Immobilier

Comment faire pour acheter un appartement ?

Comment faire pour acheter un appartement ?

Vous envisagez d’acheter un appartement ? Mais comment faire et par où commencer ? Dans cet article, nous vous expliquons comment procéder, étape par étape, pour mener à bien votre projet.

Étape 1 : Définir votre projet immobilier

Définir votre projet immobilier signifie établir vos critères de choix et évaluer votre budget.

Évaluer votre budget

Évaluer votre budget est indispensable pour lancer vos recherches vers un bien qui correspondra à vos finances. Pour ce faire, prenez rendez-vous avec votre Conseiller bancaire afin de réaliser une simulation d’emprunt. Selon vos revenus, il pourra alors déterminer le montant et la durée du prêt. Mais sachez que dans tous les cas, votre taux d’endettement ne pourra pas dépasser 30%. Ce chiffre représente en fait 1/3 des revenus annuels de l’emprunteur.  Au-dessus, les banques estiment que le risque de défaut de remboursement est trop important.

A noter : vous pouvez facilement trouver des simulateurs de crédit en ligne pour vous faire une première idée de votre capacité d’emprunt.

Établir vos critères de choix

Après avoir évalué votre budget, il est temps d’établir vos critères de choix.

Pour trouver l’appartement de vos rêves, encore faut-il savoir ce que vous recherchez. Avant tout, vous devez délimiter une zone de recherche. Quelle(s) ville(s) souhaitez-vous habiter ? Dans quel(s) quartier(s) ?

En fonction de vos critères géographiques, ciblez donc un ou deux quartiers en particulier.

Ensuite, vous devrez déterminer vos besoins. Vos critères de choix en découleront naturellement : surface habitable, balcon ou terrasse, proximité des transports en commun ou impératif de parking, ascenseur, proximité d’une crèche, école et collège, environnement calme ou fréquenté…

Étape 2 :  chercher votre futur appartement

Après avoir défini votre budget loyer et ciblé vos critères de choix, vous pouvez commencer à chercher votre futur appartement.

Chercher via internet

Pour trouver votre futur appartement, le plus simple est d’utiliser Internet. C’est aujourd’hui l’outil le plus complet pour trouver un logement, à la vente ou à la location. Vous pouvez consulter :

  • Les sites d’annonces entre particuliers tels que Pap, Leboncoin, Entreparticuliers ;
  • Les sites des agences immobilières tels que Logic-immo, Century 21, Orpi ;
  • Les sites des chambres des notaires qui existent dans chaque département ; Vous trouverez les coordonnées sur l’annuaire des chambres des notaires.

A savoir : le site seloger.com rassemble la plupart des annonces provenant des agences immobilières.

Faire appel à un agent immobilier

Cette étape est bien-sûr facultative. Mais vous pouvez choisir de faire appel à un agent immobilier pour accélérer vos recherches, plus précisément un chasseur d’appartements, dont la seule et unique mission consiste à dénicher le bien correspondant à vos critères. Il prend généralement une commission comprise entre 3 et 6 % sur la valeur de l’achat.

En effet, trouver un appartement qui correspondra parfaitement à vos besoins n’est pas une mince affaire. Cela vous prendra du temps et de l’énergie. L’agent immobilier est un expert qui connaît parfaitement le marché local. Il saura donc vous conseiller au mieux pour trouver votre appartement idéal. En outre, il se chargera de sélectionner les biens qui correspondent le plus à vos attentes, et organiser les visites à votre place, selon vos disponibilités. Cela vaut donc la peine de réfléchir à la question.

Lire aussi :  Peut-on vendre une maison avec un toit en amiante ?

Visiter plusieurs appartements

Il est indispensable de visiter un certain nombre d’appartements, et ce, même si vous avez eu un coup de cœur. La multiplication des visites aiguise l’œil, ce qui vous apprendra à déceler les points forts et faibles du bien. Cela vous permettra aussi de rôder vos questions, de les affiner et d’en ajouter au fil des visites.

Attention aux charges de copropriété…

Si vous trouvez un appartement qui correspond en tous points à vos critères de choix et budget, n’oubliez pas de porter votre attention sur les charges de copropriété. Elles peuvent peser lourd sur le budget, une fois le bien acheté. C’est pourquoi nous vous conseillons de demander le carnet d’entretien de l’immeuble au syndic pour prendre connaissance des travaux effectués et ceux en cours. Vous pourrez ainsi calculer la moyenne mensuelle des charges de copropriété dont vous devrez vous acquitter.

Étape 3 : financer l’achat de votre appartement

Après avoir trouvé votre appartement, il est temps de chercher des solutions de financement.

