Une prospection immobilière indispensable pour rentrer des mandats

0
91
une-prospection-immobiliere-indispensable-pour-rentrer-des-mandats

Pour tout professionnel de l’immobilier, les techniques de prospection sont essentielles. La multiplication de ces contacts augmente les chances de signer de nouveaux mandats. Si celle-ci est facile sur le terrain, comment toucher les clients via une prospection numérique ? Sachant que 90 % des vendeurs passent par des portails d’annonces, comment les toucher et proposer ses services ?

En quoi consiste la prospection immobilière ?

La prospection immobilière représente le quotidien des professionnels de l’immobilier. L’objectif est de connaître les projets de ventes et d’achats. Des méthodes marketing permettent de préparer une stratégie avant d’aller à la rencontre des prospects.

Cet aspect de la profession est à prendre en considération pour générer un chiffre d’affaires suffisant. Il s’agit donc de la base d’une activité florissante pour :

  • Augmenter ma visibilité sur le secteur
  • Augmenter ma popularité sur le secteur
  • Obtenir une réelle reconnaissance
  • Et devenir incontournable

Pour y parvenir, vous devez donc aller sur le terrain mais également partout où les prospects se trouvent. Étant donné que tous les Français ont besoin d’un toit sur leur tête, les mandats à gagner sont nombreux. Vous allez simplement devoir adapter votre technique et combiner prospection directe avec outils digitaux. Moins chronophage, cette dernière possède bien des avantages.

Cliquez sur le lien suivant pour en savoir plus sur la prospection immobilière.

Quel est le but de la prospection immobilière ?

Il est évident qu’elle est pratiquée dans le but de rentrer de nouveaux mandats, il ne s’agit pas de la seule raison. Des objectifs primaires et secondaires sont à prendre en compte.

Les objectifs principaux :

  • Rentrer en contact avec de nouveaux vendeurs et des vendeurs déjà existant
  • Signer de nouveaux mandats
  • Générer un chiffre d’affaires important

Les objectifs secondaires :

  • Surveiller l’évolution du marché
  • Augmenter sa notoriété
  • Développer son réseau professionnel
  • Bénéficier d’apporteur d’affaires

Les notions principales de la prospection immobilière

La première règle à retenir est que l’immobilier est avant tout local. Il y a peu de chances que vous parveniez à rentrer un mandat à des centaines de kilomètres de chez vous.

Il est donc indispensable de développer une notoriété locale. Au niveau professionnel et humain, elle va vous apporter énormément. Théoriquement, on dit qu’un mandataire immobilier doit prospecter 3000 boîtes aux lettres pour 100 000 habitants. Pour autant, il faudra l’adapter au secteur en lui-même.

Penser au commerce local pour la prospection physique

Tout comme le boucher ou le boulanger, l’agent immobilier exerce une activité avant tout locale. Pour en savoir plus sur vos futurs clients, vous devez comprendre leur quotidien.

Pour organiser votre prospection immobilière, vous devez vous concentrer sur ce point. De cette façon, vous allez véhiculer une image positive aux prospects.

La rentrée de mandat représente la base de la profession

Pour un mandataire immobilier, il est bon de rappeler que le véritable client n’est autre que le vendeur.  En effet, le vendeur est à l’origine de la signature de contrat. Le client qui confie son projet n’est autre que le vendeur.

L’acheteur, de son côté, devient client lors de la signature du compromis de vente. Une fois que vous avez compris ce mécanisme, vous avez conscience qu’il faut avant tout rentrer des mandats pour faire tourner votre affaire. Sans mandat, pas d’acheteurs.

Les techniques de prospection immobilière

Dans le domaine, je distingue techniques actives et passives. En général, les jeunes professionnels se concentrent sur les méthodes actives. Mais en avançant dans votre carrière, vous développerez davantage les méthodes passives.

Pourquoi une telle différence ?

Tout simplement parce que les méthodes de prospection immobilière active sont peu coûteuses. À l’inverse, les techniques passives demandent un certain budget et de l’expérience pour les mettre en œuvre.

Penchons-nous sur ces techniques.

Techniques de prospection immobilière actives

  • La prospection physique également appelée prospection sur le terrain
  • La pige immobilière
  • La prospection téléphonique
  • L’organisation d’événements
  • Utiliser ses qualités relationnelles
  • Échanger sur son métier aux personnes rencontrées
  • etc

Techniques de prospection passives

  • Les annonces dans la presse écrite
  • Les panneaux publicitaires
  • La publicité à la radio ou à la télévision
  • La publicité au cinéma
  • Les publicités sponsorisées sur internet (Google, Facebook)
  • Votre vitrine
  • Etc

La prospection digitale est intéressante car certains outils permettent de mettre en œuvre des campagnes mailing. Il sera donc facile de trouver de nouveaux clients et de signer de nouveaux mandats.