Artisanat en France : quelles sont les nouveautés du secteur ?

Artisanat en France : quelles sont les nouveautés du secteur ?

Pour la plupart des pays avancés, l’artisanat est l’une des clés du développement. Ce domaine se trouve d’ailleurs être au cœur du développement de l’économie française. Imaginer, créer, faire rêver, réinventer… tels sont les qualificatifs de ce secteur d’activité.

En effet, au fil des années, l’artisanat en France se voit de plus en plus modernisé. Ainsi, compte tenu des évolutions technologiques, le visage de l’artisanat change tout en s’améliorant. Découvrez à présent les nouveautés effectuées au sein de l’artisanat en France.

L’artisanat en France

Les artisans font partie des principaux groupes professionnels d’entreprises en France ; les autres étant les commerçants, les professions libérales et les agriculteurs.

Le secteur artisanal est en pleine ébullition en France. On y dénote près de 1 300 000 entreprises artisanales existantes. Ces dernières ne possèdent généralement pas plus de dix salariés. Une entreprise artisanale doit être présente dans le répertoire des métiers. Par ailleurs, il a été enregistré que plus de 2,6 millions de personnes sont actives, dont 23% représentent des femmes.

L’artisanat france est un vrai moteur économique, car il brasse près de 300 milliards de chiffres d’affaires. Une somme en constant accroissement, étant donné l’évolution que connait ce secteur.

Des métiers artisanaux en pleine évolution

Parmi les familles de métiers d’artisanats, les plus développées sont regroupées en quatre catégories que sont : l’alimentation, les bâtiments, la production et les services.

D’abord, la transformation alimentaire comprend, outre la fabrication de produits alimentaires et de boissons, la vente au détail de viande et de poisson dans les magasins spécialisés. Le bâtiment, quant à lui, comprend également au-delà de tous métiers liés aux bâtiments, l’installation d’alarmes, le génie civil, les mines et les carrières.

Pour ce qui est de la production, elle concerne toute la gamme d’activités manufacturières à petite échelle, autres que l’alimentation. Par exemple : les textiles, les meubles, les vêtements, les machines, l’impression, etc. Pour finir, les services comprennent la réparation et l’entretien des véhicules, la coiffure, la restauration d’antiquités, le nettoyage et les soins de beauté.

Toutefois, l’artisanat en France compte encore 250 métiers et près de 510 activités.

Les métiers classiques traditionnels

Il s’agit ici de l’artisanat classique. Parmi ces métiers classiques traditionnels, il existe : la maçonnerie, la menuiserie, la boucherie, la coiffure, etc. Les moins traditionnelles reposent sur la microélectronique, le son et l’image, le génie climatique, y compris les créations du genre artistique comme la céramique, la bijouterie, les arts graphiques, etc.

Hormis les métiers classiques traditionnels, beaucoup d’autres métiers reposant sur l’innovation appartiennent au secteur de l’artisanat.

Les nouveaux métiers

De nouveaux métiers ont alors vu le jour avec le développement des moyens de communication modernes et des technologies de pointe. C’est le cas des filières liées à l’écoconstruction et au recyclage qui sont en plein extension.

Des techniques propres seront alors adaptées aux métiers d’art en vue de leur développement. Raison pour laquelle plusieurs innovations ont été réalisées.

Les innovations dans le secteur de l’artisanat en France

L’avènement des nouveaux métiers artisanaux en France implique un perfectionnisme au quotidien. Objectif ? Améliorer non seulement la visibilité des artisans, mais également la qualité de leur prestation. La transformation digitale du secteur artisanal apparait alors comme la meilleure solution.

Transformation digitale

Cette conversion de l’artisanat au digital donne une visibilité numérique et une identité à un tissu artisanal local (site Internet et page Facebook). De plus, des formations aux outils numériques sont proposées aux artisans. Aussi, ils sont fédérés autour d’un projet commun et peuvent analyser plus finement leur clientèle.

Par ailleurs, il y a également :

  • une mise à disposition gratuite d’une vitrine commerciale pour des expositions ;
  • l’installation de vitrophanies pour habiller temporairement les vitrines de locaux vacants en centre-ville ;
  • la mise en place d’une boutique en ligne gratuite réservée aux artisans (pages « ateliers », Marketplace) ;
  • la création du « Quartier des métiers d’art » (sous-location d’ateliers-boutiques permettant aux artisans d’art de tester leur modèle économique).

Mis à part la transformation digitale de l’artisanat en France, des mesures ont étés prises en considération de la pandémie du Coronavirus.

Des engagements spécifiques face à la Covid-19

Face à cette pandémie, la France a décidé de créer un guichet unique à destination des artisans et commerçants et d’une cellule de crise à destination de ces derniers ainsi qu’aux hôteliers/restaurateurs.

Aussi, les artisans et commerçants seront désormais référencés sur les sites Internet de la ville. Mieux, des campagnes d’affichage avec des portraits décalés d’artisans et commerçants dans leurs boutiques relayées sur les réseaux sociaux seront faites.

La France mettra également à la disposition des artisans un local pour la mise en place d’un service de commande à distance.

Vous êtes désormais au courant de l’essentiel sur les quelques nouveautés apportées au secteur de l’artisanat en France.

Article précédentComment changer d’assurance auto ?
Article suivantTout comprendre pour choisir son assurance-vie : que faire ?