Assurance vélo : qu’est-ce que c’est ?

0
195
Assurance vélo : qu'est-ce que c'est ?

Moyen de transport alternatif, le vélo a depuis plusieurs années, le vent en poupe. Qu’il s’agisse du vélo de course, du vélo tout terrain, vélo tout chemin ou encore du vélo électrique, la « bicyclette » de nos aïeux reconquiert les français. En effet, outre la pratique de loisirs, on voit émerger une nouvelle tendance : le vélo taf. Comprendre : l’utilisation du vélo comme moyen de se rendre au travail et donc d’éviter les embouteillages et les transports en commun.

Cependant, avec l’émergence du vélo électrique, la facture a sensiblement monter. Poussant les cyclistes à souscrire une assurance vélo. Que couvre-t-elle ? Quel est le prix d’une telle assurance ? Auprès de qui la souscrire ? Voyons tout cela ensemble.

Qu’est-ce qu’une assurance vélo ?

Contrairement à une assurance voiture, l’utilisateur de ce mode de locomotion n’a aucune obligation de l’assurer. Il s’agit donc d’une assurance dite facultative, de la famille des assurances des biens et des personnes.
L’assurance vélo a pour but de couvrir les conséquences d’un sinistre lié à la pratique du vélo, qu’il s’agisse de dommages matériels ou corporels.

 

Les garanties de l’assurance vélo ?

L’assurance vélo peut être très intéressante si vous possédez un vélo de valeur. Mais ce n’est pas l’unique raison. En effet, les garanties proposées par l’assurance vélo ne se résume pas toujours à couvrir le vélo mais bien souvent le cycliste.

Voici les principales garanties proposées :

  • Vol du vélo hors du domicile. En effet, si le vélo venait à être volé à l’intérieur du domicile, il sera plutôt pris en charge par l’assurance habitation. A vérifier avec votre assureur si le contrat le prévoit de base ou si une option « loisirs » est nécessaire.
  • Casse : en cas de casse lors de la pratique du vélo, les réparations pour la remise en état de celui-ci serait pris en charge. Attention aux notions de :
    • Vétusté
    • Casse dans le cadre d’une pratique en compétition type BMX
  • Accidents : qu’il s’agit d’un bris matériel ou de blessures corporelles subies par le cycliste (chutes par exemple)

 

Et la responsabilité civile ?

La responsabilité civile est une garantie permettant à l’assuré de s’assurer contre les conséquences liées à un sinistre dont il serait responsable. Ceci couvre donc les dommages causés à autrui.

Cette garantie est incluse dans les contrats d’assurance habitation.

La pratique du vélo, qu’il s’agisse d’une pratique de loisirs ou comme mode de déplacement, la responsabilité civile du cycliste pourra donc être retenu en cas de négligence, imprudence ou accident du fait de l’utilisateur du vélo, en vertu des articles 1240 à 1242 du Code Civil.

 

Qu’en est-il de la pratique en compétition ?

La pratique du vélo en compétition nécessite la souscription d’une licence fédérale. A l’intérieur de celle-ci est automatiquement inclus une responsabilité civile dédiée à ce contexte bien particulier.

Et si je suis livreur à vélo ?

Dans le cas de la pratique du vélo dans le cadre d’une activité professionnelle telle que livreur à vélo ou coursier, il sera nécessaire de souscrire une assurance professionnelle dédiée.

Les principes du risque

La prise en charge des sinistres précédemment cités doit toujours rester dans la limite de la définition du risque en assurance :

  • Futur : ne doit pas avoir eu lieu avant la souscription de l’assurance
  • Licite : accident dans le cadre légal. Ainsi, en cas de non respect du code de la route, l’assureur pourrait refuser la prise en charge. A vérifier dans les conditions générales du contrat.
  • Aléatoire : il ne doit pas s’agir d’un accident prévisible (oui, roulez tout droit sur un plaque d’égout ouverte risque de causer un accident!)
  • Indépendant de la volonté : le sinistre ne doit pas avoir été organisé sciemment. Par exemple en laissant son vélo électrique sans antivol sur une place publique
  • Réel : les faits doivent s’être réellement produit et non découler d’une fausse déclaration (par exemple le vélo volé alors qu’il se trouve encore dans le garage)

A noter : à l’instar des voitures et leur système de gravage des vitres, les vélos ont eu aussi un mode d’identification qui leur est propre : le gravage du cadre.

Vélo neuf, vélo d’occasion : à qui s’adresse l’assurance vélo ?

Tous les types de vélo peuvent être couverts par l’assurance vélo. Certains assureurs demandent toutefois une facture d’achat afin de s’assurer de la valeur du vélo. En cas d’achat entre particuliers, vérifiez auprès de votre assureur si un simple certificat de cession serait suffisant.

Un âge limite du vélo peut également être imposé par les compagnies d’assurance.

 

L’assurance vélo peut-elle couvrir un vélo électrique ?

Un vélo électrique peut tout à fait être couvert par une assurance vélo. A la condition de respecter 3 critères bien précis :

  • Assistance électrique couplée au pédalage : pas de pédalage, pas d’assistance !
  • Assistance électrique jusqu’à 25km/h. Au-delà, celle-ci doit obligatoirement se couper.
  • Puissance du moteur électrique de 250 watts maximum.

Dans le cas contraires, le vélo sera considéré comme un cyclomoteur et devra donc être couvert par une assurance prenant en charge les véhicules terrestres à moteur.

Combien coûte une assurance vélo ?

En fonction du vélo couvert et des options choisies, le tarif d’une assurance vélo est en moyenne de 18€ à 50€ par an pour un vélo non électrique. Dans le cadre d’une assistance électrique, la facture peut vite monter à 100€ par an.

 

Comment choisir mon contrat ?

Le meilleur conseil est de comparer les différents contrats. En effet, s’agissant d’une assurance facultative, mais non mois importante, les assureurs ont toute latitude pour proposer leurs propres garanties. Comme pour tout contrat d’assurance, soyez vigilant à :

  • Les garanties incluses
  • Les exclusions
  • La franchise
  • Les plafonds d’indemnisation

Mais avant tout : vérifiez vos contrats actuels ! On a en effet souvent tendance à souscrire des contrats alors que ceux déjà détenus comprennent déjà ces garanties, ou les proposent avec une simple option.

Le conseil d’ilbi.org

Autant il est important d’être bien assuré, au mieux il convient d’éviter les sinistres et leurs conséquences parfois désastreuses. Pour cela, portez toujours un casque de vélo, empruntez les pistes cyclables et respecter bien le code de la route (cédez le passage et feu rouge notamment).