Mont st michel france au coucher du soleil

Le marché immobilier en Normandie : une évolution contrastée en 2023

Ralentissement du marché et tensions sur les transactions

Après une année 2022 prospère, le marché immobilier connaît un ralentissement en 2023, principalement attribuable à des tensions économiques, à l’inflation et aux difficultés d’accès au crédit pour les ménages. Loïc Cantin, président de la FNAIM, a ainsi annoncé lors d’une conférence de presse que le marché immobilier est également touché par la crise.

Baisse des ventes de terrains, de maisons et d’appartements en Seine-Maritime et dans l’Eure

D’après les observations faites par les notaires de Pont-Audemer et le nouvel observatoire du logement neuf de Normandie, les transactions pour les terrains, les maisons et les appartements entre juin 2022 et juin 2023 ont diminué de 6 à 30% en Seine-Maritime et dans l’Eure. Les vendeurs peinent à baisser leurs prix, tandis que les acheteurs sont freinés par des taux d’intérêt atteignant parfois 4% ou plus. Le marché du neuf et du foncier subit quant à lui une chute de près de 30%, toujours selon ces sources citées précédemment.

Des obstacles pour les vendeurs et les acheteurs

La hausse des taux d’intérêt, les refus de prêts bancaires, l’inflation et la hausse des coûts de construction constituent autant de freins à la concrétisation des projets immobiliers des particuliers en Normandie. Les vendeurs doivent souvent consentir à une baisse de prix de 10 à 15% pour réussir à vendre leur bien. De leur côté, les acheteurs abandonnent parfois leur projet de construire une maison sur un terrain en raison de l’augmentation des coûts et des obstacles financiers.

  • Ventes de maisons anciennes : -12% à 15%
  • Ventes d’appartements anciens : -6% à 9%
  • Logements neufs et terrains à bâtir : -30% dans l’Eure et -26% en Seine-Maritime
Une vue de Honfleur avec des bateaux sur l eau

Prix immobilier : hausse continue malgré le ralentissement du marché

Toutefois, il convient de souligner que les prix de l’immobilier en Normandie continuent d’augmenter malgré ce ralentissement notoire. Ainsi, les prix au mètre carré des appartements ont progressé de 7,3% dans l’Eure et de 6,1% en Seine-Maritime sur la période étudiée. Concernant les terrains à bâtir, leur prix moyen a également augmenté de 5,9% dans l’Eure et de 2,5% en Seine-Maritime. Enfin, dans le Calvados, l’immobilier neuf à Ouistreham reste solide.

Chiffres clés sur les tendances immobilières en Normandie

En conclusion, le marché immobilier en Normandie connaît un ralentissement avec une baisse des ventes tant pour les maisons que pour les appartements. Cependant, les prix continuent d’augmenter et l’évolution du marché reste contrastée dans la région.

  • Nombre de transactions de maisons : -22,1%
  • Prix moyen au m² des maisons : 2 063 €
  • Délai de vente : 84 jours
  • Montant moyen d’acquisition : 217 403 €
  • Nombre de transactions d’appartements : -32,9%
  • Prix moyen au m² des appartements : 3 259 €
  • Délai de vente : 86 jours
  • Montant moyen d’acquisition : 148 832 €

En somme, les acheteurs et vendeurs en Normandie doivent composer avec un marché immobilier qui se fragilise en 2023, bien que la hausse des prix semble perdurer malgré tout.

4.7/5 - (24 votes)

A lire également