Assurance

Assurance vélo : qu’est-ce que c’est ?

Assurance vélo : qu'est-ce que c'est ?

Si vous avez pour habitude d’utiliser le vélo pour vos déplacements quotidiens, il serait peut-être intéressant de songer à souscrire une assurance vélo. Mais de quoi s’agit-il ? Quelles sont les garanties ? Nous répondons à vos questions dans cet article.

En quoi consiste une assurance vélo ?

Une assurance vélo constitue un ensemble de garanties qui couvre les incidents pouvant survenir pendant vos trajets en vélo. Ce qui permet de partir l’esprit tranquille, puisque la majorité des risques seront couverts par l’assurance.

Assurance vélo : pourquoi souscrire ?

L’assurance vélo peut se révéler très utile si vous avez l’habitude de circuler en vélo. En effet, l’assurance vélo vous couvre contre les risques de :

  • Vol de votre vélo hors du domicile (ainsi que le matériel s’y rapportant selon les assureurs)
  • Casse
  • Accidents

Ainsi, dans l’hypothèse où votre vélo est cassé ou volé, l’assurance prendra en charge le remplacement ou la remise en l’état selon les cas. De la même façon, vous serez indemnisé par l’assurance si vous vous faites agresser lors du vol ou en cas d’accident. Bien sûr, la couverture sera plus ou moins étendue selon la formule choisie.

A savoir : si vous avez souscrit une assurance multirisques habitation, la garantie responsabilité civile incluse peut intervenir pour vous couvrir en cas d’accident de vélo. En ce qui concerne le vol, s’il a lieu à votre domicile, le vélo sera considéré comme faisant partie des biens mobiliers. Vous serez donc couvert par l’assurance habitation.

Assurance vélo : et si le cycliste est tenu pour responsable ?

Dans certaines hypothèses, l’assurance vélo ne pourra pas fonctionner. En effet, si le cycliste a commis une faute inexcusable, il ne pourra pas être indemnisé. La faute inexcusable est définie par la Cour de Cassation, dans un Arrêt rendu le 20 juillet 1987, au sens de l’article 3 de la loi du 5 juillet 1985 comme une « faute volontaire d’une exceptionnelle gravité exposant sans raison valable son auteur à un danger dont il aurait dû avoir conscience » (tentative de suicide par exemple).

A noter : une infraction au Code de la route n’est pas considérée comme une faute inexcusable.

Lire aussi :  Assurance au kilomètre : comment ça fonctionne ?

Quels vélos peuvent être couverts par l’assurance ?

Il existe des contrats d’assurance pour les vélos neufs comme pour les vélos d’occasion. Il est d’ailleurs conseillé de souscrire votre assurance dès la date d’achat de votre vélo. La plupart des compagnies d’assurance demandent à ce qu’il n’ait pas plus de 2 ans et qu’il coûte moins de 8000 €.

Voici les vélos qui peuvent être couverts par l’assurance vélo :

  • Les vélos de route, de ville et de course ;
  • Les vélos tout terrain (VTT) ;
  • Les vélos électriques
  • Les vélos hybrides

Assurer son vélo électrique est-il obligatoire ?

Non, cela n’est pas obligatoire. A moins que sa vitesse excède les 25 km/h. C’est la directive européenne 2002/24/CE qui le prévoit. Les autres vélos électriques se trouvant en deçà du seuil de 25km/h sont en revanche considérés comme des vélos « classiques ».

A noter : même si la souscription d’une assurance pour votre vélo électrique n’est pas obligatoire, le prix d’achat peut tout à fait justifier la souscription d’une assurance contre le vol et contre les accidents.

Assurance vélo : combien ça coûte ?

Les prix varient selon les compagnies d’assurance, la valeur du vélo et la formule de garanties choisie. Mais en moyenne, pour un vélo d’une valeur de 300 €, vous devrez comptez entre 18 et 50 € par an.

En revanche, pour un vélo électrique, il faudra compter minimum 50 euros par an pour les modèles les moins chers et 500 euros par an pour les modèles les plus coûteux.

Les bons réflexes en cas de vol

En cas de vol de votre vélo, voici quelques bons réflexes à adopter pour être indemnisé :

  • Conserver la facture de votre vélo car elle vous sera nécessaire pour obtenir votre indemnisation en cas de vol ;
  • Utiliser un antivol vélo agréé par votre assurance et attacher votre vélo par le cadre et l’une des roues à un point fixe ;
  • Déposer plainte pour déclarer le vol de votre vélo. Un procès-verbal vous sera ainsi remis par le commissariat (ou la gendarmerie). Vous devrez ensuite le transmettre à votre compagnie d’assurance.
Lire aussi :  Comment faire pour résilier une assurance auto ?

Comment choisir son assurance vélo ?

Afin de choisir le contrat d’assurance vélo le mieux adapté à vos besoins, vous devrez apporter une attention toute particulière aux éléments suivants.

Avant tout, vérifiez les contrats d’assurance déjà souscrits

Comme vu précédemment, il se peut en effet que votre assurance multirisques habitation ou garantie responsabilité civile prévoient d’intervenir pour vous couvrir en cas d’accident ou vol de vélo. Avant de souscrire une assurance vélo, vérifiez donc au préalable ce que prévoient les contrats que vous avez déjà souscrit. Cela afin d’éviter les doublons.

Les garanties incluses et non incluses

Selon les formules de garantie, vous devrez distinguer les garanties de base, qui sont d’ores et déjà incluses dans le contrat, des garanties non incluses. Ces dernières sont optionnelles. Elles permettent de couvrir les risques qui ne le sont pas dans le contrat de base. Faites le point sur vos besoins afin de choisir les garanties qui s’avèrent indispensables selon votre situation.

Les exclusions de garantie

Une exclusion de garantie est une mention apposée au contrat d’assurance vélo stipulant l’absence de prise en charge de la part de l’assurance, sous certaines conditions spécifiques (par exemple les équipements du cycliste, objets transportés…).

A préciser : L’article L112-4 du Code des Assurances prévoit que « les clauses des polices édictant des nullités, des déchéances ou des exclusions ne sont valables que si elles sont mentionnées en caractères très apparents ».

La franchise

La franchise désigne le montant qui reste à la charge de l’assuré lorsqu’un sinistre couvert par l’assurance vélo survient. Ces franchises peuvent varier d’un contrat à un autre et même différer entre les garanties. Dans certains cas, il peut aussi ne pas y avoir de franchise.

Les plafonds d’indemnisation

Les compagnies d’assurance prévoient également des plafonds d’indemnisation selon les sinistres et dommages survenus. Ces plafonds sont à prendre en compte en ce qu’ils restreignent aussi la portée de votre assurance vélo et de ses garanties.

A propos de l'auteur

Anais Peresson

Anais Peresson

Je m’appelle Anaïs et suis titulaire d’une Maîtrise de Droit Economique et des Affaires. J’ai l’habitude de traiter de multiples sujets, des plus légers aux plus complexes, particulièrement dans les domaines du Droit et de la Finance.