les attentes des pouvoirs publics en ce qui concerne les logements sociaux. On assiste en effet de plus en plus à un décalage d’envergure entre les revenus des ménages modestes et les prix des logements, ce qui conduit de nombreux foyers à rencontrer des difficultés à se loger. Tout cela mène à une grande réflexion de la part des propriétaires de logements sociaux, qui englobe aujourd’hui de nombreux types de ménages :

  • familles monoparentales (parents isolés),
  • personnes âgées, aux revenus souvent trop bas pour pouvoir vivre, si elles n’ont jamais accédé à la propriété,
  • les jeunes, qui ont du mal à trouver du travail ou n’ont pas de revenus assez élevés pour se loger convenablement.

La liste est loin d’être exhaustive, mais donne déjà une idée du problème que les gestionnaires de logements sociaux peuvent rencontrer. Leur objectif sera donc de parvenir à offrir une aide au logement à différentes classes sociales, de manière à ce que chacun puisse avoir un toit, tout en bénéficiant de bonnes conditions de vie. Un logement décent, un espace sécurisé et sécurisant, aussi bien pour les familles avec enfant que pour les personnes isolées, seront alors nécessaires. Pour ce faire, une bonne gestion patrimoniale quotidienne sera indispensable. Chaque élément lié à la gestion du parc devra ainsi être minutieusement examiné et suivi dans un logiciel adapté.

Lire aussi: Entreprise : faites baisser vos coûts

4/5 - (36 votes)