Investissement financier : que faut-il savoir du métier de trader ?

cd578ead9093409d9839a6e562a2fe35 1

Tout comme le cinéma, l’univers des finances, en l’occurrence celui du trading fascine plus d’un. Cela semble bien logique au regard des nombreux avantages et possibilités qu’offre le métier : gain important d’argents, autonomie, flexibilité… À la différence de l’investissement, le trading se caractérise généralement par le positionnement sur un actif sur le court terme. Concrètement, en quoi consiste ce métier ? Quels intérêts à s’y mettre ? Mieux, comment rentabiliser ses investissements en trading ? Voici pour vous des éléments de réponses !

Description du métier de trader

Avant même de s’intéresser à combien gagne un trader, il s’avère convenable d’avoir une idée sur le métier en question. Activité professionnelle à part entière, le trading s’intéresse aux échanges internationaux, dans la plupart des cas à court terme.

Plus clairement, le trader est un professionnel qui se rend sur des marchés, achète et vend des produits financiers. En d’autres termes, le trader se positionne sur des actifs financiers avec pour seul objectif de réaliser des plus-values sur ses placements (acheter chez certains pour revendre à d’autres). À cet effet, celui-ci se différencie de l’analyste financier. Ce dernier s’intéresse principalement en effet aux études de sociétés cotées en Bourse tout en ayant une vue sur l’actualité macro-économique.

À la fois stressant et intéressant comme métier, le trading consiste à jauger et apprécier des risques, négocier et proposer le prix des produits. S’agissant de ses qualités, le trader fait montrer d’une maîtrise parfaite de l’économie, démontre une certaine aisance avec les modèles statistiques et mathématiques. À celles-ci s’ajoutent la maîtrise de l’anglais, des notions de gestion sans oublier la curiosité, la minutie, etc.

En termes de salaire, un trader débutant peut gagner entre 4 000 et 6 000 euros le mois. En moyenne, un trader professionnel français peut gagner jusqu’à 70 000 euros, hors bonus par an. Vous l’auriez certainement compris. Cette rémunération reste variable en fonction de l’activité du trader, de son profil, de ses expériences, de sa localisation et surtout de son client.

En parlant justement d’activité, le trader a la possibilité de se spécialiser dans la gestion de devises, de matières énergiques, de bonus du Trésor, d’actions, etc. Selon son domaine d’expertise, il peut ainsi devenir un « teneur de marché » ou plus simplement un « market maker ». En parallèle, un trader peut s’intéresser à d’autres métiers de la bourse et des finances, dont l’analyse financière, la gestion de portefeuille, la trésorerie d’entreprise, etc.

Lire aussi: Pourquoi est-il important de se former avant de se lancer dans une activité boursière ?

Les stratégies du trading

Une chose est de savoir avec quel capital pour vivre du trading, une autre est d’avoir une idée sur les stratégies nécessaires à une meilleure rentabilité. Aussi bien que les investissements reposent sur de nombreuses stratégies, le trading met également en avant tout un éventail de stratégies allant du scalping au trading de position et d’actualité.

Le scalping

C’est probablement la stratégie la plus utilisée par les traders. Le scalping consiste en effet à chercher l’accumulation de petits gains, aux moments les plus actifs de la journée tout en prenant le soin de laisser une position ouverte pendant quelques secondes ou minutes. Cependant, pour mieux profiter de cette stratégie, il est demandé au trader de faire preuve rapidité, de vigilance et dextérité.

Le swing trading

Cette stratégie trading consiste à garder un œil sur une tendance tout en maintenant sa position ouverte durant quelques jours au maximum. Le swing trading s’adresse beaucoup plus aux traders avertis ; plus clairement à des professionnels qui maîtrisent non seulement l’analyse graphique, mais aussi à la macro-économique.

Le day trading

Le day trading est une stratégie prisée par les traders qui préfèrent se positionner sur un actif (à la baisse ou à la hausse) en début de journée et à la revendre quelques heures plus tard tout en s’assurant que l’ouverture de la position de dépasse la journée. Autrement dit, un trader qui opte pour une telle stratégie n’a aucun intérêt à garder une position ouverte pendant la nuit.

Le trading d’actualité

Cette stratégie de trading se caractérise par la prise de positions en fonction des news, communiqués et indicateurs relayés par les médias. Le trader se base ainsi sur les premières réactions des marchés à la suite de ces annonces pour réaliser ses placements. Pour que ces prises de positions aient du succès, il doit être réactif, solide en culture générale et pointu en analyse financière.

Conseils pour devenir un bon trader

Bien qu’il n’existe pas une formule magique pour devenir un bon trader, certaines dispositions sont néanmoins à prendre en considération.

Établir un plan de trading et le respecter

Bien établir votre plan de rédaction vous aidera assurément à anticiper sur chacune des situations que vous présentera le marché financier. Il n’y a rien d’aussi crucial que de perdre une position à la suite d’une décision prise dans le feu de l’action. Pour éviter de telles situations, tel un homme d’affaires, il vous faudra établir au préalable un business plan avant la création de votre entreprise.

Entre autres, avoir un plan de trading vous guidera dans la définition des objectifs réalisables. Il ne suffit cependant pas d’avoir son plan pour réussir ses trades. Le plus important est de vous y tenir scrupuleusement. En plus de rester fidèle à votre plan défini de base, vous devez constamment faire l’effort d’oublier les vendeurs de rêve.

Appliquer la règle de money management

Il n’est généralement pas surprenant de voir certains débutants perdre jusqu’à 20 % de leur capital sur une transaction. Pourtant le respect de la règle du money management n’a rien d’aussi compliqué. Celle consiste en effet à ne jamais miser plus de 1 ou 2 % de son solde sur une transaction. À défaut, des experts recommandent d’engager une somme d’argent que l’on est prêt à perdre.

Bien qu’il soit avantageux de miser sur le money management, éparpiller votre capital ne vous arrangera pas. La diversification constitue en effet une stratégie de choix lorsqu’on est un investisseur. Un trader, en l’occurrence un débutant doit éviter de trader à la fois sur le marché des devises, le marché des actions et le marché des matières énergétiques.

Lire aussi: Trading social : le point complet

4.7/5 - (26 votes)
Article précédentComment faire quand on a besoin d’argent rapidement ?
Article suivantComment bien estimer un budget travaux : guide et conseils pratiques