Comment trouver un logement quand on est au chômage ?

logement pour chomeur

Même si vous êtes actuellement à la recherche d’un emploi, vous avez besoin de vous loger. Malheureusement, même pour une simple location, les propriétaires demandent toujours au moins un CDI, des garants et des revenus stables avant de choisir un locataire. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider à trouver un logement rapidement dans votre situation.

Trouver un garant

Même les personnes en CDI ont souvent besoin d’un garant pour gagner la confiance d’un propriétaire lors d’un projet de location immobilière. Dans votre situation, vous devez trouver un ou plusieurs garants avec des situations professionnelles stables et des revenus conséquents. Cependant, vous devez aussi gagner la confiance de vos garants. En effet, si vous ne payez pas votre loyer, le propriétaire se tournera vers eux. S’il s’agit de proches, vous pouvez ruiner vos relations avec eux.

Opter pour la caution bancaire

Être au chômage ne veut pas forcément dire que vous manquez d’argent. En effet, vous pouvez tout à fait avoir des économies sur un livret d’épargne. Vous pouvez vous rapprocher de votre banque pour que celle-ci se porte caution. La banque va bloquer une partie de votre livret d’épargne. Elle ne mobilisera cette somme qu’en cas de loyers impayés. Dès que vous rompez le bail, vous récupérez la pleine possession de vos économies.

Toutefois, chaque banque a des critères différents. Généralement, la banque bloquera entre 1 et 3 ans de loyers ce qui implique d’avoir des économies importantes. La caution reste tout de même une solution rapide et facile pour rassurer les propriétaires.

Se rapprocher d’un organisme HLM

Vous vous trouvez dans une situation professionnelle précaire donc vous pouvez demander à bénéficier d’un habitat à loyer modéré (HLM). Pour remplir votre dossier, vous pouvez consulter le site internet de l’Agence départementale pour l’information sur le logement (ADIL) ou vous rapprocher du CCAS de votre commune. Toutefois, en fonction de votre secteur géographique, l’obtention d’un tel logement peut être plus ou moins longue.

Être honnête

Lorsque vous allez déposer votre dossier de location, le propriétaire va évidemment se rendre compte que vous êtes au chômage. Il ne sert à rien de le cacher, d’en avoir honte ou de mentir. Soyez honnête avec lui. Expliquez-lui simplement que vous êtes dans une situation délicate, mais que vous cherchez activement du travail. Un propriétaire peut tout à fait décider de vous confiance et peut vous soutenir dans cette épreuve. Il suffit d’un peu de feeling entre vous pour que la location soit actée. Si le propriétaire est un particulier, vous avez toutes vos chances. Vous n’avez rien perdre.

Faire appel aux aides

Le gouvernement met en place certaines aides pour les personnes précaires qui souhaitent se loger. Le garantie Visale est une assurance loyers impayés qui peut couvrir jusqu’à 36 mois de loyers impayés sous certaines conditions. Elle vous offre également une garantie contre les dégâts. Si vous ne payez pas vos loyers, la garantie Visale le fera à votre place et vous proposera ensuite un échéancier.

Le Fond de Solidarité au Logement (FSL) a pour objectif d’aider les personnes fragiles à accéder à la location. Elle peut couvrir les frais dagence, les frais de déménagement, le dépôt de garantie et certains meubles. Si vous ne pouvez pas payer votre loyer, le FSL le fait à votre place. Toutefois, les conditions d’accès au FSL dépendent de votre département.

4.2/5 - (26 votes)