Immobilier

Comment devenir diagnostiqueur immobilier ?

Comment devenir diagnostiqueur immobilier ?

Vous souhaitez devenir diagnostiqueur immobilier ? En quoi consistent ses missions ? Existe-t-il une formation ? Nous répondons à vos questions dans cet article.

Diagnostiqueur immobilier, en quoi ça consiste ?

Le diagnostiqueur immobilier est à distinguer du courtier immobilier en ce qu’il désigne un technicien chargé de vérifier la conformité d’une construction à usage d’habitation (maison, appartement), local commercial, local accueillant du public avec les obligations légales relatives à la santé, la sécurité ou la surface en s’appuyant sur les normes en vigueur réglementant la construction.

Il effectue ainsi plusieurs diagnostics, qui sont obligatoires ou facultatifs :

  • Présence ou absence de matériaux contenant de l’amiante
  • Exposition au plomb
  • État des installations de gaz de plus de 15 ans
  • Diagnostic de performance énergétique
  • Diagnostic des installations électriques de plus de 15 ans
  • Recherche de termites
  • Métrage loi Carrez
  • État des risques naturels et technologiques.

Quelles sont les obligations du diagnostiqueur immobilier ?

Le métier de diagnostiqueur immobilier est réglementé par l’article L271-6 du Code de la Construction et de l’Habitation. Il précise que :

  • Le Diagnostiqueur doit posséder un certificat de compétence. Ce certificat est délivré par un organisme indépendant accrédité par le Comité Français d’accréditation (COFRAC), et a une validité de 7 ans.
  • Il est tenu de souscrire une assurance permettant de couvrir les conséquences d’un engagement de sa responsabilité en raison de ses interventions.
  • Il ne doit avoir aucun lien de nature à porter atteinte à son impartialité et à son indépendance ni avec le propriétaire ou son mandataire qui fait appel à elle, ni avec une entreprise pouvant réaliser des travaux sur les ouvrages, installations ou équipements pour lesquels il lui est demandé d’établir l’un des documents mentionnés au premier alinéa.

Devenir diagnostiqueur immobilier : quelles sont les qualités requises ?

Le diagnostiqueur immobilier travaille seul la plupart du temps. Il doit donc parfaitement être autonome. En outre, il passe généralement plus de temps sur le terrain que dans son bureau. La visite de plusieurs biens immobiliers implique en effet de nombreux déplacements journaliers. Vous devrez donc être prêt à vous bouger régulièrement. Enfin, le diagnostiqueur immobilier manipule un appareillage technique et spécifique au diagnostic qu’il effectue. Cela nécessite rigueur, minutie et sens de l’analyse, qualités indispensables pour devenir un bon diagnostiqueur immobilier.

Lire aussi :  Comment faire pour trouver un appartement ?

Quelles formations pour devenir diagnostiqueur immobilier ?

Pour réaliser des diagnostics immobiliers réglementaires, sachez qu’à l’obligation de certification s’ajoute une exigence de prérequis de formation initiale dans le domaine de la technique du bâtiment.

En outre, avant de devenir diagnostiqueur immobilier, il conviendra de vous former. En effet, même si les formations ne sont pas obligatoires en théorie, elles s’avèrent souvent indispensables en pratique pour exercer le métier, qui se révèle de plus en plus technique et normé.

1.     Les prérequis pour devenir Diagnostiqueur Immobilier

Depuis le 1er février 2012, un niveau de formation initiale est exigé pour réaliser des diagnostics de performance énergétique (DPE), il s’agit :

  • D’un bac+2 minimum dans le domaine de la technique du bâtiment

ou/et

  • D’une expérience professionnelle de 3 ans dans ce même domaine

En avril 2019, ce niveau de prérequis a été étendu aux autres domaines de certification des diagnostiqueurs tels que le plomb, l’électricité, le gaz et les termites. Il est donc désormais exigible pour prétendre à devenir diagnostiqueur immobilier.

