8 conseils pour être bien indemnisé par son assureur

f38703e943aa5797ec8c14adbd44be01 1

Notre quotidien est marqué par des événements aussi bien heureux que malheureux. Et lorsque surviennent les situations malencontreuses, il est important de recourir aux mesures adéquates afin de bénéficier d’une assistance. En effet, nous ne sommes pas à l’abri des sinistres tels que les accidents de voiture, les vols, les dégâts des eaux, les incendies, etc. D’où la nécessité de souscrire un contrat d’assurance. Cependant, des désaccords peuvent naître dans l’interprétation des clauses du contrat d’assurance en cas de sinistre. Si vous vous retrouvez en désaccord avec votre société d’assurance, voici quelques conseils pour être bien indemnisé par l’assureur.

N’hésitez pas à poser des questions

Le but d’un contrat d’assurance est d’assurer la protection des personnes et des biens. Quel que soit le type d’assurance, il existe des règles précises qui encadrent les différentes procédures. Les ignorer peut entraîner des défauts d’indemnisation ou d’erreurs dans le calcul des indemnités. En effet, l’indemnisation dans le cadre d’une assurance est une compensation pécuniaire qui est versée par l’assureur à la suite d’un sinistre afin de dédommager le souscripteur. Il s’agit d’un principe de l’assurance en contrepartie des cotisations payées à échéances variables. Pour effectuer l’indemnisation, l’assureur se base sur les clauses du contrat. Toutefois, des situations de désaccord peuvent naître dans l’interprétation de ces clauses. En l’espèce, vous devez chercher à mieux comprendre les différents motifs de votre assureur.

En d’autres termes, vous devez poser des questions pour comprendre les clauses sur lesquelles il se base pour décider du montant de l’indemnisation. Pour que votre demande soit réellement prise en compte, vous pouvez vous faire accompagner par un expert à l’instar de sinistra.be qui fera une contre-expertise. En effet, le rôle de l’expert consistera à vous orienter dans le processus de réclamation et à vous fournir les détails quant aux protections incluses à votre contrat, les limites ainsi que les exclusions.

Assurez-vous de respecter les règles

Il existe un certain nombre de règles qu’il vous faut respecter afin de bénéficier de la couverture de votre contrat d’assurance. L’une de ces règles est bien évidemment la déclaration du sinistre dans les délais prescrits. En effet, dès lors que le sinistre survient, il est indispensable de le déclarer à votre assureur dans les meilleurs délais. Cela vous permet d’être en conformité avec les délais légaux. Par exemple, en cas de vol, les particuliers disposent en général de deux jours ouvrés et de cinq jours ouvrés dans les autres cas de sinistre. Bien qu’étant courts, les délais impartis doivent être strictement respectés pour vous assurer que le sinistre sera pris en charge.

Bon à savoir : le délai imparti peut différer d’une compagnie d’assurance à une autre. Toutefois, ce délai débute dès le jour où vous êtes informé du sinistre et non à partir de la date de survenance du sinistre.

Faites convenablement la demande de prise en charge

Bien qu’il n’existe aucune obligation légale en ce qui concerne la forme que doit revêtir la déclaration de sinistre, il est important que vous vous conformiez aux différentes prescriptions de votre assureur. Pour cela, vous devez bien vous renseigner en amont. En revanche, lorsqu’il n’existe aucun formalisme particulier, vous pouvez réaliser la déclaration du sinistre par tous les moyens que ce soit par voie téléphonique, par mail, par lettre simple ou recommandée, dans une agence, etc.

Toutefois, la déclaration de sinistre doit être complète. Par conséquent, certaines informations sont indispensables. Il s’agit du nom et du prénom, de vos coordonnées, votre numéro de contrat d’assurance, la date du sinistre, la description complète et fidèle du sinistre, le nom, le prénom et les coordonnées de l’auteur du sinistre au cas où il est connu, les victimes ainsi que les témoins le cas échéant. Vous devez joindre à votre déclaration tous les justificatifs afin de s’assurer de la bonne présentation du dossier.

Tentez une nouvelle négociation de l’indemnisation proposée

Lorsque vous soumettez toute la documentation nécessaire pour la prise en compte de votre déclaration de sinistre, l’assureur procède à son évaluation avant de payer les frais y afférents. Il est parfois difficile de trouver un terrain d’entente de règlement. Dans ce cas, vous avez la possibilité de présenter d’autres éléments d’information à votre expert en sinistre. Cela permettra de négocier l’indemnisation proposée ou de demander une révision de leur position.

Déposez une plainte auprès de votre assureur

Dans certains cas, il est possible que vous ne réussissiez pas à vous entendre avec votre assureur. En l’espèce, vous pouvez déposer une plainte par écrit auprès du service habileté à traiter les plaintes au niveau de votre assureur. La procédure pour introduire votre plainte est disponible sur la plupart des sites internet des sociétés d’assurance. Si vous avez des difficultés à porter plainte, sollicitez l’aide d’un expert en sinistre.

Saisissez le médiateur des assurances

Lorsque vous estimez être lésé dans le traitement de votre dossier d’assurance, vous avez la possibilité de saisir le médiateur des assurances. Il s’agit d’une autorité à laquelle vous pouvez recourir lorsque votre demande est restée sans réponse ou sans solution après que vous ayez contacté les services en charge du règlement des contentieux. Le rôle du médiateur des assurances est de régler les litiges d’assurance par consentement mutuel entre le souscripteur et la société d’assurance. Pour une harmonisation des interventions, l’association de médiation de l’assurance met à votre disposition un interlocuteur unique qui aide gratuitement tous les assurés qui en font la demande.

Rapprochez-vous de l’Autorité des marchés financiers

L’introduction d’une plainte auprès de votre assureur ne garantit pas le dénouement heureux de votre dossier. Cependant, vous pouvez transférer le dossier à l’Autorité des marchés financiers lorsque la plainte ne trouve pas une issue. Cet organisme a la capacité légale d’analyser votre dossier et, en tenant compte de sa nature, pourrait vous offrir des services de règlement de contentieux entre vous et votre assureur.

Formulez les recours civils

Si vous vous estimez léser en ce qui concerne l’indemnisation du sinistre dont vous êtes victime, vous avez la possibilité de faire appel à un avocat qui pourra vérifier les différents recours possibles devant les tribunaux civils. Cette solution fait partie des procédures à envisager lorsque votre dossier n’aboutit pas malgré toutes les démarches préalables.

À lire aussi On vous a volé votre ordinateur portable, voici ce que vous devez faire

4/5 - (21 votes)