Comment vendre sa maison ?

0
125
Comment s’y prendre pour vendre sa maison ?

Vous rêvez de vendre votre maison et de partir sur un autre projet ? Ou alors vous devez, à contre coeur vous séparer de votre bien ? Quelqu’en soit la raison, la vente d’une maison se prépare en amont. De plus, il faudra être attentif à respecter certaines étapes décisives. Découvrez les dans cet article.

 

Etape 1 : Vendre seul ou via une agence ?

Il existe deux moyens principaux pour vendre votre maison : seul ou via une agence. Chaque méthode présente ses propres avantages. Il n’existe donc pas de solution idéale. Tout dépend de vos propres attentes.

Vendre seul

La vente d’une maison de particulier à particulier permet d’éviter les frais d’agence. Cela suppose cependant pour le vendeur un certain nombre de contraintes :

  • Réaliser lui-même les visites
  • Réunir les différents documents obligatoires (voir plus bas pour le listing d’une partie de ceux-ci)
  • Se charger seul de la vérification de la promesse d’achat.

Sachez cependant que vous pourrez obtenir des précieux renseignements auprès de votre notaire.

Vendre avec une agence

L’avantage de vendre avec une agence est la possibilité de se faire épauler pour la vente. Ainsi, celle-ci se chargera :

  • D’évaluer le prix de vente
  • Réaliser les visites
  • De rédiger le compromis de vente
  • De trouver des acheteurs

La prise en charge de ces différentes opérations se fera suite à la signature d’un mandat de vente. Celui-ci peut être exclusif ou simple. En cas de mandat de vente simple, vous aurez tout loisir de mettre le bien en vente par vous-même en parallèle, voir même via d’autres agences. Dans le cadre d’un mandat de vente exclusif, seul l’agence désigné pourra mettre en vente le bien, pour une durée donnée. En général, ce deuxième type de mandat est à privilégier en cas de souhait de vente rapide. Les agences mettant en général tous les moyens disponibles pour trouver des acheteurs rapidement.

 

Etape 2 : Fixer le prix juste

Il s’agit l’un des étapes les plus délicates de la mise en vente d’une maison.

En effet, un prix trop élevé fera fuir les acheteurs. Un prix trop bas et vous aurez l’impression de brader votre maison. Autant un prix surestimé se réévalue, contrairement à un prix trop bas.
Comment s’y retrouver dans cet umbroglio ?
Si vous passez pas une agence, celle-ci vous apportera une première estimation basée sur sa connaissance du marché et son évaluation de votre bien. Vous aurez bien entendu la possibilité de contester cette évaluation et demander un prix de vente différent. Attention cependant, l’agence pourrait, elle aussi, refuser la mise en vente à un prix lui semblant déraisonnable. Elle vous adressera alors à un de ses confrères.

Estimer le prix de votre maison

Si vous effectuez la vente par vous-même, plusieurs moyens sont à votre disposition pour évaluer le prix le plus juste pour votre bien.

  • Les sites d’annonces en ligne : n’hésitez pas à organiser une veille sur des biens équivalents au votre, dans la même zone géographique. Cela vous permettra de constater le délai que mettent les maisons à se vendre, en fonction de leur prix.
  • Service en Ligne Patrim. Ce service, mis en place par les pouvoir publics permet d’estimer la valeur de votre bien à partir de votre espace sécurisé du site impots.gouv.fr.
  • L’application Demande de valeur Foncière. Développée par la Direction Générale des Finances Publiques, cette application permet aux particuliers d’avoir accès de manière rapide à un ensemble d’informations foncières conservées par administration fiscale. Notamment :
    • Le prix de vente et la date de la vente de biens
    • Le descriptif succinct du bien (maison ou appartement, nombre de pièces et superficie)
    • La localisation du bien

Toutes ces informations vous permettront d’évaluer, sur la base de transaction réalisées, un socle à votre prix de vente.

 

Etape 3 : Faites visiter votre maison

De belles photos

Pour cela, une bonne préparation sera nécessaire. En effet, il est primordial de soigner la présentation du bien. Cela passe avant tout par des photos mettant bien en valeur la maison :

  • Photographiez la maison en plein jour
  • Ouvrez tous les volets et éventuellement les rideaux si le logement dispose d’une belle vue dégagée
  • Profitez d’un rayon de soleil pour mettre en valeur l’exposition
  • Variez les angles de prise de vue afin de permettre aux acheteurs potentiels de commencer à se projeter avant même d’avoir visité

Des travaux de finition à réaliser

De plus, une visite réussie sous entend une maison finie. C’est à dire que tous les petits travaux restants auront été réalisés

  • Ampoule grillée à changer
  • Plinthe à recoller
  • Peinture fraîche passée
  • Plante arrosée

Une décoration neutre, dépersonnalisée

De plus, une maison relativement neutre en terme de décoration pourra permettre à un plus grand nombre d’acheteur de se projeter dans le bien. Des couleurs trop vives ou une décoration trop chargée pourrait en effet freiner leur capacité de projection. Souvenez-vous que le but est de déclencher un coup de cœur !

 

Etape 4 : Signature du contrat

Avant de signer la vente définitive de l’acte de vente, des étapes intermédiaires seront nécessaires.

Des documents obligatoires

La première étape sera de rassembler tous les documents obligatoires. Ceux-ci seront annexés au compromis de vente et à l’acte authentique. Il sera, par exemple, demandé :

  • Les diagnostics de performance énergétique (DPE) réalisé par un diagnostiqueur immobilier
    En savoir plus sur le métier de diagnostiqueur immobilier
  • Les documents relatifs à l’utilisation de matières nocives telles que le plomb ou l’amiante
  • Le diagnostic de risques (sismiques, inondations).
  • Règlement du lotissement, si la maison se situe dans un lotissement privé

Le compromis de vente

La deuxième étape sera la signature d’un compromis de vente, également appelé «promesse synallagmatique de vente ». Ce contrat d’avant vente engage les deux parties à conclure, au terme d’un certain délai, le contrat de vente définitif. Ainsi, il oblige :

  • Le vendeur à vendre son bien pour un prix prédéfinit au vendeur. De plus, il devra réunir tous les documents obligatoires.
  • L’acheteur s’engage de son côté à acheter le bien et à rechercher, dans le délai imparti, les moyens pour financer cet achat.

L’acte authentique

Le contrat définitif actant la vente est appelé l’acte authentique. Lors de ce rendez-vous, les deux parties signeront le document définitif, appelé la minute. L’original est conservé par le notaire, des copies authentiques seront remises aux deux parties. Lors de cet acte, le vendeur, en échange du versement de la somme conclue au pré-contrat cèdera la propriété de son bien. On parle d’acte authentique car celui-ci se passe par un officier public, assermenté, à savoir le notaire.

A savoir que, de plus en plus, cet acte peut se passer sous la forme d’une signature électronique. Cela n’ôte cependant pas la force probante de ce contrat.

A noter qu’en cas de signature électronique, les documents sont cryptés et envoyés sur un fichier sécurisé appelé MICEN (Minutier Central Electronique du Notariat) auquel seul le notaire signataire aura accès.