Les aides consacrées à l’accession à la propriété

Avant toute chose, renseignez-vous sur les aides financières auxquelles vous pouvez avoir droit dans le cadre de l’achat de votre appartement. Sachez qu’il en existe plusieurs :

  • Certaines sont mise en place par l’État: c’est le cas du PTZ (prêt à taux zéro) pour un achat dans le neuf, ou des prêts d’accession sociale ou conventionnés dont les taux sont intéressants ;
  • Les aides des collectivités locales: certaines Communes ou Départements accordent des prêts gratuits ou des subventions qui viendront compléter votre financement. Pour en savoir plus, vous devrez vous renseigner auprès de votre Mairie ou de votre Agence départementale pour l’information sur le logement (Adil) ;
  • Si vous êtes salarié, pensez aussi au Prêt Action Logement qui peut vous permettre de bénéficier d’un prêt au taux très intéressant de 1,25 %.

Faites le tour des banques pour obtenir le meilleur taux

Pour financer l’achat de votre appartement, ne vous contentez pas d’aller voir votre banquier. Faites le tour des banques afin de comparer les offres et ainsi trouver le meilleur taux. Pour cela, n’oubliez pas de prendre en compte toutes les composantes du crédit, telles que :

  • Le remboursement anticipé
  • La modulation des échéances
  • Le coût de l’assurance
  • Les garanties demandées
  • Les frais de dossier

A noter : pour gagner du temps, vous pouvez aussi faire appel à l’expertise d’un courtier immobilier.

Étape 4 : La signature de l’avant-contrat

Après avoir trouvé une solution de financement pour votre crédit, la prochaine étape est la signature d’un avant-contrat, c’est-à-dire d’une promesse pour sceller la vente d’un bien immobilier. Il peut s’agir d’un compromis ou d’une promesse.

Lire aussi :  Comment s’y prendre pour louer sa maison ?

Le compromis de vente

Le compromis de vente est un engagement bilatéral par lequel le vendeur s’engage à vendre son bien à l’acquéreur, qui en retour s’engage à l’acheter. Il est possible d’y insérer des conditions suspensives, qui, si elles ne se réalisent pas, permettront à l’acquéreur de rompre son engagement. Par exemple, la vente ne se fera qu’à la condition que l’acheteur obtienne son crédit.

Lors de la signature du compromis de vente, l’acquéreur règle entre 5 et 10% du prix total de l’appartement. Cette somme est ensuite conservée par le notaire sur un compte séquestre jusqu’au jour de la signature de l’acte authentique.

La promesse unilatérale de vente

Dans le cadre d’une promesse unilatérale de vente, le vendeur (le promettant) s’engage donc unilatéralement à vendre son bien à l’acheteur (le bénéficiaire) à un prix déterminé. Il lui donne ainsi une « option » en exclusivité, pour un temps limité (généralement 2 à 3 mois).

L’acquéreur dispose donc d’une option : celle d’acheter ou de ne pas acheter le bien dans un délai convenu.

En contrepartie, l’acheteur verse une indemnité d’immobilisation au vendeur, en principe comprise entre 5 et 10% du prix total du bien. S’il se décide à acheter, cette indemnité s’imputera sur la somme à régler. Si, en revanche, il renonce à acquérir ou s’il ne manifeste pas son acceptation dans le délai d’option, l’indemnité restera acquise au vendeur à titre de dédommagement.

Vous disposez d’un droit de rétractation

Une fois la promesse ou le compromis de vente signés, l’acheteur dispose d’un délai de rétractation de dix jours. Il lui suffit d’informer le vendeur par acte d’huissier ou lettre recommandé avec accusé de réception. Ce délai court à compter du lendemain de la notification de l’avant-contrat.

Ce délai vous permettra de prendre connaissance des documents annexés à l’avant-contrat par le vendeur, tels que les diagnostics techniques qui permettent d’informer l’acquéreur sur l’état du bien. Pour en savoir plus sur les choses à vérifier avant d’acheter un appartement, cliquez ici.

Étape 5 : La signature de l’acte de vente

Voici la dernière ligne droite avant de devenir propriétaire !

La signature de l’acte de vente se fait chez le notaire environ 3 mois après avoir signé la promesse ou le compromis de vente. Le notaire lit l’acte aux deux parties. Puis, en tant qu’acquéreur, vous devrez régler le notaire avec un chèque certifié par la banque ou avec un virement bancaire, qui couvre le prix de vente de l’appartement et les frais notariés.

Enfin, les clés vous seront remises par le vendeur. Après l’avoir publié au Bureau des Hypothèques, le notaire vous remettra votre titre de propriété dans les 2 à 3 mois après la signature. Vous devrez le conserver précieusement.

A propos de l'auteur

Anais Peresson

Anais Peresson

Je m’appelle Anaïs et suis titulaire d’une Maîtrise de Droit Economique et des Affaires. J’ai l’habitude de traiter de multiples sujets, des plus légers aux plus complexes, particulièrement dans les domaines du Droit et de la Finance.