Immobilier

Comment devenir diagnostiqueur immobilier ?

Comment devenir diagnostiqueur immobilier ?

Qu’est-ce qu’un diagnostiqueur immobilier ?

Le métier de diagnostiqueur immobilier est définit par la fiche ROME F1103 mise à disposition par Pole Emploi.  Ce type de fiche présente l’avantage de balayer l’ensemble des caractéristiques principales de la professions et d’établir des liens avec des professions similaires.

Le rôle principal

Le diagnostiqueur immobilier a en charge la réalisation de diagnostics techniques (électrique, solidité du bâtiment, …) et sanitaires (amiante, plomb, parasites, gaz, …) dans un bâtiment. Il peut également être amené à établir des calculs de surfaces.

Une fonction de management peut également être nécessaire lors de la coordination d’une équipe de travail.

Il ne faut donc pas confondre négociateur immobilier et diagnostiqueur immobilier.

Une profession réglementée

L’ordonnance n°2005-655 du 8 juin 2005 relative au logement et à la construction a précisé les règles applicables à la profession de diagnostiqueur immobilier.

Le diagnostiqueur immobilier doit ainsi être une personne physique (ou salarié d’une personne morale), certifié par un organisme accrédité.

Le professionnel se doit d’être impartial et indépendant vis à vis de son compte rendu . Il ne doit donc pas céder à d’éventuelles sollicitations du mandataire ou propriétaire du bien examiné.
De plus, il devra s’assurer de disposer d’une assurance professionnelle couvrant d’éventuels recours contre sa responsabilité. Cette garantie devra couvrir un montant minimum de 300 000 € et 500 000 € par année d’assurance.

En cas de non respect des obligations qui lui sont dues, des sanctions pénales pourraient être prises à son encontre.

L’environnement de travail

Le diagnostiqueur immobilier peut travailler dans un bureau d’étude, un cabinet d’architecte ou encore des organismes de contrôle. Selon le secteur dans lequel il travaille (industriel, tertiaire, collectif ou particulier), il pourra être amener à développer de nombreux contacts. Par exemple avec des particuliers, des notaires, des administrations, des entreprises, …

De nombreux déplacements seront également nécessaires pour aller établir les diagnostics.

Quels sont les savoirs, savoir-faire et savoir-être requis ? (liste non exhaustive)

  • Savoirs 
    • Droit immobilier
    • Normes propres à l’immobilier : construction, rénovation
    • Techniques d’analyse, de métré de prélèvement
  • Savoir Faire 
    • Lister les documents techniques nécessaires
    • Réaliser les prélèvement et les analyser
    • Réaliser un dossier technique complet
    • Déterminer des mesures correctives
  • Savoir-Etre
    • Esprit d’analyse
    • Rigueur
    • Impartialité
    • Autonome

 

Quels diplômes et quelles formation ?

Quels diplômes et pré-requis ?

  • Un niveau Bac est le minimum pour établir ce métier, complété par une expérience professionnelle de 3 an minimum. Il est cependant recommandé d’avoir au minimum un BTS dans le secteur immobilier afin de disposer de connaissances de base.
  • Un agrément du Ministère de l’Equipement peut être requis pour des visites sur certains chantiers bien particuliers.
  • De plus, un Bac+5 (diplôme d’ingénieur ou master dans la branche) peut également être demandé sur certaines missions ou pour certains postes.

Une certification renouvelable

Comme dit précédemment, le diagnostiqueur immobilier doit disposer d’une certification. Ce certificat de compétence est délivré par le Comité Francais d’Accreditation (COFRAC). Il est valable 7 ans.

Les centres de formation

Les formations sont accessibles aux jeunes, en 1er emploi mais également aux adultes dans le cadre d’une reconversion professionnelle.
Les principaux organismes délivrant les savoirs nécessaires à la validation d’un titre reconnu par le Répertoire des Certifications Professionnelles (RNCP) sont :

  • le réseau GRETA (formation pour adulte)
  • la formation universitaire
  • les écoles d’ingénieur
  • la formation par alternance
  • la formation directement au sein d’une entreprises

Attention aux formations proposées en ligne, sur une courte durée. Elles sont en général insuffisantes pour valider tous les pré-requis de la certification principale, mais également des certification secondaires.
Il en existe en effet plusieurs, notamment dans le domaine sanitaires, propre à chaque domaine évalué : plomb, amiante, électricité, gaz, termites, …

Afin de vous faire une idée précise de la profession, n’hésitez pas à réaliser une enquête métier en vous adressant directement aux professionnels. Certains pourraient même accepter de vous faire découvrir une journée type. Pour connaître les professionnels proches de chez vous, consulter donc le formulaire mis à disposition par le Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de la mer qui recense tous les diagnostiqueur certifié.

Quel salaire et perspective d’évolution ?

Le salaire d’un diagnostiqueur débutant est d’environ 35 000 € brut annuel (environ 2600€ net mensuel). Après quelques année d’expérience, il pourra s’établir aux alentours des 3000€ net mensuel.

Comme évoqué précédemment, la mission d’un diagnostiqueur immobilier peut évoluer vers un poste de manager d’équipe mais aussi de formateur, voir de chef d’entreprise.

A propos de l'auteur

Karine Girardin

Karine Girardin

Après 12 ans dans la banque en tant que conseiller financier (dont 6 ans en tant que conseillère spécialisée en financement habitat), j'ai souhaité partagé mes connaissances au plus grand nombre. C'est ainsi que j'exerce, depuis fin 2018 en tant que rédactrice web freelance.