2.     Suivre une formation pour apprendre le métier

Comme vu précédemment, même si ces formations ne sont pas obligatoires, elles se révèlent indispensables pour apprendre à réaliser les diagnostics immobiliers.

Plusieurs voies de formation s’offrent à vous :

– la formation universitaire,
– le réseau du GRETA,
– la formation professionnelle,
– la formation par l’alternance,
– la formation par l’entreprise.

En outre, il existe aujourd’hui des diplômes de diagnostiqueur immobilier permettant de valider sa formation ou son expérience par une certification professionnelle. Ces qualifications sont enregistrées au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

De nombreux organismes privés ou publics proposent des formations aux diagnostics immobiliers de durées plus ou moins longues.  Toutefois, les formations proposées en quelques semaines s’avèrent généralement insuffisantes pour acquérir les connaissances techniques et pratiques nécessaires. Dans la plupart des cas, vous devrez les compléter par d’autres formations et par la recherche d’informations supplémentaires (Veille législative, règlementaire et normative de DiagActu).

Lire aussi :  Comment faire pour louer un appartement meublé ?

En effet, en tant que professionnel, vous aurez la responsabilité de ne pas vous satisfaire d’une formation qui se révèle insuffisante, mais au contraire toujours chercher à améliorer vos compétences.

3.     Les certifications obligatoires

Depuis le 1er novembre 2007, si vous souhaite devenir diagnostiqueur immobilier, vous devez obligatoirement être titulaire d’une certification pour exercer la plupart des missions du dossier de diagnostic technique (DDT) à l’occasion de la vente et de la location des biens immobiliers.

Voici un tableau récapitulatif pour vous aider à y voir plus clair sur les certifications obligatoires.

DIAGNOSTICS DU DDT CERTIFICATION
Amiante Certification obligatoire sans mention ou avec mention (tous types de bâtiments et missions
Plomb Certification obligatoire sans mention (Crep) ou avec mention (Crep+Dripp)
Termites Certification obligatoire
DPE Certification obligatoire sans mention (« DPE individuel ») ou avec mention (« tous types de bâtiments »)
Gaz Certification obligatoire
Électricité Certification obligatoire
Assainissement Pas de certification
ERNMT Pas de certification

Les certifications, délivrées pour une durée de 7 ans par des organismes accrédités par le COFRAC, permettent de vérifier que le diagnostiqueur immobilier :

  • Requiert les compétences théoriques et pratiques nécessaires pour exercer ;
  • qu’il se tient à jour des évolutions techniques, législatives et réglementaires dans le domaine concerné ;
  • qu’il exerce réellement l’activité pour laquelle il a obtenu la certification.

Elles comprennent un examen théorique réalisé à l’aide d’un QCM (questionnaire à choix multiples) ainsi qu’un examen pratique (mise en situation).

En outre, les diagnostiqueurs certifiés doivent également subir une ou deux opérations de surveillance au cours de chaque cycle. Elles prennent la forme d’un contrôle de leurs rapports ou d’un contrôle sur site réel.

A noter : l’obtention de ces certifications nécessite de solides connaissances techniques. D’où l’intérêt de suivre une formation au préalable.

Devenir diagnostiqueur immobilier : les stages auprès de professionnels

Si vous souhaitez devenir diagnostiqueur immobilier, il vous est vivement conseillé d’effectuer des stages auprès d’un diagnostiqueur immobilier d’expérience. En effet, l’accompagner sur le terrain pendant quelques jours vous permettra de découvrir l’aspect pratique de votre formation, afin de vous rendre compte de la réalité quotidienne du métier.

A propos de l'auteur

Anais Peresson

Anais Peresson

Je m’appelle Anaïs et suis titulaire d’une Maîtrise de Droit Economique et des Affaires. J’ai l’habitude de traiter de multiples sujets, des plus légers aux plus complexes, particulièrement dans les domaines du Droit et de la Finance.