Crédit, faut-il craindre une hausse des taux après le Covid-19 ?

0
37
credit craindre hausse taux apres covid 19

Afin de financer un projet de vie, demander un crédit représente la meilleure alternative. Le secteur a d’ailleurs connu une véritable expansion au cours des derniers mois de l’année 2019, avant que la crise sanitaire liée au coronavirus ne vienne frapper l’économie d’un plein fouet. Si les problèmes de respect des échéances de remboursement se posent chez certains emprunteurs, pour d’autres, les inquiétudes se posent surtout sur une hausse des taux, particulièrement après la crise du Covid-19. Faut-il craindre alors une hausse des taux de crédit après le Covid-19 ?

Présentation de l’évolution des taux en cette période de confinement Covid-19

Au cours du mois de février 2020, le taux des crédits variait généralement de 0,95 % à 1,30 % sur une période de 20 ans. Depuis le mois d’avril cependant, si vous demandez un crédit à la consommation ou immobilier d’une même durée, le taux a été évalué à plus de 1,30 %. Même si ces chiffres ne présentent pas une forte hausse après comparaison, on constate tout de même une légère hausse des taux actuellement. Le fait est que les établissements bancaires et les organismes financiers tentent aussi de limiter autant que possible l’impact de la crise économique engendrée par cette crise sanitaire du coronavirus. S’ils n’ont pas déjà pris la décision d’augmenter alors leurs taux en ces temps de confinement, il faut s’attendre à cette augmentation avec la reprise à la normale de la vie quotidienne. Cette hausse des taux est évaluée actuellement entre 0,30 et 0,50 % par les experts. Vous retrouverez toutes les dernières actualités sur les banques et leurs activités d’ailleurs au sein de notre rubrique dédiée.

credit craindre hausse taux apres covid 19 avis

 Un impact des reports d’échéances sur les crédits en cours

En cette période de la crise sanitaire, le gouvernement français permet aux emprunteurs de bénéficier d’un report d’échéance de leur crédit durant un certain temps. Report partiel ou report total des échéances, les banques et établissements financiers se doivent aussi de rester debout, de maintenir leurs activités habituelles, dont particulièrement les prêts. La hausse des taux, même si elle est assez légère, reste donc à prévoir après la crise de cette pandémie du coronavirus. Elle revêt même une certaine importance pour la relance économique. Dans tous les cas, vous avez toujours la possibilité d’effectuer la comparaison des offres ou d’utiliser un comparateur en ligne comme Lafederation.org afin de trouver une offre de prêt avec un meilleur taux d’intérêt. Une hausse des taux de crédit optimise également la capacité de refinancement des banques tout en garantissent leur liquidité. Négocier un rachat de crédit pourrait-il se révéler intéressant alors pour faire face à cette haute des taux ?

credit craindre hausse taux apres covid 19 conseils

L’avenir des taux après le Covid-19

La crise sanitaire et économique liée au Covid-19 s’étend sur le plan international. Si la plupart des secteurs d’activités sont touchés par les conséquences du confinement, le secteur bancaire n’est pas aussi épargné. Malgré le fait qu’ils poursuivent d’ailleurs leurs activités, les établissements bancaires ont dû mettre en place une politique de gestion qui leur permettrait aussi bien de continuer leurs activités que d’assurer la satisfaction des clients emprunteurs ayant déjà finalisé leurs demandes de crédits. La priorité revient alors à ces emprunteurs dont les dossiers ont été déjà traités et acceptés par la banque. Au bout de ces quelques semaines de confinement, on ne peut que constater la baisse des activités et ainsi du marché des crédits. Après le confinement, les banques devront également faire face à leur réouverture, surtout à pouvoir répondre aux nouvelles demandes de crédits. De ce fait, soit les banques vont reconsidérer leur politique de risque, soit elles vont davantage se focaliser sur les risques supplémentaires en matière de solvabilité des emprunteurs, d’où cette possible hausse des taux de crédits après la crise du Covid-19.